Nous suivre

Football

Romain Molina, conteur d’histoires et investigateur footballistique

Nico

Publié

le

Loin des standards de la presse traditionnelle, Romain Molina fait son bonhomme de chemin grâce à ses ouvrages sportifs et à sa chaîne Youtube. Rencontre avec un conteur d’histoires, un investigateur du monde du football qui n’a pas sa langue dans sa poche. 

Romain, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Romain, je suis Isérois et j’ai 27 ans. J’ai habité en Ecosse et en Angleterre avant d’atterrir en Andalousie. Je suis un conteur d’histoire indépendant qui a écrit 4 livres et parallèlement à cela, je suis basketteur semi-professionnel, champion de Gibraltar. Je suis un amoureux de la vie avant toute chose.

Pour parler de tes livres, tu en as écris quatre. Comment sélectionnes-tu tes sujets ?

Pour le premier « Galère Football Club », c’est tiré des entretiens que j’avais fait en Grande-Bretagne avec des joueurs pour un blog sur lequipe.fr, qui traitait des affaires des divisions inférieures. Bertrand Pirel d’Hugo Sport m’a ensuite contacté pour en faire un livre. Ensuite, pour Unai Emery et Edison Cavani, c’est Bertrand qui m’a soumis l’idée à chaque fois. Pour « Génération Parker, au revoir et merci » c’est une idée de Benjamin Henry avec qui j’ai co-écrit le livre. J’avais proposé d’autres sujets mais par moment, je suis un peu utopiste, on ne peut pas écrire sur tout et avoir un public en France. Mais ce qui est sûr, c’est que pour chacun des livres que j’ai fait, j’ai mis ma plume, je l’ai fait à ma sauce. Le prochain sujet qui fera l’objet d’un livre en octobre normalement, c’est une idée de moi. Et j’espère que ce sera le cas pour les suivants aussi.

Lequel as-tu préféré écrire et pourquoi ?

La première partie sur Cavani, dans laquelle je parle beaucoup de l’Uruguay, ainsi que les premiers chapitres sur Emery quand je parle de ses débuts à Almeria ou Lorca notamment. Après, j’ai toujours aimé ce que je faisais mais si je dois t’en citer, ça serait ces deux parties-là.

Tu as aussi une chaîne Youtube. Si tu devais la définir en une phrase, cela serait laquelle ?

Un contenu lié au football et à ma sensibilité sur tout ce que je peux voir, constater et investiguer dans le cadre de mon travail. Je n’ai pas une vocation à dire que c’est une vérité, mais c’est ma sensibilité.

Il y a certaines vidéos et sujets qui demandent un vrai travail d’investigation. Comment procèdes-tu ?

Déjà, je parle de sujets que je connais. Je cite beaucoup d’articles qui sont mes sources. Je n’avais rien au début et aujourd’hui, je me suis crée un vrai réseau. Dans la même journée, je peux parler au sélectionneur national des jeunes de Bogota comme au capitaine du Pakistan, puis à une personne à l’intérieur du PSG. J’ai construit un véritable cercle et je reçois des appels d’un peu partout dans le monde maintenant. Et puis, il y a un vrai travail d’investigation, que ce soit auprès des services de police, de la justice, des fédérations, etc. Je demande parfois qu’on me sorte un vieux procès pour avoir des informations. J’ai vraiment une énorme quantité de choses intéressantes suite à ce travail et ce que je mets sur ma chaîne, c’est le centième de ce que j’ai entre les mains. Je pense qu’il ne faut pas être impressionnable car parfois, on a tendance à te déconseiller de faire ce que tu fais. L’investigation dans le milieu du foot, les gens n’aiment pas trop. Cela fait un an que je bosse sur le cas de Pini Zahavi et j’ai pu le constater plusieurs fois. Je dirais qu’il faut aussi être acharné car pour remonter des pistes, il faut parfois s’accrocher.

Tu as fait une série de vidéos sur Pini Zahavi. Pourquoi ce choix ?

