Nous suivre

Athlétisme

Running : une rentrée surchargée pour les Marathons

Bastien

Publié

le

BAA

Rassemblements limités dans un premier temps. Puis confinement dans un second. Ces mesures obligent de nombreux marathons mythiques à donner rendez-vous à leurs participants à la rentrée. Entre large choix et calendrier surchargé, il va falloir s’y retrouver avec tout ça.

Les mythes se donnent rendez-vous sur un mois

À situation sanitaire mondiale exceptionnelle, décisions exceptionnelles ! Pour la première fois, en l’espace d’un peu plus d’un mois, la quasi-totalité des principaux marathons du monde se dérouleront à quelques semaines d’intervalles. Imaginez plutôt : Boston, Berlin, Londres, Chicago, Paris, Barcelone, Rotterdam et New-York (pour ne citer qu’eux) !

Dans ce nouveau calendrier inédit, à partir de septembre, on retrouve les courses qui ont dû s’adapter. Et  donc reporter leur date initialement prévue à cause de la pandémie de coronavirus que nous connaissons malheureusement actuellement, à l’échelle mondiale.

C’est le cas notamment du Marathon de Boston, qui devra lui, pour la première fois de son histoire, ne pas se courir au mois d’avril (Boston étant le plus vieux marathon au monde avec une première édition réalisée en 1897). Celui-ci aura en effet lieu le 14 septembre prochain. Celui de Londres se tiendra, pour sa part, le 4 octobre. Octobre se prolongera avec les reports des Marathons de Paris (le 18 octobre), Barcelone et Rotterdam notamment (le 25 octobre).

À ces reports viendront donc s’ajouter les rendez-vous incontournables, chaque année, de la rentrée, à l’image du Marathon de Berlin le 27 septembre, celui de Chicago le 11 octobre ou encore le mythique Marathon de New York au début du mois de novembre. Que ce soit pour les amateurs ou les professionnels, il faudra à coup sûr faire des choix car on sait qu’il est impossible de performer sur une telle distance avec si peu de temps de repos entre deux courses.

Les marathons en France pas en reste

Mais les embouteillages en matière de calendrier ne concerneront pas uniquement les plus grands noms de la course à pied, puisqu’en France également, la rentrée s’annonce riche en choix et en opportunité d’être finisher de l’épreuve reine. Entre les reports et les maintiens des courses déjà prévues à cette période, ce ne sont pas moins de 30 marathons qui sont annoncés au calendrier pour les mois de septembre et octobre 2020.

À cette liste déjà conséquente, devront peut-être s’ajouter les rendez-vous actuellement maintenus sur les mois de mai et de juin à venir. On constate d’ailleurs déjà quelques annulations pour des épreuves qui devaient initialement se dérouler dès le mois de mai prochain…

Les organisateurs, de leurs côtés, vont devoir faire face à une offre plus conséquente qu’à l’ordinaire et devront donc séduire les coureurs de ne pas se laisser tenter par un autre rendez-vous que le leur. Une situation qui risque de faire des déçus, aussi bien au niveau des coureurs que des organisateurs. On espère simplement que tout le monde pourra y retrouver son compte dans ce calendrier surchargé pour maintenir la pérennité de ces rendez-vous incontournables pour les prochaines années !

Bastien


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?