Nous suivre

Tennis

Roland-Garros : Alexander Zverev qualifié pour les quarts

Jordane Mougenot-Pelletier

Publié

le

Roland-Garros - Alexander Zverev qualifié pour les quarts
Photo Icon Sport

ROLAND-GARROS 2021 – En night session sur le Chatrier, Alexander Zverev a disposé de Kei Nishikori (6-4, 6-1, 6-1). Il rejoint Davidovich Fokina en quarts de finale.

De la beauté d’Alexander Zverev

Longtemps on s’est demandé ce qu’il fallait ressentir devant un match d’Alexander Zverev (ATP 5). On oscillait entre une attente jamais satisfaite, à la hauteur néanmoins du talent du bonhomme, et une frustration légitime de le voir brader des points et des matchs. Finalement, ce soir alors qu’il disposait en 3 sets de Kei Nishikori (ATP 49) on a compris.

On ne ressent rien. Voir jouer Alexander Zverev serait comme voir jouer une machine – ou un droïde. Parfois capricieuse, parfois mal réglée, souvent efficace aussi, mais jamais vectrice d’émotions. Cette froideur, cette absence complète d’émotions transmises est du reste assez difficilement explicable. Alexander Zverev est capable de coups très performants et qui peuvent faire très mal à l’adversaire. Pourtant, il n’y a rien de beau là-dedans. Il y a de la puissance, il y a de la précision, il y a de la force, mais de la beauté point. Peut-être lui manque-t-il du style ?

Même quand il est impressionnant, par exemple en début de deuxième set quand il mène 5-0, on ne parvient pas à être impressionné ou admiratif. Tant pis. L’Allemand n’a besoin de l’admiration ou de la consécration de personne. Avec cette victoire 6/4-6/1-6/1 contre Kei Nishikori, il s’impose un peu plus dans la très haute hiérarchie du tennis mondial. Sont-ce l’élégance de Federer, la hargne de Nadal et le sens du rythme de Djokovic, leurs façons d’être beaux, qui en ont fait les joueurs qu’ils sont ? Pas sûr.

Soulé de coups

De son côté, le Japonais n’a semblé atteindre la plénitude de son tennis qu’en milieu de premier set. Mené 3-0, il a haussé le ton et trouvé le ressources mentales pour débreaker Alexander Zverev et revenir ensuite à 3/3. Nishikori a ensuite paru soulé de coups trop lourds et trop rapides pour lui. Le deuxième set qu’il perd 6/1 est hélas pour lui l’illustration parfaite du désarmement et de la frustration qui auront été les siens. Des sentiments que Kei Nishikori ne sera pas parvenu à surmonter dans le troisième set. Alexander Zverev n’a pas relâché l’étreinte, si ce n’est un jeu de service perdu sur une balle litigieuse dans le couloir. L’Allemand a continué de montrer beaucoup de sérieux et a pu s’appuyer sur un service stratosphérique.

Tout au long du match, ce sont donc bien plus la puissance, la maîtrise et le sérieux d’Alexander Zverev qui lui auront permis de s’imposer. Il manque à Sasha encore d’être plus actif dans l’échange et de ne pas compter sur des défaillances de l’adversaire. On a vu que cela pouvait lui porter préjudice quand il est un peu moins bien comme en milieu de troisième set.

En quarts de finale, Alexander Zverev retrouvera donc Alejandro Davidovich-Fokina. L’Espagnol fera face à la plus forte adversité de sa jeune carrière et de son tournoi. Pour l’Allemand, ce sera l’occasion de s’imposer encore un peu plus comme un des nouveaux patrons du circuit.


Journaliste/rédacteur depuis mai 2018 - Dans mon sang coule à la fois le feu des penne à l'arrabiata et la glace du Grand Colombier. Amoureux des belles lettres et des Talking Heads, je supporte un club olympique. Intéressé par les relations qu'entretient le sport avec la société, je m'intéresse autant à Marc Cécillon qu'à Pep Guardiola, à Tonya Harding qu'à Philipp Roth. Enfant des 90's, on ne me fera pas croire qu'il y a eu plus beau à voir depuis Zinédine Zidane, Marco Pantani et Pete Sampras. La béchamel est une invention du diable, la Super Ligue aussi.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une