Quand Neymar est arrivé au PSG, il y a ce nom qui est sorti, Pini Zahavi. Je me suis rendu compte que personne ou presque ne savait qui c’était. Et ce mec en Angleterre se fait surnommer « The first and the only Super Agent » (le premier et le seul super agent). Pour le sociologue italien Pipo Russo et moi-même, c’est l’homme le plus puissant du football mondial, car il correspond parfaitement à la définition du super agent. C’est un mec qui n’interfère pas sur le marché, il le crée et pas seulement au niveau sportif, puisqu’il a des intérêts qui dépassent le foot : politique, industriel, diplomatique, télévisuel, marketing, commercial. Je trouvais intéressant de savoir qui était cette personne qui avait créé un énorme empire en 40 ans, en partant de rien ou presque.

On n’entendait jamais parler de lui par rapport à Mendes ou Raiola, par contre depuis que j’en parle, tout le monde est devenu expert Zahavi et se proclame comme tel, après avoir vu deux vidéos sur lui. Je trouve cela assez marrant. Moi, quand je te dis que je suis allé loin sur lui et que je peux en parler, c’est que j’ai des archives sur lui qui remontent aux années 80.

Quelle est la chose que tu as découverte depuis que tu tiens cette chaîne Youtube qui t’a le plus choquée ? Et pourquoi ?

Il y en a beaucoup, donc quelques exemples comme ça : le fait de vouloir confisquer des passeports à des joueurs, un ministre qui finance un grand réseau de paris truqués, les liens entre le football et le trafic d’armes, mais aussi entre les agents secrets et le football. Je ne vais pas tout détailler là, mais ça sera dans mon prochain livre et certains choses sont frappantes.

As-tu déjà reçu des menaces ou des plaintes suite à des vidéos que tu as mises en ligne ?

A l’époque, j’avais reçu une lettre du responsable presse d’Anderlecht qui m’avait imposé de montrer ma carte de presse. Il y a aussi un agent qui voulait m’attaquer en justice ou encore une personne qui s’appelait Max Moquet et qui m’avait menacé de mort. Sinon, on me dit souvent qu’untel ou untel aimerait bien parler avec moi ou que je dois me méfier de certaines personnes. Après, il y a certaines choses que je sais que je ne peux pas dire. Je connais par exemple des personnes qui sont sur des listes de témoins protégés pour des affaires liées au football.

Je reçois aussi des coups de pression de la part de la presse en France. On m’a clairement fait comprendre que si je me taisais pas sur certaines choses ou que si je m’excusais auprès de la bonne personne, j’avais la promo que je voulais pour mon livre. Tu sais ce que je leur dis à ces personnes là ? Personnellement, les personnes qui défendent la liberté d’expression et après qui font du chantage, je n’ai aucun respect pour eux. Je travaille avec CNN et le New-York Times et je suis beaucoup plus respecté par la presse étrangère que française. Je trouve ça symbolique de la mentalité dans notre pays.

Moi, je ne cherche pas de poste dans la presse française, donc je m’en fous mais vraiment, en France, des choses m’ont choquées. Les mêmes personnes défendent la liberté d’expression et à côté de ça te demandent de baisser ton froc pour parler de mon livre. Ces gens-là confondent la liberté de pression avec la liberté d’expression. Mais globalement, je suis ravi de tous les articles et interviews réalisées suite à la sortie de mes livres. Je ne suis vraiment pas à plaindre car j’ai un contact direct avec mes lecteurs, et cela vaut toutes les promos du monde.

Comment vois-tu ta chaîne Youtube dans 3 ans ?

