Nous suivre

Actualités

Sylvain André : « Être champion du monde, cela marque une carrière »

Nico

Publié

le

Nous avons rencontré Sylvain André, champion du monde de BMX en 2018, qui nous parle de ses débuts, de son quotidien et de ses deux dernières saisons réussies. 

Sylvain, peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 26 ans, je suis originaire de Cavaillon où je vis actuellement. J’ai commencé le vélo il y a 20 ans, j’ai passé 4 ou 5 ans au pôle France Elite d’Aix en Provence.

Comment est née ta passion pour le BMX ?

C’est un peu par hasard, c’est un collègue de mon père qui en faisait et qui m’a proposé d’essayer. Depuis, je ne fais plus que ça et je n’ai jamais eu envie de faire autre chose car je me suis toujours amusé dans cette discipline.

Comment se déroule une semaine type d’entraînement pour un champion de BMX ?

Je m’entraîne du lundi au vendredi, avec parfois le samedi matin en plus, dont trois fois dans la semaine où je fais une double séance, matin et après-midi. Cela fait 8 à 10 créneaux d’entraînement hebdomadaires, je vais aussi 2 à 3 fois par semaine à la salle de musculation, 2 à 3 fois sur la piste de BMX et le reste du temps, c’est du travail sur le vélo mais pas sur la piste : des sprints à plat, en montée, en descente, avec un parachute. L’hiver, on fait un peu de VTT et de vélo sur route pour travailler notre condition physique générale et avoir un « moteur », car il faut enchaîner les courses sur les compétitions.

Champion du monde cette année, qu’est-ce que cela représente pour toi ? Quelles étaient les émotions en franchissant la ligne ?

C’est vraiment cool, c’est un titre de champion du monde avec tout ce que cela représente : être champion du monde, cela marque une carrière. Au niveau du cyclisme, cela parle car on a tous le même maillot blanc arc en ciel et cela parle à tout le monde. C’est une course d’un jour, la finale, si on la fait 10 fois, je la gagne peut-être qu’une fois mais j’étais devant ce jour-là.

Au moment de franchir la ligne, c’est un peu spécial car je ne sais pas si j’ai gagné. Je reviens de derrière au dernier moment, on a été départagés à la photo finish. Il y a eu plus de 30 secondes qui se sont écoulées après la course avant que je sache si je m’étais imposé ou pas. Après, une fois que j’ai su, c’est beaucoup de joie car cela représente tellement de choses d’être champion du monde. C’est une récompense pour moi, mais aussi pour toutes les personnes qui m’aident au quotidien et qui bossent avec moi.

Tu as gagné la Coupe du monde en 2017, et donc le championnat du monde en 2018. Où places-tu ces deux succès l’un par rapport à l’autre ?

Sportivement, remporter le général de la Coupe du monde en gagnant au moins une manche, ça a pour moi au moins autant de valeur que le titre de champion du monde. Gagner le général, il faut être régulier sur une saison et sur des pistes différentes, cela reflète peut-être plus la valeur sportive d’un athlète. Au fond de moi, je crois que je préfère avoir gagné la Coupe du monde, mais c’est vrai que cela ne parle pas autant qu’un titre de champion du monde. Ce qui est sûr, c’est que ce sont deux choses différentes, et c’est dur de choisir entre les deux.

2019 arrive, quels seront tes objectifs ?

Ça va être un peu le même calendrier que la saison que je viens d’achever. Le but est de continuer à marcher aussi fort en Coupe du monde pour qualifier un maximum de Français aux Jeux Olympiques. Si on est bons, on sera 3 au départ des JO 2020. Il y a aussi un classement interne entre Français qui va être mis en place pour savoir qui ira aux Jeux. Donc en faisant des bonnes performances, en plus de qualifier un maximum de Français, j’augmente mes chances d’y participer. Il faut que je continue sur la lancée de mes deux dernières années pour faire des podiums et gagner des courses.

Tokyo 2020, c’est donc déjà bien présent dans ta tête ?

