Nous suivre

Rugby à XV

Rugby Championship : La Nouvelle-Zélande domine l’Australie et met une main sur le trophée

Sébastien Gente

Publié le

Rugby Championship La Nouvelle-Zélande domine l'Australie et met une main sur le trophée
Photo Icon Sport

RUGBY CHAMPIONSHIP 2022 – Comme attendu, les All Blacks ont pris la mesure des Wallabies avec le bonus offensif (40-14). Contrat rempli pour la Nouvelle-Zélande, puisque l’Afrique du Sud, qui reçoit l’Argentine cet après-midi, devra s’imposer de plus de 39 points d’écart avec le bonus pour priver les Blacks du trophée. 

Pour cette dernière journée du Rugby Championship, l’équation était simple : les deux équipes devaient gagner avec le bonus offensif, pour que le succès final dans la compétition leur tende les bras. Mais que ce soit la Nouvelle-Zélande ou l’Australie, leur sacre ne pourrait pas être effectif avant de connaître le résultat d’Afrique du Sud-Argentine (17h05).

Les Blacks prennent leur temps

Mais le match débute bien mal pour les Wallabies. Alors que Jed Holloway venait de se mettre en évidence sur une percée, il s’en sort bien en ne prenant qu’un carton jaune sur un plaquage cathédrale (3ème). Les Blacks mettent alors la main sur la partie, mais sans concrétiser leur supériorité numérique. Au contraire, les Australiens sont entreprenants, mais ne parviennent pas à franchir la ligne adverse. Il faut donc attendre la 21ème minute pour voir les trois premiers points inscrits par Richie Mo’unga.


Avant le premier éclair signé Will Jordan. L’ailier place une accélération électrique et enfume deux défenseurs pour aplatir le premier essai de la partie (10-0, 25ème). Les Blacks ont la main, et une percée de Rieko Ioane fait passer un frisson dans l’Eden Park. Sur la continuité, les Australiens se font piétiner sur groupé pénétrant et encaissent un essai de pénalité, assorti d’un carton jaune pour Dave Porecki (17-0, 28ème). Mais sur un coup de malice de Peter Samu en touche, Marika Koroibete est proche de réduire l’écart. Les Wallabies ne parviennent cependant pas à ouvrir leur compteur avant la pause (Mi-temps : 17-0).

Mission accomplie pour les Blacks

Les Blacks mettent la pression dès le retour des vestiaires pour aller chercher le bonus offensif. Et trouvent rapidement l’ouverture par Sam Whitelock, qui aplatit entre les perches (24-0, 44ème). Le bonus est en poche, il faut alors soigner le goal average. Cody Taylor s’y attelle en inscrivant le quatrième essai sur un groupé pénétrant dévastateur. Néanmoins, les Wallabies refusent de mourir sans combattre, et répliquent par un essai de Folau Fainga’a (32-7, 60ème).

Alors, les Blacks remettent les gaz et enfoncent les Wallabies devant, comme depuis le début du match. Samisoni Taukei’aho concrétise une nouvelle grosse poussée néo-zélandaise (37-7, 66ème). Le match est plié, et les All Blacks rajoutent même une pénalité pour soigner leur goal average, avant un dernier essai australien de Jordan Petaia (Score final : 40-14). Les Blacks ont rempli leur part du marché, en s’imposant avec le bonus offensif. Si les Springboks ne gagnent pas de la même manière avec au moins 39 points d’écart contre l’Argentine (17h05), le Rugby Championship ira une nouvelle fois du côté des Néo-Zélandais.


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une