Déjà, je vais lancer une plateforme qui est en construction, d’ailleurs, je remercie mon chef de projet avec qui je travaille. L’idée est de proposer quelque chose qui n’existe pas encore en France. Il y aura des liens entre cette plateforme et ma chaîne Youtube, donc on verra comment cela fonctionne. Après, je ne me fixe pas d’objectifs, si j’avais envie, je pourrais parler plus souvent des gros clubs dans des vidéos plus courtes et j’aurais sûrement déjà beaucoup plus d’abonnés. Mais ce n’est pas forcément ce dont j’ai envie, car déjà ,il y a tellement d’abrutis qui s’empressent de commenter. Un abruti, pour moi, c’est quelqu’un qui ne débat pas mais qui insulte directement, sans même écouter ce que tu lui dis. Je préfère rester confidentiel et parler des choses que j’aime et si cela plaît, tant mieux.

Après, l’autre objectif de ma chaîne à travers ce que je fais, c’est que les gens entendent parler de moi, apprécient ou non mes idées pour ensuite aller acheter mes livres et être ainsi auto-suffisant, sans me forcer à passer par de la promotion. J’ai aussi des projets à l’international, et j’ai envie que les auteurs français soient reconnus dans le monde du foot dans d’autres pays, ce qui n’est pas forcément le cas. Pour moi, cela commence un petit peu, j’ai mes bouquins qui commencent à sortir en Espagne, en Angleterre ou en Uruguay, c’est une immense fierté que mon travail soit reconnu.

Donc dans 3 ans, je ne sais pas où ma chaîne en sera, les gens en auront peut-être marre de m’entendre parler mais moi, je continuerai selon mes sensibilités et à faire ce que j’aime. Si je peux ajouter de nouveaux contenus comme des interviews par exemples, je le ferai car ce sont des choses que j’aimerais pouvoir mettre en place mais pour le moment, là ou j’habite, c’est un peu complexe.

Nicolas Jacquemard


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Football

Ligue 1 Conforama – 17ème journée : Nos tops et flops

Avatar

Publié

le

Par

Ligue 1 Conforama - 17ème journée - Nos tops et flops

Pour chaque journée de Ligue 1 Conforama, Dicodusport fait un retour sur les moments marquants du week-end, entre réussites et échecs, sans langue de bois !

Les Tops

Aucun match nul, record de buts, il faisait bon recevoir ce week-end en Ligue 1 !

Après les 29 buts inscrits en 9 matchs cette semaine lors de la 16ème journée, on ne s’attendait pas à une 17ème journée encore plus prolifique. La Ligue 1 Conforama nous réserve de bonnes surprises à l’approche de Noël. 35 buts marqués en 10 rencontres, un record cette saison ! 7 clubs ont inscrits au moins 3 buts (Paris, Marseille, Nice, Lyon, Strasbourg, Reims et Monaco) et 8 victoires sur 10 ont été réalisé à domicile. Les amateurs de Ligue 1 Conforama peuvent apprécier le spectacle !

L’OM ne s’arrête plus (Marseille 3-1 Bordeaux)

L’Orange Vélodrome était bouillant, comme souvent cette saison. L’OM en recevant Bordeaux, avait l’occasion d’enchaîner une 6ème victoire consécutive mais aussi de consolider sa place de dauphin du PSG. C’était aussi l’occasion hier en terres phocéennes de voir le duel attendu entre les révélations portugaises du début de saison : les coachs Villas Boas et Paulo Sousa. Dans un match très tactique, ce sont même les bordelais par Adli qui ont ouvert le score et qui menaient à la mi-temps. On se demandait alors comment l’OM allait pouvoir mettre à mal des Girondins très concentrés et intéressants.

Mais à l’OM cette saison, les joueurs ont un supplément d’âme. Nettement au dessus de Bordeaux en 2ème mi-temps, emmenés par un Sanson, buteur, des grands soirs, les marseillais ont renversés le match pour s’imposer une nouvelle fois. L’OM creuse l’écart au classement et s’installe plus confortablement sur cette 2ème place.

