Nous suivre

Actualités

Sevens News #4 : les Australiens maîtres chez eux

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Sydney sevens

Tous les mois, Gautier, passionné et spécialiste de rugby à 7, vous proposera un tour de l’actualité Sevens dans sa chronique « Sevens News ». Pour ce quatrième épisode, retour sur les Sevens World Series de Sydney.

Doublé hommes et femmes à domicile pour l’Australie

Chez les hommes tout d’abord. L’Australie réussit à gagner ses trois matchs de poule en montant en puissance et se qualifie pour les ¼ de finale de CUP. Le retour de joueurs d’expérience (Holland ou Parahi) lui a fait retrouver des couleurs. Les Aussies battent les Blacks de fort belle manière (24/12) avec des novices tels que Tom Connor déjà au niveau. Sûrs de leur force, ils battent des Argentins dépassés défensivement par une circulation offensive bien huilée. La confiance est à son maximum au moment d’affronter les leaders du circuit en finale. Très efficaces en défense et précis offensivement ils dominèrent les Blitzboks 29/0 où la différence se fit en seconde période.

L’Afrique du Sud reprend la tête du World Séries

Vexés de n’avoir fini que sur la troisième marche lors de l’étape précédente, l’Afrique du Sud s’est mis en mode ‘’rouleau compresseur’’ dès les poules durant lesquelles elle domina successivement la Papouasie (50/0), l’Espagne (38/0) et l’Angleterre (33/12). En ¼ de finale c’est au tour du Kenya (17/0) puis des USA (35/7) de subir la précision offensive des Blitzboks. Contrariés dans leur circulation offensive et en manque d’automatisme dans leur nouveau système défensif, ils n’ont pu résister qu’une mi-temps face à l’Australie. Les joueurs, passés par le XV cette saison, ont l’air émoussé, à voir comment ils vont récupérer pour la prochaine étape.

Les USA sur courant alternatif

Après un début de match catastrophique face à l’Australie, ils ne perdent que 26-19. Ils battent petitement l’Ecosse mais montent en puissance face au Canada. Sur le jour 1 les remplaçants ne répondent pas présents et ne font pas de différence en entrant. Le jour 2 commence par une victoire en 1/4 sur l’Angleterre avec un banc au niveau. Mais ensuite deux défaites, face au Sud-Africains bien plus efficaces offensivement et défensivement et face à l’Argentine qui retrouve son niveau, les laisse au pied du podium. A noter que comme chaque saison, les Américains ciblent leur tournoi domestique avec en plus cette saison la coupe du monde à San Francisco en juillet.

Les Fidji et la Nouvelle-Zélande manquent le coche

Après un jour 1 parfait pour les Fidji en terme de résultat dans la poule la plus relevée, victoire contre les Samoa (31/5) puis contre la Russie (24/0) et enfin contre la Nouvelle-Zélande (19/17), ils se font battre par les USA (7/24) beaucoup plus tranchants. Dans la demi-finale pour la cinquième place ils ne firent qu’une bouchée de Kenyans en plein doute. La Nouvelle-Zélande finissant seconde de son groupe rencontre en ¼ l’Australie qui finira le match plus fort. En demi-finale pour la cinquième place, les Blacks prirent la mesure des Anglais pour s’imposer 10 à 5. En finale pour la cinquième place, ce sont les Blacks, plus frais, plus entreprenants qui plièrent le match à la mi-temps (21/0 puis 31/7).

La France toujours dans les objectifs

Avec une efficacité en attaque et une circulation défensive intéressante, contre le Pays de Galles, la France impressionne défensivement avec un 26/0 à la mi-temps puis relâche la pression mais finit par l’emporter 31 à 12. Le second match face au Kenya ne tourna pas en la faveur des Bleus en manque d’expérience face à une équipe (même avec des difficultés extra-sportives qui pèsent sur les joueurs) habituée à ce genre de rendez-vous (défaite 14/17). Ce manque d’expérience sur les matchs décisifs sera encore plus flagrant dans le match pour la qualification en CUP face à l’Argentine où la défense individuelle ne fut pas à la hauteur et trop d’imprécisions dans le jeu surtout en seconde période laissa le champ libre aux Argentins pour la victoire (19/12).

Les Anglais en perte de vitesse

Sortant seconds de leur poule derrière l’Afrique du Sud, ils ne purent hausser leur niveau de jeu sur le jour 2 pour pouvoir battre l’Argentine (défaite 10/0) puis les Blacks (10/5). Des approximations inhabituelles pour les Britanniques montrent que la saison est encore longue et pas jouée.

L’Argentine confirme

Sortis premier de poule et sûrs de leurs systèmes, notamment défensifs, ils ne furent pas inquiétés en 1/4 de finale par l’Angleterre. En revanche ils ne purent pas inquiéter l’Australie : défaite 0/28 en demi-finale. Alliant jeunes joueurs et joueurs très expérimentés, ils s’offrent une troisième place amplement méritée face aux USA.

