Nous suivre

Actualités

Thibaut Baronian, un athlète grandeur nature

Julien Correia

Publié

le

Pas forcément le plus connu et le plus médiatisé, il n’est pas pour autant le moins talentueux des traileurs du circuit mondial. À travers cet article, nous vous proposons de partir à la découverte du traileur français Thibaut Baronian, qui sera encore à la lutte pour la gagne lors du marathon du Mont Blanc ce week-end. Prenez vos baskets et de la hauteur, c’est parti !

Thibaut Baronian : ce n’est sans doute pas le premier nom qui viendra à l’esprit du grand public lorsqu’il s’agira de citer un traileur, mais il y a quelques semaines, il aura marqué les esprits en signant un petit exploit sur les terres du maître Kilian Jornet au Pays-Basque, qui pourrait permettre notamment à ceux qui ne le connaissaient pas encore de se rendre compte des capacités physiques de cet athlète du Team Salomon. Car outre cette superbe performance, qui pour ceux qui seraient passés à côté, n’est autre qu’une 3ème place lors du Zegama Trail, l’athlète bisontin d’adoption a déjà quelques faits d’armes à son palmarès.

Skieur né en Haute-Savoie, devenu traileur bisontin d’adoption

Natif de Haute-Savoie, et plus précisément de la commune d’Ambilly, Thibaut Baronian allait grandir au sein d’une famille de sportifs à Amancy, ville située à une trentaine de kilomètres d’Annecy. Avec un terrain de jeu comme la Haute-Savoie, il allait tout d’abord s’adonner au ski, où il intégra l’équipe nationale de ski de fond lorsqu’il était en sport études, notamment. En 2008, à l’aube de ses 20 ans, il allait se délocaliser en Franche-Comté, à Besançon pour la poursuite de ses études et il allait véritablement troquer les skis pour les baskets de trail deux années plus tard. Aujourd’hui, celui qui est devenu kinésithérapeute et qui est un fan de micro-nutrition, figure tout simplement parmi les tous meilleurs de sa discipline.

Membre de la réputée et convoitée Team Salomon aux côtés notamment de François d’Haene, qui n’est autre que l’un de ses modèles, il a connu une ascension assez fulgurante en l’espace de quelques années. A contrario de coureurs comme François d’Haene, Xavier Thévenard ou Benoît Girondel pour ne citer qu’eux, le terrain de jeu favori du trentenaire est plutôt les trails « courts et rapides », où il excelle sur la distance du marathon (on notera donc la relativité du terme courte distance pour certains). En effet, celui qui aurait également pu devenir cuisinier a, semble-t-il, trouvé la recette pour performer sur des courses de renommée mondiale.

Thibaut Baronian à Besançon – Fly View Pictures

Entre performances et défis insolites

Celui qui a « toujours aimé la course à pied » ne participe pas seulement aux plus grands trails de la planète, il aime également s’adonner à des défis extrêmes ou insolites. Pour illustrer cela, on peut notamment mettre en avant sa performance lors de la Red Bull 400 disputée à Courchevel l’an passé. Si vous ne connaissez pas le concept, rien que le sponsor associé à la course doit vous permettre de la catégoriser. Le principe ? 400 mètres de course, rien de plus simple donc ? Oui, mais la spécificité réside dans le fait que la distance doit être parcourue sur une pente à 36 degrés et 185m de dénivelé positif, le tout à 1300 mètres d’altitude.

Résultat, un nouveau record de France à la clé pour l’athlète qui bouclait l’épreuve en 3 minutes et 26 secondes. Outre ce défi, un an plus tôt, il s’était également mesuré… au tram de Besançon. Sur un parcours de 10 kilomètres, l’homme allait donc affronter la machine afin de promouvoir l’association For’trail, mais également la ville de Besançon et son réseau de transports. Enfin, pour en terminer avec cette catégorie de compétitions, on peut mettre en avant que Thibaut Baronian a remporté trois fois consécutivement, entre 2014 et 2016, la « Wings For Life World Run » dans le pays dans lequel il participait.

Cette course, qui vient en aide à une association, est particulière dans le fait qu’aucune distance donnée ne doit être parcourue, il s’agit de faire la plus grande distance possible avant qu’un véhicule lancé à vos baskets après 30 minutes de course à une vitesse de départ de 15km/h ne vous rattrape. Décidément, le Franc-Comtois d’adoption a véritablement un lion dans le moteur.

