Nous suivre

Rugby à XV

Super Rugby : Un championnat féminin voit enfin le jour

Publié

le

Super Rugby : Un championnat féminin voit enfin le jour
Photo via Newsroom

SUPER RUGBY – La fédération néo-zélandaise de rugby vient d’annoncer la création d’un Super Rugby féminin, nommé Super Rugby Aupiki, qui sera lancé en 2022 avec quatre équipes participantes pour sa première édition. 

Quatre équipes participeront au tout premier championnat 100% féminin sur le sol néo-zélandais, dans une compétition appelée Super Rugby Aupiki. On y retrouvera les Blues, les Chiefs, les Hurricanes et une équipe commune entre les Crusaders et les Highlanders, et qui sera basée à Christchurch. 

Cette annonce fait suite à l’organisation du premier match de Super Rugby féminin qui a eu lieu en mai dernier, lorsque les Blues et les Chiefs se sont affrontées à l’Eden Park d’Auckland, dans un match qui fut historique. Plusieurs mois plus tard, les joueuses pourront s’affronter dans un championnat qui sera lancé en mars 2022.

Les équipes posséderont 28 joueuses dans leur effectif, avec la possibilité de faire appel à deux joueuses étrangères. C’est une avancée formidable pour le rugby féminin néo-zélandais, puisque les joueuses signeront des contrats avec les équipes afin d’être rémunérées, ce qui n’était pas le cas lors du match entre les Blues et les Chiefs de mai dernier. Cela permettra donc à des joueuses encore amatrices, que l’on peut retrouver dans la Farah Palmer Cup, la compétition nationale féminine, de se frotter à des joueuses plus aguerries sous contrat semi-pro ou professionnels avec les Blacks Ferns et les Black Ferns Sevens.

Allan Bunting sera en charge des Chiefs : il a été médaillé d’or olympique avec les Black Ferns Sevens. L’assistant des Black Ferns, Wesley Clarke, dirigera les Hurricanes. L’entraineur du FPC d’Auckland, Willie Walker, sera quant à lui chargé de diriger les Blues. Enfin, l’équipe du sud, ce mix entre Crusaders et Highlanders, sera entraînée par Blair Baxter. A noter qu’au moins une femme sera obligatoire dans chaque staff technique des équipes participantes.

Une avancée formidable pour le rugby féminin en Nouvelle-Zélande

Cate Sexton, responsable du développement du rugby féminin à la fédération néo-zélandaise, a déclaré sur le site des All Blacks, que cette compétition permettra au niveau du rugby féminin néo-zélandais d’hisser le niveau dans tout le pays : « Davantage de joueuses seront exposées à des environnements de haute performance et auront de grandes opportunités pour montrer leur talent. Cela permettra à des femmes de pouvoir envisager une carrière à long terme dans ce sport, car actuellement beaucoup ne le souhaitent pas en raison des exigences d’être une rugbywoman professionnelle ».

La responsable du rugby féminin à la NZR a également précisé le format de la compétition, d’une durée de quatre semaines, et que la compétition a été verrouillée pour une durée de deux ans. A l’avenir, il pourrait y avoir une expansion, avec potentiellement des équipes australiennes et du Pacifique, se calquant sur le format du Super Rugby Pacific 2022 qui verra les débuts des Fijian Drua et des Moana Pasifika. « Je pense que l’objectif pour nous pour les deux prochaines années est de construire et modeler notre produit national. Il est vraiment essentiel et primordial que lorsque nous demandons aux femmes de devenir professionnelles, à temps partiel, le soutien qu’elles aient au quotidien soit le bon », a ajouté Cate Sexton.

L’introduction du Super Rugby Aupiki sera le fer de lance d’une année riche en événements pour le rugby féminin en Nouvelle-Zélande. Les Black Ferns défendront leur titre de championnes du monde à domicile, qui aura lieu du 8 octobre au 12 novembre 2022. Les Black Ferns Sevens, l’équipe nationale de rugby à 7 féminin, défendra elle ses chances lors des Jeux du Commonwealth qui auront lieu à Birmingham en Angleterre, ainsi que lors de la Coupe du monde de sevens féminin, qui se tiendra au Cap en Afrique du Sud, en septembre 2022.


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une