Paris aura mis du temps (Montpellier 1-3 Paris)

Qu’il est difficile de s’imposer en terres héraultaises. Chaque saison, le PSG le remarque bien. La Mosson et son équipe, emmenée par Michel Der Zakarian, ne laissent que très peu de miettes notamment aux « gros » du championnat. Jusqu’à l’exclusion de Pedro Mendes à la 72ème minute, le match s’orientait vers une victoire méritée des Montpelliérains. Un PSG encore timoré face à un Montpellier qui a fait du Montpellier : grinta, organisation, contres. Mais cette expulsion à réveillé les joueurs de la capitale : en 10 minutes, le PSG a renversé Montpellier avec des buts de Mbappé, Neymar et Icardi. Le PSG a trouvé les ressources dans un match très compliqué et garde de la distance au classement avec l’OM.

Reims retrouve le goût de la victoire (Reims 3-1 Saint-Etienne)

Le début de saison laissait entrevoir le stade Auguste Delaune de Reims comme une forteresse où peu d’équipes viendraient prendre des points cette saison. Pourtant, sur les 5 derniers matchs avant cette rencontre face à l’ASSE, Reims ne gagnait plus. Saint-Etienne et Claude Puel le savait, le Stade Rémois aime sabrer les « gros ». Et les Stéphanois ont été reçu ! Incapable de mettre son jeu en place, l’ASSE s’est frotté au bloc rémois retrouvé et cohérent, le vrai style rémois ! Une victoire de Reims totalement méritée qui replace les hommes de David Guion à la 9ème place de la Ligue 1 Conforama.

6ème victoire de la saison pour Reims à domicile face à Saint-Etienne – L’Union

Le LOSC sans faire de bruit (Lille 1-0 Brest)

Le classement de la Ligue 1 Conforama est très serré. Si étonnant que cela puisse paraître, le LOSC, après sa victoire à domicile (Lille est invaincu à domicile cette saison) est 3ème de Ligue 1 Conforama. Toujours solide dans son antre, les Lillois se sont imposés sur le plus petit des scores face à Brest. Un jeu pas encore flamboyant mais une âme qui peu à peu réapparaît et qui pourra faire très mal une fois l’Europe envolée.

Les Flops


Lire la suite

Football

David Giguel : « Élever son niveau de jeu contre Orléans afin d’accéder aux 32èmes de finale »

Nelson

Publié

le

Par

Les Informations Dieppoises

Le FC Rouen reçoit samedi dans le cadre du 8e tour de la Coupe de France, l’US Orléans, club pensionnaire de Ligue 2. Les Diables Rouges après une victoire contre Saint-Brieuc, ont parfaitement préparé cette rencontre face au dernier de Ligue 2 dans un stade Robert Diochon bien garni.

Bonjour David Giguel. Ce samedi après un mois sans victoire en National 2, vous avez renoué avec la victoire face à Saint-Brieuc et par la même occasion repris les devants en profitant du match nul de Chartres. Quel est votre sentiment après cette rencontre ?

On a pris 3 points important sans encaisser de but contre un adversaire de qualité qui joue la montée en National depuis 2 ou 3 ans. Ça nous permet de valider le bon point pris à Poissy et de continuer à faire tourner le compteur de points.

L’année dernière, vous êtes montés en N2 après une saison fantastique en N3. De quelle manière avez-vous préparé la saison ? Avez-vous accentué la partie sur la préparation physique par rapport à la saison précédente ?

Nous avons intégré Jérôme Amar et Nicolas Colard pour gérer la préparation athlétique dans notre staff, qui est aussi composé comme la saison dernière de Benoît Bizet, Gilles Morin et Dominique Bougon. Chacun d’entre eux est très important. La préparation athlétique est importante, quelque soit le niveau où l’on joue et on échange beaucoup dans le staff à ce sujet de façon à ce que nos joueurs soient prêts à performer chaque week-end.

Comment faites-vous pour que tout le monde reste concerné alors que le nombre de joueurs qui compose le groupe est important ?