Le Canada dépassé

Corrigé par l’Ecosse puis les USA, le Canada est logiquement reversé en Trophy. Les Canadiens ne sont pas encore à leur niveau optimal qui leur permettrait de contrarier les grosses équipes. Ils seront certainement prêts pour le tournoi domestique qu’ils ciblent chaque saison.

Classement du Sydney 7s : 1-Australie (22pts) 2-Afrique du Sud (19pts) 3-Argentine (17pts) 4-USA (15pts) 5-Nouvelle-Zélande (13pts) 6-Fidji (12pts) 7-Angleterre (10pts) Kenya (10pts) 9-France (8pts) 10-Pays de Galles (7pts) 11-Samoa (5pts) Russie (5pts) 13-Canada (3pts) 14-Ecosse (2pts) 15-Espagne (1pt) 16-Papouasie (1pt)

Dream Team : VAKURUNABILI (Fij) – ANSTEE (Aus) – PINKLEMAN (USA) / SABATO (Arg) – HOLLAND (Aus) – O’DONNELL (Aus) – SENATLA (AFS)

Classement du World Series : 1-Afrique du Sud (58pts) 2-Nouvelle-Zélande (54pts) 3-Australie (43pts) 4-Argentine (41pts) 5-Fidji (40pts) 6-Angleterre (37pts) 7-USA (28pts) 8-France (26pts) 9-Kenya (23pts) 10-Canada (23pts) 11-Samoa (22pts) 12-Pays de Galles (15pts) 13-Espagne (15pts) 14-Ecosse (13pts) 15-Russie (7pts) 16-Uganda (4pts) 17-Papouasie (1pt)

Prochaine étape : Hamilton 7s (Nouvelle-Zélande) du 3 au 5 février 2018

Poule A : Australie / Fiji / Pays de Galles / Espagne
Poule B : Afrique du Sud / Angleterre / Russie / Papouasie Nouvelle Guinée
Poule C : Argentine / Nouvelle-Zélande / France / Ecosse
Poule D : USA / Kenya / Samoa / Canada

Chez les femmes, les Australiennes dans l’histoire

Les championnes olympiques ont frappé un grand coup à domicile en remportant le Sydney 7s sans encaisser le moindre point. Après avoir dominé de la tête et des épaules en poule, elles sont arrivées jusqu’en finale en pleine confiance et ont dominé les débats.

Les Blacks fern en secondes

Dominant leur poule notamment grâce à une Portia Woodman en folie, les Néo-Zélandaises ont dominé leur 1/4 et leur demie mais chutent en finale face à une Australie injouable. Elles ont été dépassées dans tous les compartiments du jeu.

Russie et Canada encore là

Le match entre ces deux nations devait décider quelle équipe sortirait première de la poule et ce fut le Canada qui sortit vainqueur. En 1/4 de finale, les Russes s’imposèrent difficilement face aux Américaines (19/14) alors que le Canada fit jouer toute son expérience pour disposer de la France (28/12). En demi-finale, elles prirent toutes les deux une leçon respectivement par l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Pour le second affrontement du week-end, les Canadiennes firent déjouer les Russes et montrèrent qu’elles méritaient de finir troisièmes (victoire 40/12).

La France dans les clous

L’objectif annoncé par l’entraîneur était de favoriser le contenu avant de penser au podium. Ce fut chose faite en poule où le match piège face aux Espagnoles a été bien négocié et le dernier match face à l’Australie a montré le chemin qu’il reste encore à parcourir. La défaite face aux Canadiennes confirme qu’il y a une marge de progression dans la gestion de ces matchs couperets. L’expérience de ce groupe France leur a permis de relever la tête dans leur demi-finale pour la cinquième place (victoire face aux Irlandaises 17/7) et de battre à nouveau les Espagnoles pour s’adjuger cette cinquième place qui est, à l’heure actuelle, leur niveau.

Classement du Sydney 7s : 1-Australie (20pts) 2-Nouvelle-Zélande (18pts) 3-Canada (16pts) 4-Russie (14pts) 5-France (12pts) 6-Espagne (10pts) 7-Irlande (8pts) 8-USA (6pts) 9-Angleterre (4pts) 10-Fidji (3pts) 11-Japon (2pts) 12-Papouasie (5pts)

Dream Team : WOODMAN (Nzl) – KHAMIDOVA (Rus) – BENN (Can) / BREACH (Ang) – CASLICK (Aus) – BLYDE (Eco) – CHERRY (Aus)

Classement du World Series : 1-Australie (40pts) 2-Nouvelle-Zélande (30pts) 3-Canada (30pts) 4-Russie (30pts) 5-USA (24pts) 6-France (22pts) 7-Espagne (18pts) 8-Irlande (12pts) 9-Angleterre (10pts) 10-Fidji (5pts) 11-Afrique du Sud (3pts) 12-Japon (3pts) 13-Papouasie (1pt)

Prochaine étape : Kitakyushu 7s (Japon) du 21 au 23 avril 2018

A noter que l’équipe de France 7s féminine développement a remporté le ‘’coca-cola hottest 7s‘’ à Darwin, comme l’Australie elle n’a concédé aucun point. Elle participera au ‘’Super 7s Brisbane’’ où la concurrence sera d’un autre niveau.

Gautier


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une