Oui, même si les qualifications finales se dessinent en 2020, il y a cette nouveauté, ce classement entre nous qui fait que Tokyo sera déjà là. Ce classement va comptabiliser les finales de chaque Français sur les Coupes du monde et championnats du monde à partir de 2019 et permettra de faire une première sélection avant Tokyo. Après, de toute façon, dès qu’on sort d’une Olympiade, on a déjà la suivante en ligne de mire.

Paris 2024, c’est encore très loin mais est-ce qu’aujourd’hui, tu te dis que tu aimerais y être ?

Oui c’est très loin, c’est dans 6 ans, autant de temps que je suis à ce niveau. J’aurai 32 ans donc on verra, il y a plein de choses qui peuvent se passer d’ici là. Il y a aussi l’aspect niveau de vie à prendre en compte car avec le BMX, je ne roule pas sur l’or. Après, comme c’est en France, il y a peut-être plus de partenaires privés qui vont s’engager avec les athlètes. Cela fait donc beaucoup de paramètres. La motivation, elle sera là, donc si le reste est ok, pourquoi pas car faire des Jeux Olympiques à la maison, cela doit être quelque chose de sympa.

Le BMX est un sport où il y a du contact mais aussi des chutes. Est-ce que tu as encore de l’appréhension avant les courses ?

Non je n’ai plus d’appréhension, c’est un sport de confrontation et si tu commences à penser à tout cela ou à avoir peur, c’est déjà fini. Même si on a forcement ce paramètre dans un coin de la tête, on ne peut pas se permettre d’y penser car en plus, cela augmenterait nos chances de tomber ou de se faire mal. Et même quand on voit un crash dans le run juste avant le nôtre, il ne faut pas que cela change quoi que ce soit.

Nicolas Jacquemard

Crédit photos : Craig Dutton, Fabmx1, Kirby Cronk et BMX mania


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Football

Le Stade Rennais se construit avec ambition

Avatar

Publié

le

Par

AFP

À l’aube de la nouvelle saison 2020/2021 de Ligue 1 Uber Eats, le Stade Rennais a lancé une stratégie ambitieuse concernant la construction de son effectif. Avec Florian Maurice à la baguette, arrivé de Lyon, les Bretons veulent se mêler de manière plus habituelle à lutte pour l’Europe.

Camavinga, Terrier, Salisu : Rennes sur tous les fronts

3ème du championnat la saison passée, le Stade Rennais se lance cet été intense. Avec comme objectif, la construction d’un effectif aussi large qu’ambitieux pour répondre à une potentielle campagne européenne énergivore. Celle-ci débutera normalement par le 3ème tour préliminaire de la Ligue des Champions. Alors, avec quelle équipe Rennes se rendra à Lille le 23 août prochain pour la 1ère journée de Ligue 1 Uber Eats ?

Le premier gros dossier se nomme Camavinga. La pépite du Stade Rennais, récent bachelier, est au cœur d’une stratégie importante pour le board rennais. Convoité par les plus grands clubs européens, l’international espoir français devrait selon Florian Maurice rester une saison de plus en Bretagne. « Pour moi, il n’y a aucun sujet, il n’a même pas été évoqué. C’était clair dès mon arrivée que ce joueur-là faisait partie du projet sur la saison qui arrive » a-t-il précisé sur RMC. Le verrou est donc posé autour de Camavinga. Ce dernier devra confirmer la saison prochaine afin d’être certainement vendu à prix d’or au mercato estival 2021. D’autres Rennais sont annoncés avec insistance dans les différentes rumeurs du mercato. C’est notamment le cas d’Hamari Traoré et Faitout Maouassa. Quid aussi de Mbaye Niang, qui a affirmé sa volonté de départ ?

Le sénégalais Mbaye Niang rejoindra-t-il l’Olympique de Marseille et André Villas Boas lors de ce mercato ? – AFP

Un recrutement intelligent

Dans le sens des arrivées, les choses s’accélèrent également. Les hommes de Julien Stéphan, en stage à Dinard jusqu’au 15 juillet, ont déjà vu arriver Martin Terrier (23 ans) au sein de leur groupe. Acheté 15 millions € à l’Olympique Lyonnais, l’attaquant va être véritablement attendu après un passage lyonnais en demi-teinte, où il n’aura jamais su s’imposer. A 15 millions €, le Stade Rennais montre son envie et son ambition sur ce mercato. Et ce n’est pas fini.

