Nous suivre

Tournoi des 6 Nations féminin 2021

Sans pitié pour l’Irlande, les Bleues affronteront l’Angleterre en finale du 6 Nations

Flo Ostermann

Publié

le

Sans pitié pour l'Irlande, les Bleues affronteront l'Angleterre en finale du 6 Nations
Photo France Rugby

TOURNOI DES 6 NATIONS FÉMININ 2021 – Jamais inquiétées, les Bleues ont facilement battu l’Irlande à Dublin (15-56). Le XV de France féminin affrontera l’Angleterre en finale du 6 Nations samedi prochain, à Twickenham. 

Après avoir écrasé le Pays de Galles il y a 15 jours (53-0), les Bleues ont terrassé l’Irlande à Dublin (15-56). Le XV de France féminin a d’abord été efficace en contre lors du premier acte, en inscrivant 5 essais. Caroline Boujard (13′) et Émilie Boulard (18′) mettaient les Irlandaises à l’amende durant les 20 premières minutes, avant que ces dernières n’encaissent un essai de pénalité (21′). Malgré un essai de Cliodhna Moloney pour l’Irlande (26′), la fin de la première période était largement à l’avantage des Françaises, avec deux nouveaux essais signés Safi N’Diaye (33′) et Cyrielle Banet (38′). À la pause, les joueuses d’Annick Heyraud menaient largement (8-38).

Les Bleues en patronnes

Au retour des vestiaires, la supériorité des Tricolores était toujours aussi évidente. Romane Ménager (48′) alourdissait la marque (48′), avant que Caroline Boujard ne s’offre un doublé (65′), elle qui avait déjà inscrit un triplé face aux Galloises. Cyrielle Banet y allait également de son doublé (71′).

Emma Hooban inscrivait finalement le deuxième essai irlandais (73′), dans un joli sursaut d’orgueil. Une victoire large et sans appel (15-56), et une qualification pour la finale du 6 Nations féminin samedi prochain face à l’Angleterre (15h), pour un match qui s’annonce grandiose.

À lire aussi

Dicodusport


Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?