Nous avons un groupe de 26 joueurs et 3 gardiens. Chaque joueur qui compose notre groupe est important même si personne n’est indispensable. Selon les adversaires, l’état de forme de chacun ou le système mis en place, nous faisons appel à 16 joueurs pour être compétitifs le week-end. La saison sera longue et nous avons aussi des objectifs avec notre Régionale 1.

Lors du début de saison, vous aviez fixé l’objectif de se maintenir. Est-ce que l’objectif a désormais changé et vous jouez désormais la montée en National ?

Il faudra 37 ou 39 points pour nous maintenir. J’espère que nous allions prendre le plus vite possible ce nombre de points afin de rester en N2. Un fois ce total atteint, nous devrons rester mobiliser et compétiteurs afin d’aller chercher le meilleur classement possible.

Quelle est la différence entre le championnat de National 3 et de National 2 ?

Le National 2 est beaucoup plus homogène que le National 3. Toutes les équipes sont bien préparées physiquement, bien en place tactiquement et possèdent des individualités de qualité. Mais quelle que soit la division il est toujours très difficile de terminer champion.

La récupération est un aspect désormais très important dans le football. Comment faîtes-vous lors des longs déplacements comme à Vannes ou à Saint-Malo pour que vos joueurs récupèrent vite ? Quel moyen de transport préférez-vous ?

Je préfère que l’on voyage en bus. Ça permet aux joueurs d’être à l’aise à l’aller pour bien préparer le match et au retour pour mieux récupérer. Nous avons aussi instauré un créneau de récupération chez nos kinés, Charles et Thierry, afin que les joueurs récupèrent plus rapidement.

Aujourd’hui, vous recevez Orléans, dernier de Ligue 2. Le stade Robert Diochon fera une nouvelle fois le plein pour encourager vos joueurs. Est-ce que vous considérez la Coupe de France comme une continuité du championnat ou c’est une compétition qui permet à ceux qui jouent peu de se montrer ?

La Coupe de France est une compétition magnifique. Elle permet de vivre des aventures humaines fantastiques mais aussi de pouvoir s’étalonner contre des équipes hiérarchiquement supérieures. Le Championnat reste la compétition de référence pour juger une équipe mais la Coupe de France permet à un club d’être mis en lumière s’il parvient à faire un bon parcours. J’espère que mon équipe saura élever son niveau de jeu contre Orléans afin d’accéder au 32ème de finale.

On arrive à la moitié du championnat, dans quelle domaine d’après vous, votre équipe doit-elle s’améliorer ?

On doit s’améliorer dans tous les domaines. Nous avons une équipe jeune en âge et avec peu d’expérience de ce niveau. Je rappelle que certains joueurs étaient en Régional 1 encore il y a quelques années. J’ai un groupe de joueurs à l’écoute qui veulent progresser et aider le club à continuer son évolution.

Un analyste vidéo fait partie de votre staff. Qu’est-ce qu’apporte l’analyse vidéo dans le foot d’aujourd’hui alors qu’il n’y en avait pas à l’époque où vous étiez joueur ?

Benoît Bizet, notre analyste vidéo, effectue un gros travail dans son domaine. C’est un élément devenu essentiel car il permet aux joueurs d’avoir un visuel sur sa prestation individuelle, sur la prestation de l’équipe mais aussi sur le prochain adversaire. Nous accordons une grande importance à l’étude de l’adversaire afin de mettre notre équipe dans les meilleures dispositions pour prendre les 3 points chaque week-end.


Lire la suite

Football

Ligue 1 Conforama – 16ème journée : Nos tops et flops

Avatar

Publié

le

Par

Ligue 1 Conforama - 16ème journée - Nos tops et flops

Pour chaque journée de Ligue 1 Conforama, Dicodusport fait un retour sur les moments marquants du week-end, entre réussites et échecs, sans langue de bois !