Le prometteur Mohamed Salisu (défenseur central, 21 ans, Valladolid) est annoncé avec insistance en terres rennaises pour 12 millions €, soit encore un beau chèque. Convoité en Angleterre, Florian Maurice et le Stade Rennais montreraient leur force sur ce mercato en réalisant ce joli coup. Julien Stéphan, l’entraîneur rennais, attend encore d’autres recrues à certains postes clés. L’été breton est encore loin d’être terminé et s’annonce passionnant.

Romain Delanis


Lire la suite

Rugby à XV

Stade Toulousain : baisse importante du budget pour la saison prochaine

Avatar

Publié

le

Par

Dicodusport

RUGBY – Dans son édition de vendredi, le Midi Olympique signale que le Stade Toulousain va voir son budget baisser en vue de la saison 2020/2021.

Ce n’est pas une surprise. Si certains clubs s’en sortent mieux, des grosses écuries du Top 14 sont touchées de plein fouet par les conséquences de la crise sanitaire. Ce vendredi, le Midi Olympique fait état d’une baisse de budget de la SASP du Stade Toulousain. Ainsi, celui-ci va passer de de 36,30 millions d’euros lors de l’exercice 2019/2020, à 30,64 millions pour la saison prochaine.

Dicodusport


Lire la suite

Football

Football – Serie A : notre pronostic pour Juventus Turin – Atalanta Bergame

Nico

Publié

le

Par

Chiesa di Totti

SERIE A – La Juventus Turin reçoit l’Atalanta Bergame pour le choc de la 32ème journée du championnat italien. Notre pronostic.

Juventus Turin – Atalanta Bergame : Samedi 11 juillet, 21h45

La Juve va-t-elle faire tomber l’Atalanta en Serie A après 9 victoires de rang ? Rien n’est moins sûr tant les joueurs de la Vieille Dame ont été inquiétants cette semaine face à Milan alors qu’ils menaient 2-0. Sur ses derniers matchs, Bergame, c’est un peu moins de buts marqués mais toujours la victoire au bout pour cette équipe qui jouera le PSG en quarts de finale de la Ligue des Champions. L’issue du match est indécise, on préfère donc partir sur les deux équipes qui marquent !

Samedi 11 juillet, 21h45 Les deux équipes vont-elles marquer ?
Juventus Turin – Atalanta Bergame
Oui
1.44
Non
2.30

Tentez votre chance en misant jusqu’à 100€ grâce à votre premier pari remboursé.

Dicodusport


Lire la suite

Rugby

Top 14 2020/2021 – Transferts : le point sur le mercato de Pau

Avatar

Publié

le

Par

Icon Sport

Transferts Top 14 2020/2021 – La saison 2019-2020 officiellement terminée, la prochaine est déjà dans toutes les têtes. Le point sur le mercato de Pau.

Les arrivées

Six arrivées sont actées dans le groupe professionnel. Le deuxième ligne australien Matt Philip (26 ans) débarque des Rebels. L’ouvreur néo-zélandais Mike Harris (32 ans) arrive des Brave Lupus (Japon). Au centre, un autre Néo-Zélandais, Tumua Manu (27 ans), pose ses valises à Pau en provenance des Chiefs. Autre arrivée de marque, celle du septiste fidjien Aminiasi Tuimaba à l’aile. Toujours au poste d’ailier, Eliott Roudil (23 ans) arrive en provenance de La Rochelle. Dernière arrivée en date, celle de Hugo Bonneval (ailier/arrière, 29 ans) depuis Toulon.

Les départs

Côté départs, Six joueurs ne figureront plus dans l’effectif béarnais la saison prochaine. Ils sont trois à avoir trouvé un nouveau point de chute. L’ouvreur néo-zélandais Colin Slade (32 ans) va débarquer au Japon, dans l’équipe des Mitsubishi Sagamihara Dynaboars. Au centre, Pierre Nueno (24 ans) file à Narbonne. L’ailier Bastien Pourailly, 26 ans, rejoindra les rangs de l’ASM Clermont.

