Nous suivre

Tennis de table

Tennis de table – Championnats de France : Simon Gauzy et Jia Nan Yuan à nouveau sacrés

Publié le

Tennis de table - Championnats de France Simon Gauzy et Jia Nan Yuan à nouveau sacrés
Photo Icon Sport

CHAMPIONNATS DE FRANCE DE TENNIS DE TABLE – Le numéro 1 français, Simon Gauzy, conserve son titre de champion de France après une compétition maitrisée. Chez les femmes, Jia Nan Yuan récupère son titre abandonné l’an dernier, et décroche son sixième sacre national, au terme d’une belle compétition à Cesson-Sévigné.

Simon Gauzy à la relance

Troisième titre de champion de France pour Simon Gauzy. En Bretagne, le n°1 français n’a que rarement été mis en danger. Seul Alexis Lebrun lui aura quelque peu résisté en demi-finales, mais Gauzy a fait preuve de sa supériorité nationale tout au long du week-end. L’opposition ayant été affaiblie par le forfait de dernière minute d’Alexandre Cassin, c’est Romain Ruiz qui en a profité pour se glisser en finale, pour la première fois de sa carrière. Malheureusement, il n’a pas fait le poids face au Toulousain Gauzy, vainqueur 4-1, qui conserve donc son titre acquis l’an dernier à Arnas. Après des championnats du monde décevants, il se rassure en cette fin de saison.

Jia Nan Yuan, la force de l’habitude

Licenciée à Poitiers, Jia Nan Yuan remporte son sixième titre aux championnats de France de tennis de table. Dépossédée de son bien par Carole Grundisch (absente de cette édition) l’an dernier, elle a récupéré son titre en battant en finale la grande espoir tricolore de la discipline, Prithika Pavade, par 4 manches à 2. Pavade avait dominé en demi-finales l’autre favorite du tournoi, Pauline Chasselain, après une rencontre très disputée. A noter que la finaliste sortante, Océane Guisnel, a été éliminée dès son entrée en lice. A 36 ans, Jia Nan Yuan fait de la résistance au plus haut niveau, et ambitionne d’aller jusqu’à Paris 2024.

Les autres compétitions

Jia Nan Yuan réalise le doublé puisqu’elle s’impose également en double dames, associée à Stéphanie Loeuillette. Têtes de série n°1, elles ont survolé la compétition, dominant en finale la paire Océane Guisnel/Marie Migot. C’est le deuxième titre en double pour ces deux joueuses, mais le premier ensemble. Hasard ou coïncidence, Stéphanie Loeuillette s’était imposée en 2018, associée à … Océane Guisnel.

Chez les messieurs, Alexis Lebrun n’a pas tout perdu puisqu’il repart pour la première fois avec le trophée du double, en compagnie d’Esteban Dorr. La paire a parfaitement exploité l’élimination surprise des tenants du titre Enzo Angles / Quentin Robinot en 8èmes de finales. Enfin, lors du double mixte, c’est également un doublé pour Stéphanie Loeuillette, associée à Quentin Robinot. Le duo a maitrisé en finale la paire constituée de Romain Lorentz et Océane Guisnel, décidemment bien malchanceuse pendant ce weekend breton.


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une