Thibaut Baronian sur la Red Bull 400 – Red Bull

Le Zegama avant deux retours locaux

Comme il le dit si bien, en trail, « peu importe que tu finisses 7ème ou 4ème, ce sont les écarts qui comptent », il fait notamment référence à ses classements lors des deux derniers Marathon du Mont Blanc. Deux positions plus qu’intéressantes donc, mais en se penchant de plus près sur ces performances, on peut s’apercevoir que l’écart entre lui et le vainqueur de la course (Kilian Jornet) est passé de 22 minutes à 5 minutes. S’il est facile de faire un raccourci, c’est tout de même un symbole de la progression du trailer bisontin, qui tend à combler l’écart avec les très grands de la discipline.

Une progression pour l’athlète qui se manifeste indéniablement grâce à l’un de ses plus beaux exploits sur le circuit : une 3ème place lors du dernier Zegama Trail qui fait partie du Golden Trail World Series, l’une des courses de montagne les plus réputées et les plus folles par son ambiance notamment, comme a pu en témoigner l’intéressé :  « C’était dingue. Il y avait du monde partout, une ferveur incroyable ! Sur les deux portions les plus raides, c’était comme au Tour de France. Il y avait des centaines de personnes et ça s’ouvrait devant toi quand tu arrivais ! Ça donne des frissons. Et ils encouragent tout le monde, du premier au dernier. » Celui qui partait pour « un top 10 ou un top 5 », se retrouva sur la 3ème marche du podium et signait par la même occasion le meilleur chrono français de tous les temps.

L’année 2018, qui avait été plus difficile pour lui avec une blessure qui l’avait notamment contraint d’abandonner lors de l’OCC, semble désormais derrière lui. À la suite de cette performance hors normes, au programme de cet athlète qui se veut « rigoureux et ouvert d’esprit », deux événements « locaux ». Le premier était tout simplement de participer à un Ekiden (marathon relais) dans le cadre du premier festival de sports outdoor « Grandes heures natures » de la ville de Besançon, dont il était l’un des ambassadeurs. Outre le côté sportif avec une victoire à la clé pour son équipe mixte, le festival bisontin, pour une première édition, a su séduire un large public durant quatre jours.

Pour le second, retour aux sources. Il s’agit tout simplement du Marathon du Mont Blanc auquel il prendra part ce week-end, pour tenter de faire mieux que l’année dernière et sa 4ème place. Il sera forcément attendu et fera figure de favori à la victoire. Si Kilian Jornet ne sera pas présent, le plateau sera tout de même relevé avec notamment la présence du Norvégien Stian Angermund, de l’Italien Davide Magnini mais aussi du Haut-Savoyard Alexis Sévennec. Marc Lauenstein, arrivé en deuxième position l’année dernière ou encore Bartlomiej Przedwojewski, Jan Margarit et Andy Wacker auront leur mot à dire. Cela s’annonce chaud et ce dans tous les sens du terme, les organismes seront mis à rude épreuve durant cette semaine caniculaire.

Autre projet, Thibaut Baronian aimerait battre le record de la Traversée de l’Ile Santo Antao au Cap Vert, au mois de novembre. Au menu, 95 km pour 5 500m de dénivelé positif, rien que ça. Si pour lui, son principal défaut est la procrastination, l’athlète donne l’impression de ne pas vouloir remettre son appétit de victoires au lendemain.

Julien Correia


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Patinage artistique

Danse sur glace : Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron triomphent en finale du Grand Prix

Avatar

Publié

le

Par

Danse sur glace - Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron triomphent en finale du Grand Prix
JapanSports

Danse sur glace – Pour la deuxième fois de leur carrière, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont remporté la finale du Grand Prix, à Turin. Le couple français continue de dominer leur discipline.

Ils l’ont fait. Après une danse rythmique mitigée, durant laquelle le couple tricolore s’est fait peur après que Gabriella Papadakis ait trébuché, les quadruples champions du monde de danse sur glace ont remis les pendules à l’heure lors du programme libre. En tête malgré tout à l’issue du premier acte (83.83), les Français ont reçu la note de 136.02 points sur le libre, à 56 centièmes de leur meilleure marque datant du 23 novembre dernier au NHK Trophy.

Avec un total de 219.85 points, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron triomphent pour la deuxième fois de leur carrière en finale de Grand Prix. Deuxièmes, les Américains Madison Chock et Evan Bates obtiennent un score de 210.68 points. Troisième, l’autre couple américain, Hubbell/Donohue termine avec une marque de 207.93 points.

Dicodusport


Lire la suite

Biathlon

Ostersund : La Norvège remporte le relais hommes devant la France

Avatar

Publié

le

Par

Ostersund - La Norvège remporte le relais hommes devant la France
AP

Biathlon – Ostersund – Revancharde, la Norvège de Johannes Boe a enlevé le relais hommes à Ostersund ce samedi. La France emmenée par Martin Fourcade termine à la deuxième place, devant l’Italie.

Cette fois, la Norvège était plus forte. Humiliée sur l’Individuel ce mercredi, cette dernière a remporté le relais hommes ce samedi, et avec la manière. Représentée par Johannes Dale, Erlend Bjøntegaard et les frères Boe, les Nordiques ont pioché neuf fois. Si les Bleus n’ont utilisé que 7 pioches, Quentin Fillon Maillet, deuxième relayeur tricolore, a dû faire un tour de pénalité. Un détour qui aura coûté cher aux Français.

Le duel Johannes Boe – Martin Fourcade a eu lieu

Placés en derniers relayeurs, Johannes Boe et Martin Fourcade ont bataillé. Le lauréat du gros globe la saison passée, partie avec une quinzaine de secondes d’avance sur quintuple champion olympique, s’est montré solide malgré deux pioches sur le pas de tir. Plus à l’aise sur les skis, le Norvégien a conservé sept secondes d’avance sur le Français après le dernier tir. Ce dernier, malgré un sans-faute, a finalement levé le pied jusqu’à la ligne d’arrivée (+ 32 secondes). L’Italie, impressionnante malgré un relais diminué, prend la troisième place (+1’27).

Le classement complet du relais hommes à Ostersund

Dicodusport


Lire la suite

Rugby à XV

Champions Cup : La Rochelle s’incline face aux Glasgow Warriors

Avatar

Publié

le

Par

Champions Cup - La Rochelle domine les Glasgow Warriors
Icon Sport

Champions Cup – Le Stade Rochelais est tombé à Marcel Deflandre face aux Glasgow Warriors, en s’inclinant 24-27. Les Maritimes disent adieu à la Champions Cup.

La Rochelle pourra nourrir de gros regrets. La victoire avec bonus offensif était essentielle pour les Maritimes après deux revers sur les deux premières rencontres, mais c’était sans compter sur Glasgow. Pourtant, tout avait bien commencé pour les locaux en première période, avec deux essais inscrits par Priso (4′) et Kieft (35′). Malgré une conquête chahutée et un essai juste avant la pause des Écossais par Gibbins (40′), le Stade Rochelais dominait à la pause (18-13).

Mais dominer n’est pas forcément gagner. Après de nombreuses occasions gâchées dans le camp des Warriors, les Rochelais étaient punis à deux reprises, avec des essais warriors inscrits par Matawalu (50′) et Steyn (63′). Une défaite 24-27 qui condamne les pensionnaires du Stade Marcel Deflandre dans cette Champions Cup.

Dicodusport


Lire la suite

Ski

Ski de bosses : Perrine Laffont remporte la 1ère étape de Coupe du monde à Ruka

Avatar

Publié

le

Par

Ski de bosses - Perrine Laffont remporte la 1ère étape de Coupe du monde à Ruka

Ski de bosses – La patronne marque déjà son territoire. La Française Perrine Laffont a enlevé la première étape de Coupe du monde à Ruka (Finlande). La championne olympique en titre a devancé la surprenante Japonaise Anri Kawamura, 15 ans, seulement.

Perrine Laffont régale déjà. Lors de la première étape de Coupe du monde en Finlande ce samedi, la Française a décroché sa 10ème victoire en carrière. Double lauréate en titre du globe de la spécialité, la championne olympique à Pyeongchang, qui avait réalisé le meilleur run lors des qualifications et de la première manche en finale, a assuré l’essentiel lors de la super-finale, avec un score de 82.72. Suffisant pour entamer la défense de son titre de la meilleure des manières.

Derrière elle, la Nipponne Anri Kawamura a créé la sensation. À 15 ans seulement et pour sa première Coupe du monde, la Japonaise a réalisé un run de haute qualité (81.26). L’Australienne Britteny Cox complète le podium (78.29).

Dicodusport


Lire la suite

Football

David Giguel : « Élever son niveau de jeu contre Orléans afin d’accéder aux 32èmes de finale »

Nelson

Publié

le

Par

Les Informations Dieppoises

Le FC Rouen reçoit samedi dans le cadre du 8e tour de la Coupe de France, l’US Orléans, club pensionnaire de Ligue 2. Les Diables Rouges après une victoire contre Saint-Brieuc, ont parfaitement préparé cette rencontre face au dernier de Ligue 2 dans un stade Robert Diochon bien garni.

Bonjour David Giguel. Ce samedi après un mois sans victoire en National 2, vous avez renoué avec la victoire face à Saint-Brieuc et par la même occasion repris les devants en profitant du match nul de Chartres. Quel est votre sentiment après cette rencontre ?

On a pris 3 points important sans encaisser de but contre un adversaire de qualité qui joue la montée en National depuis 2 ou 3 ans. Ça nous permet de valider le bon point pris à Poissy et de continuer à faire tourner le compteur de points.

L’année dernière, vous êtes montés en N2 après une saison fantastique en N3. De quelle manière avez-vous préparé la saison ? Avez-vous accentué la partie sur la préparation physique par rapport à la saison précédente ?

Nous avons intégré Jérôme Amar et Nicolas Colard pour gérer la préparation athlétique dans notre staff, qui est aussi composé comme la saison dernière de Benoît Bizet, Gilles Morin et Dominique Bougon. Chacun d’entre eux est très important. La préparation athlétique est importante, quelque soit le niveau où l’on joue et on échange beaucoup dans le staff à ce sujet de façon à ce que nos joueurs soient prêts à performer chaque week-end.

Comment faites-vous pour que tout le monde reste concerné alors que le nombre de joueurs qui compose le groupe est important ?

Nous avons un groupe de 26 joueurs et 3 gardiens. Chaque joueur qui compose notre groupe est important même si personne n’est indispensable. Selon les adversaires, l’état de forme de chacun ou le système mis en place, nous faisons appel à 16 joueurs pour être compétitifs le week-end. La saison sera longue et nous avons aussi des objectifs avec notre Régionale 1.

Lors du début de saison, vous aviez fixé l’objectif de se maintenir. Est-ce que l’objectif a désormais changé et vous jouez désormais la montée en National ?

Il faudra 37 ou 39 points pour nous maintenir. J’espère que nous allions prendre le plus vite possible ce nombre de points afin de rester en N2. Un fois ce total atteint, nous devrons rester mobiliser et compétiteurs afin d’aller chercher le meilleur classement possible.

Quelle est la différence entre le championnat de National 3 et de National 2 ?

Le National 2 est beaucoup plus homogène que le National 3. Toutes les équipes sont bien préparées physiquement, bien en place tactiquement et possèdent des individualités de qualité. Mais quelle que soit la division il est toujours très difficile de terminer champion.

La récupération est un aspect désormais très important dans le football. Comment faîtes-vous lors des longs déplacements comme à Vannes ou à Saint-Malo pour que vos joueurs récupèrent vite ? Quel moyen de transport préférez-vous ?

Je préfère que l’on voyage en bus. Ça permet aux joueurs d’être à l’aise à l’aller pour bien préparer le match et au retour pour mieux récupérer. Nous avons aussi instauré un créneau de récupération chez nos kinés, Charles et Thierry, afin que les joueurs récupèrent plus rapidement.

Aujourd’hui, vous recevez Orléans, dernier de Ligue 2. Le stade Robert Diochon fera une nouvelle fois le plein pour encourager vos joueurs. Est-ce que vous considérez la Coupe de France comme une continuité du championnat ou c’est une compétition qui permet à ceux qui jouent peu de se montrer ?

La Coupe de France est une compétition magnifique. Elle permet de vivre des aventures humaines fantastiques mais aussi de pouvoir s’étalonner contre des équipes hiérarchiquement supérieures. Le Championnat reste la compétition de référence pour juger une équipe mais la Coupe de France permet à un club d’être mis en lumière s’il parvient à faire un bon parcours. J’espère que mon équipe saura élever son niveau de jeu contre Orléans afin d’accéder au 32ème de finale.

On arrive à la moitié du championnat, dans quelle domaine d’après vous, votre équipe doit-elle s’améliorer ?

On doit s’améliorer dans tous les domaines. Nous avons une équipe jeune en âge et avec peu d’expérience de ce niveau. Je rappelle que certains joueurs étaient en Régional 1 encore il y a quelques années. J’ai un groupe de joueurs à l’écoute qui veulent progresser et aider le club à continuer son évolution.

Un analyste vidéo fait partie de votre staff. Qu’est-ce qu’apporte l’analyse vidéo dans le foot d’aujourd’hui alors qu’il n’y en avait pas à l’époque où vous étiez joueur ?

Benoît Bizet, notre analyste vidéo, effectue un gros travail dans son domaine. C’est un élément devenu essentiel car il permet aux joueurs d’avoir un visuel sur sa prestation individuelle, sur la prestation de l’équipe mais aussi sur le prochain adversaire. Nous accordons une grande importance à l’étude de l’adversaire afin de mettre notre équipe dans les meilleures dispositions pour prendre les 3 points chaque week-end.


Lire la suite

Fil Info

Danse sur glace - Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron triomphent en finale du Grand Prix Danse sur glace - Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron triomphent en finale du Grand Prix
Patinage artistiqueIl y a 7 heures

Danse sur glace : Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron triomphent en finale du Grand Prix

Danse sur glace - Pour la deuxième fois de leur carrière, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont remporté la finale...

Ostersund - La Norvège remporte le relais hommes devant la France Ostersund - La Norvège remporte le relais hommes devant la France
BiathlonIl y a 9 heures

Ostersund : La Norvège remporte le relais hommes devant la France

Biathlon - Ostersund - Revancharde, la Norvège de Johannes Boe a enlevé le relais hommes à Ostersund ce samedi. La...

Champions Cup - La Rochelle domine les Glasgow Warriors Champions Cup - La Rochelle domine les Glasgow Warriors
Rugby à XVIl y a 10 heures

Champions Cup : La Rochelle s’incline face aux Glasgow Warriors

Champions Cup - Le Stade Rochelais est tombé à Marcel Deflandre face aux Glasgow Warriors, en s'inclinant 24-27. Les Maritimes...

Ski de bosses - Perrine Laffont remporte la 1ère étape de Coupe du monde à Ruka Ski de bosses - Perrine Laffont remporte la 1ère étape de Coupe du monde à Ruka
SkiIl y a 12 heures

Ski de bosses : Perrine Laffont remporte la 1ère étape de Coupe du monde à Ruka

Ski de bosses - La patronne marque déjà son territoire. La Française Perrine Laffont a enlevé la première étape de...

FootballIl y a 14 heures

David Giguel : « Élever son niveau de jeu contre Orléans afin d’accéder aux 32èmes de finale »

Le FC Rouen reçoit samedi dans le cadre du 8e tour de la Coupe de France, l'US Orléans, club pensionnaire...

BoxeIl y a 18 heures

Anthony Joshua à quitte ou double

La revanche entre le champion du monde poids lourds Andy Ruiz Jr et son challenger officiel, Anthony Joshua aura lieu...

Rugby à 7Il y a 19 heures

Sevens – Dubaï : La France éliminée dès les quarts de finale par l’Angleterre

Sevens - Dubaï - Première de sa poule de qualification, l'équipe de France n'a pas tenu la distance face à...

Sevens - Les Bleues battues par le Canada en quarts de finale à Dubaï Sevens - Les Bleues battues par le Canada en quarts de finale à Dubaï
Rugby à 7Il y a 20 heures

Sevens : les Bleues battues par le Canada en quarts de finale à Dubaï

Sevens - Dubaï - Impressionnante en phase de poules, l'équipe de France féminine à 7 s'est inclinée en quarts de...

Champions Cup - 3ème journée - Nos pronostics pour les clubs français Champions Cup - 3ème journée - Nos pronostics pour les clubs français
Rugby à XVIl y a 1 jour

Champions Cup – 3ème journée : nos pronostics pour les clubs français

La Champions Cup continue ce week-end avec les 6 clubs français en lice. Voici nos pronostics pour la 3ème journée.

Sevens - Les Bleues impressionnent en dominant la Nouvelle-Zélande Sevens - Les Bleues impressionnent en dominant la Nouvelle-Zélande
Rugby à 7Il y a 2 jours

Sevens : les Bleues impressionnent en dominant la Nouvelle-Zélande

Sevens - Dubaï - L'équipe de France féminine a réussi l'exploit de dominer la Nouvelle-Zélande dans le choc de la...

Advertisement

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nos débats

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2019 - Tous droits réservés