Le puissant troisième ligne fidjien Dominiko Waqaniburotu (34 ans) est toujours sans club. Tout comme l’arrière all black Ben Smith (34 ans), reparti au pays. Autre Néo-Zélandais à plier bagages, l’ouvreur Tom Taylor.

Dicodusport


Lire la suite

Tennis

Wimbledon va verser 11 millions d’euros aux joueurs en 2020

Nico

Publié

le

Par

Glyn Kirk / AFP

TENNIS – Le tournoi de Wimbledon n’aura pas lieu en 2020. Mais les organisateurs vont tout de même distribuer le Prize Money aux joueurs du circuit ATP et WTA. 

Grâce à une assurance pandémie souscrite depuis plusieurs années, les organisateurs du Grand Chelem britannique vont pouvoir verser l’intégralité des gains prévus pour les joueurs, soit 10 millions de livres (11 millions d’Euros). Les joueurs et joueuses qui pouvaient prétendre au tableau principal toucheront près de 28 000, peu importe leur classement, alors que ceux et celles qui prétendaient aux qualifications seront indemnisés de près de 14 000 euros. Enfin, chaque joueur de double recevra un peu moins de 700 euros. Le directeur de l’organisation, Richard Lewis, justifie ce choix.

Nous sommes heureux que notre police d’assurance nous ait permis de reconnaître l’impact de l’annulation du tournoi sur les joueurs et que nous puissions maintenant offrir ce prize-money qui récompense le travail acharné des joueurs pour acquérir leur classement

Dicodusport


Lire la suite

Fil Info

FootballIl y a 47 minutes

Le Stade Rennais se construit avec ambition

À l’aube de la nouvelle saison 2020/2021 de Ligue 1 Uber Eats, le Stade Rennais a lancé une stratégie ambitieuse...

Rugby à XVIl y a 2 heures

Stade Toulousain : baisse importante du budget pour la saison prochaine

RUGBY - Dans son édition de vendredi, le Midi Olympique signale que le Stade Toulousain va voir son budget baisser...

FootballIl y a 3 heures

Football – Serie A : notre pronostic pour Juventus Turin – Atalanta Bergame

Serie A - La Juventus Turin reçoit l'Atalanta Bergame pour le choc de la 32ème journée du championnat italien. Notre...

RugbyIl y a 15 heures

Top 14 2020/2021 – Transferts : le point sur le mercato de Pau

Transferts Top 14 2020/2021 - La saison 2019-2020 officiellement terminée, la prochaine est déjà dans toutes les têtes. Le point...

TennisIl y a 15 heures

Wimbledon va verser 11 millions d’euros aux joueurs en 2020

TENNIS - Le tournoi de Wimbledon n'aura pas lieu en 2020. Mais les organisateurs vont tout de même distribuer le...

CyclismeIl y a 16 heures

Tour de France : Il y a 9 ans, Thomas Voeckler prenait le pouvoir à Saint-Flour

TOUR DE FRANCE – Durant une bonne partie du mois de juillet, on vous propose de jeter un œil dans...

FootballIl y a 17 heures

Football – Liga : notre pronostic pour Real Valladolid – FC Barcelone

LIGA - Pour le compte de la 36ème journée du championnat espagnol, le FC Barcelone se déplace sur la pelouse...

Rugby à XIIIIl y a 18 heures

[Vidéo] NRL : les 10 plus beaux essais du mois de juin

NRL - Grâce au compte Twitter de beIN SPORTS, revivez les 10 plus beaux essais du mois de juin en...

Formule 1Il y a 18 heures

Grand Prix de Styrie – Essais libres 2 : Verstappen meilleur temps devant Bottas

FORMULE 1 - Ce vendredi après-midi, Max Verstappen (Red Bull) a dominé les EL 2 du Grand Prix de Styrie....

PronosticsIl y a 19 heures

NRL : notre pronostic pour Canberra Raiders – Melbourne Storm

NRL - Les Canberra Raiders affrontent le Melbourne Storm pour le compte de la 9ème journée NRL. Notre pronostic.

Advertisement

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés