Nous suivre

Actualités

A Rotterdam, Federer veut retrouver son trône

Publié le

Le public hollandais s’impatiente. Après avoir éliminé facilement Ruben Bemelmans (6-1 6-2) et plus difficilement le chevronné Philipp Kohlschreiber (7-6 7-5), Roger Federer n’est plus qu’à une victoire de redevenir numéro 1 mondial, à bientôt 37 ans. Fantastique.

Rotterdam ne s’imaginait certainement pas un tel coup de projecteur. A 65 points derrière Rafael Nadal au classement ATP (une victoire en quarts de finale sur un tournoi comme Rotterdam vaut … 90 points), Roger Federer redeviendrait N°1 mondial en s’imposant contre Robin Haase (42ème). Un quart loin d’être insurmontable, pour tout simplement rédiger une nouvelle page incroyable du tennis. Rendez-vous aux alentours de 19h30 à Rotterdam.

« Rodgeur », le vétéran, pourrait devenir le N°1 mondial le plus « vieux » de l’histoire du tennis. En remportant ce match, il détrônerait André Agassi, qui avait 33 ans en 2003, lorsqu’il était N°1. Une longévité époustouflante tant le sport de haut niveau nécessite une implication et un travail au quotidien. Le Bâlois n’avait plus revu cette place au sommet du classement ATP depuis 2012. 5 ans après (sans oublier son opération du genou en 2016), en 2017 d’abord, Roger Federer remet les choses au clair, en retrouvant un niveau de jeu très élevé et en se mettant à regagner des trophées et non des moindres (Open d’Australie, Indian Wells, Miami, Wimbledon). Son programme aménagé a porté ses fruits, le voilà proche de retrouver les sommets, qu’il avait connu pour la première fois en 2004 !

Après son 20ème titre du Grand Chelem obtenu début 2018, le Suisse tentera de tout faire pour conserver sa place de N°1. La tâche serait ardue tant sa saison 2017 fut spectaculaire et fructueuse en termes de points. Maintenant, ce n’est que du plaisir et de l’excitation pour Roger Federer !

Romain Delanis


Journaliste/Rédacteur depuis novembre 2015 - Capable de passer un samedi après-midi devant la Ligue 2 puis le biathlon sans oublier la finale de l’ATP Rotterdam, j’aime aussi mettre mon réveil pour me faire un Pistons/Bulls qui rappelle de bons souvenirs. Tout cela, j’ai choisi il y a maintenant quelques temps de vous le raconter avec Dicodusport, pour vous faire vivre ma passion parfois inconsidérée pour le sport en général (mais surtout le foot faut se l’avouer).

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une