Les Tops

Avalanches de buts, des triplés : La Ligue 1 en mode show

29 buts en 9 matchs de L1 (Amiens-Reims ayant été reporté), des triplés inscrits par le Bordelais Maja et le Brestois Battocchio… Qui aurait pu imaginer qu’une journée en pleine semaine stimulerait les joueurs de Ligue 1 Conforama à ce point ? On ne va pas se le cacher, ça fait du bien de voir notre Ligue 1 Conforama briller autrement que défensivement. Des buts, du spectacle… on en redemande tout le temps !

Cristian Battocchio, héros Brestois avec un triplé face à Strasbourg – AFP

Bordeaux se révèle avec Paulo Sousa (Bordeaux 6-0 Nîmes)

Il est certainement la meilleure recrue des Girondins de Bordeaux depuis bien longtemps. Si ses débuts ont été difficiles, Paulo Sousa, le coach bordelais, s’est adapté à son équipe et à la Ligue 1 Conforama au fil du temps. Résultat, Bordeaux est une équipe plaisante à voir évoluer cette saison, loin de ses standards des années précédentes. De plus, les résultats sont là : après la victoire écrasante, Bordeaux retrouve le podium, une première à cette période de la saison depuis 2009-2010. Cela faisait aussi 12 ans que Bordeaux n’avait pas inscrit 6 buts dans le même match. Idéal avant le déplacement à l’Orange Vélodrome dimanche.

Sainté s’est lâché (Saint-Etienne 4-1 Nice)

Il faisait bien froid hier soir à Geoffroy-Guichard mais pourtant, les Verts ont certainement réalisé leur meilleur match depuis l’arrivée de Claude Puel. Sous l’impulsion de l’homme fort du coach Puel, le Gabonais Denis Bouanga (2 buts et 1 passe décisive), les Verts ont passé leurs nerfs sur le Gym. Longtemps sauvés par Benitez, les Niçois ont été bien en dessous de Saint-Etienne. 5ème de Ligue 1 Conforama, Saint-Etienne continue sa remontée au classement. Mais surtout, l’ASSE commence à donner du plaisir dans le jeu et cela, ça n’a pas de prix.

L’OM remporte le « choc » (Angers 0-2 Marseille)

Le match attendu de cette 16ème journée de Ligue 1 Conforama se déroulait mardi soir au stade Raymond Kopa d’Angers. Le 2ème, Marseille, se déplaçait chez la surprise de ce début de saison le 3ème, Angers. Deux équipes en pleine forme qui donneront un match plaisant, où l’OM de Villas-Boas a su contrecarrer les plans tactiques angevins en laissant le ballon de manière inhabituelle. Résultat, Marseille s’est imposé en patron sans être inquiété par Angers. Une nouvelle bonne performance pour les Olympiens mais surtout une 5ème victoire d’affilée en championnat qui les positionne sur une 2ème place confortable.

Les Flops


Lire la suite

Football

Lionel Messi mérite-t-il le Ballon d’Or 2019 ?

Nico

Publié

le

Par

Lionel Messi Ballon d'Or
Reuters

Comme chaque année, l’élection du Ballon d’Or provoque une vague de mécontentement, d’une bonne partie de la planète football. Et 2019 n’a pas dérogé à la règle.

Déjà qu’une récompense individuelle dans un sport collectif est très compliquée à décerner, tant il peut être subjectif par le poste du joueur ou la visibilité de certains joueurs par rapport à d’autres, le manque de transparence des critères du Ballon d’Or en fait une élection qui est impossible à commenter ou presque. Quelle part pour les résultats de l’équipe du joueur ? Quels critères pour évaluer un défenseur ?

Sadio Mané et Virgil Van Djik ont réalisé une saison incroyable avec Liverpool, couronnée par une victoire en Ligue des Champions. Les deux méritaient le Ballon d’Or, tant ils ont été précieux dans cette conquête. Mais peut-on dire pour autant que Lionel Messi ne méritait pas la récompense suprême ? Encore une fois, tout dépend des critères qui doivent être retenus par les votants, car la saison individuelle 2019 de l’attaquant argentin est juste une nouvelle fois incroyable :

  • 56 Matchs joués
  • 54 buts
  • 23 Passes décisives
  • 81% Passes réussies
  • Meilleur buteur de la Liga
  • Meilleur Passeur de la Liga
  • Meilleur buteur de la Ligue des Champions
  • Soulier D’or

Ce à quoi il faut ajouter le titre en Liga et la Supercoupe d’Espagne, pas mal tout de même. La morale de l’histoire, c’est qu’on pourra crier au complot ou même, pour les plus mécontents, au racisme, mais tant que les critères du Ballon d’Or ne seront pas plus précis et que le système de votes restera le même, des incohérences flagrantes et des débats interminables sur le mérite émergeront aux quatre coins du monde.

Dicodusport


Lire la suite

Football

Ligue 1 Conforama – 15ème journée : Nos tops et flops

Avatar

Publié

le

Par

Ligue 1 Conforama - 15ème journée - Nos tops et flops
AFP

Pour chaque journée de Ligue 1 Conforama, Dicodusport fait un retour sur les moments marquants du week-end, entre réussites et échecs, sans langue de bois !

Les Tops

L’OM assume son statut (Marseille 2-1 Brest)

Vendredi soir à l’Orange Vélodrome, l’Olympique de Marseille était attendu. Déjà en tant que 2ème de Ligue 1 Conforama mais aussi pour enchaîner une 4ème victoire en championnat. Dans un Vélodrome qui a répondu présent comme souvent cette saison, c’est un OM peu réaliste mais spectaculaire qui s’est présenté devant ses supporters (34 tirs dont 10 cadrés, soit un record depuis 2013). Si André Villas-Boas a vu le « meilleur match » de l’OM cette saison, son équipe a bien failli se faire avoir à la 88′ par l’égalisation de Cardona. C’était sans compter sur le « supersub » du moment côté olympien, Nemanja Radonjic, qui a offert la victoire une minute après d’un but somptueux. L’OM se porte bien et conserve sa deuxième place, avant le choc à Angers mardi.

Nice a lâché les chevaux (Nice 3-1 Angers)

S’il reste « beaucoup de choses à améliorer » selon l’entraîneur niçois Patrick Vieira, la victoire de l’OGC Nice face au SCO Angers semble « logique » d’après le coach azuréen. Il est vrai que les Niçois ont été plus entreprenants que les Angevins plutôt timorés et souvent dépassés par la fougue de la jeunesse offensive de Nice. Avec du spectacle, du jeu en mouvement, des défauts, du plaisir, c’est cette équipe niçoise que la Ligue 1 Conforama adore.

Da Silva soulage le Stade Rennais (Rennes 2-1 Saint-Etienne)

La Ligue Europa difficile à enlever des têtes, Rennais et Stéphanois se retrouvaient hier au Roazhon Park de Rennes pour retrouver le sourire. Les deux équipes ont, comme prévu, livré une opposition frileuse. Si Saint-Etienne a ouvert le score par Diony rapidement dans la rencontre (19′), les Rennais ont peu à peu repris le contrôle du match après l’égalisation rapide de Raphinha (25′). Un besoin de confiance côté Stade Rennais qui s’ajoute aux résultats moyens depuis le début de la saison. Les hommes de Julien Stéphan ont tout donné par la suite et ont été récompensés par la tête rageuse du capitaine Da Silva sur corner (93′), oublié au deuxième poteau. Rennes reste à distance convenable des places européennes, 10ème avec un match en moins.

Un Lyon réaliste reste placé (Strasbourg 1-2 Lyon)

L’OL continue de guérir. Sans être, une nouvelle fois, très dominateurs, les Lyonnais ont fait le job à Strasbourg qui restait sur une très bonne dynamique de deux victoires. Lyon a su faire le dos rond après l’ouverture du score strasbourgeoise. Très réalistes, les coéquipiers de Jeff Reine-Adélaide, une nouvelle fois buteur, ont réussi à renverser la vapeur à la Meinau. Une victoire importante pour la confiance après la déconvenue en Russie cette semaine en Ligue des Champions. À noter la blessure de Léo Dubois qui devrait être absent des terrains jusqu’à la trêve. 7ème à 2 points du 3ème, Lyon enchaîne.

L’OL a renversé Strasbourg à la Meinau – AFP

Les Flops


Lire la suite

Fil Info

CyclismeIl y a 2 heures

Cyclisme – Transferts 2019/2020 : le tableau du mercato

Cyclisme 2019/2020 - Retrouvez tous les transferts du mercato des équipes World Tour, mais aussi des équipes françaises en Continental...

Bahrain McLaren dévoile son nouveau maillot pour la saison 2020 Bahrain McLaren dévoile son nouveau maillot pour la saison 2020
CyclismeIl y a 6 heures

Bahrain McLaren dévoile son nouveau maillot pour la saison 2020

Cyclisme - La formation Bahrain McLaren, anciennement Bahrain Merida, qui accueille notamment dans ses rangs Wout Poels et Mikel Landa, a...

Ligue 1 Conforama - 17ème journée - Nos tops et flops Ligue 1 Conforama - 17ème journée - Nos tops et flops
FootballIl y a 9 heures

Ligue 1 Conforama – 17ème journée : Nos tops et flops

Pour chaque journée de Ligue 1 Conforama, Dicodusport fait un retour sur les moments marquants du week-end, entre réussites et...

Rugby à XVIl y a 9 heures

Fin de carrière immédiate pour Julien Puricelli ?

Selon RMC Sport, Julien Puricelli (LOU), qui n'a pas joué depuis le 23 novembre dernier, pourrait être contraint de mettre un...

CyclismeIl y a 12 heures

Rohan Dennis s’engage officiellement avec Ineos

Cyclisme - Double champion du monde en titre de contre-la-montre, Rohan Dennis, libre de tout contrat suite à son divorce...

Biathlon - Classement des Nations - La Norvège en tête après Ostersund, la France 3ème Biathlon - Classement des Nations - La Norvège en tête après Ostersund, la France 3ème
BiathlonIl y a 1 jour

Classement des Nations : la Norvège en tête après Ostersund, la France 3ème

Biathlon - Après Ostersund, la Norvège occupe la tête du classement des Nations, devant la Suède et la France.

Champions Cup - Toulouse continue son sans-faute face à Montpellier Champions Cup - Toulouse continue son sans-faute face à Montpellier
Rugby à XVIl y a 1 jour

Champions Cup : Toulouse continue son sans-faute face à Montpellier

Champions Cup - Sous la pluie, le Stade Toulousain s'est imposé en patron face à Montpellier (23-9), lors de la...

Biathlon - Ostersund - La Norvège impériale sur le relais dames, la France déçoit Biathlon - Ostersund - La Norvège impériale sur le relais dames, la France déçoit
BiathlonIl y a 1 jour

Ostersund : La Norvège impériale sur le relais dames, la France déçoit

Biathlon - Ostersund - Après le succès sur le relais masculin, la Norvège a triomphé sur le relais dames ce...

CyclismeIl y a 1 jour

Chris Froome supporter de l’OGC Nice

Chris Froome, qui semble avoir retrouvé la forme, était présent samedi soir à l'Allianz Riviera pour soutenir l'OGC Nice, qui...

On a regardé _Formula 1 _ Pilotes de leur destin_, la série Netflix sur la F1 On a regardé _Formula 1 _ Pilotes de leur destin_, la série Netflix sur la F1
Formule 1Il y a 1 jour

On a regardé « Formula 1 : Pilotes de leur destin », la série Netflix sur la F1

Sortie il y a maintenant plusieurs mois, on a regardé la série Netflix consacré à la F1, "Formula 1 :...

Advertisement

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nos débats

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2019 - Tous droits réservés