Ski de fond – Sprint : l’incroyable finale des Français à Dresde


Lors de l’étape de Coupe du monde de sprint à Dresde en Allemagne, les Français Lucas Chanavat et Richard Jouve faisaient figure de favoris avec l’Italien Pellegrino. 

En l’absence des ténors de la discipline, présents sur la fin du Tour de ski, les Français avaient une belle carte à jouer. Pas de Klaebo (Norvège) ni de Ustyugov (Russie) à l’horizon, la porte était grande ouverte pour obtenir un podium, voire mieux. On a eu droit à un scénario de folie !

Pas moins de six Français sortaient des qualifications pour accéder aux quarts de finale : Richard Jouve, Lucas Chanavat, Baptiste Gros, Renaud Jay, Clément Arnault et Valentin Chauvin. Chanavat remportait son quart assez facilement, imité par Jay. Arnault passait au temps dans le même quart que Jay. Chauvin terminait dernier de sa série.

Mais la première surprise venait du quart de finale de Jouve et Gros, dans lequel était présent le favori Pellegrino. A l’issue d’une course très disputée, Richard Jouve s’imposait devant l’Italien et son compatriote Gros. Mais suite à un accrochage entre ces deux derniers, l’Italien était disqualifié et le natif d’Annecy prenait donc sa place pour les demies.

Gros, Jouve et Chanavat après la finale – Facebook Richard Jouve

Le Russe Retivykh faisait forte impression en remportant la première demi-finale devant le Norvégien Skar. Richard Jouve se classait troisième et Baptiste Gros quatrième. Il fallait alors attendre la deuxième demie pour une éventuelle qualification au temps.

Le jeune Norvégien Valnes réussissait un petit exploit dans la deuxième demie en s’imposant devant Lucas Chanavat. Renaud Jay finissait quatrième et Clément Arnault dernier. Cette deuxième course étant plus lente que la première, la sentence tombait : Jouve et Gros étaient qualifiés en finale avec Lucas Chanavat.

Trois Français pour six finalistes, on s’attendait alors à un podium, en espérant mieux. Mais dès la première boucle, c’était le drame. Jouve et Gros s’accrochaient dans un virage et tombaient. Le temps de se relever, les quatre autres skieurs étaient déjà loin. A cinq cents mètres de l’arrivée, le Haut-Savoyard Lucas Chanavat était toujours dans le coup pour la victoire, qui allait se jouer dans la dernière bosse. Chanavat prenait de l’élan et dépassait ces deux prédécesseurs … mais Skar sortait en tête de la côte, suivi de Retivykh et de … Valnes !

Mais où était donc passé le Tricolore ? La réponse est simple, il venait de chuter dans la bosse. Le Norvégien Skar battait le Russe Retivykh au sprint, Valnes les suivait à dix mètres. Les trois Français arrivèrent très longtemps après, avec Jouve devant Chanavat et Gros. Un cauchemar et une finale à oublier pour le camp français.

Nicolas Parthonnaud

 

 

 

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des