Nous suivre

Football

Samir Nasri : « Je ne me voyais pas revenir en France si ce n’était pas l’OM »

Publié

le

Photo Icon Sport

FOOTBALL – Dans les colonnes du JDD, Samir Nasri est revenu sur la fin de sa carrière alors qu’il est récemment devenu consultant pour Canal+.

Dans un premier temps, Samir Nasri explique que sa suspension de 18 mois pour infraction des règles antidopage a été un tournant dans sa carrière.

Un épisode m’a fait très mal et a changé ma relation au foot : ma suspension. J’ai trouvé ça plus qu’injuste, je n’avais pris aucun produit dopant. C’était juste une injection de vitamines parce que j’étais malade. Ça m’a coupé dans mon élan.

S’il a bien essayé de se relancer ensuite, les blessures ont finalement eu raison de lui. L’ancien joueur d’Arsenal et Manchester City évoque aussi son amour pour l’OM.

Je suis revenu à West Ham, à Londres, avec un entraîneur que je connaissais : c’était parfait. Mais je me suis blessé trois fois d’affilée. Là, Vincent Kompany m’a appelé pour venir à Anderlecht. Il y avait un côté affectif, mais également l’idée d’être joueur et aussi un peu dans le staff. (…) Après, je n’avais plus forcément envie. Aucun challenge ne m’a botté. Et je ne me voyais pas revenir en France si ce n’était pas l’OM.


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une