Nous suivre

Actualités

Thibaut Baronian, un athlète grandeur nature

Julien Correia

Publié

le

Pas forcément le plus connu et le plus médiatisé, il n’est pas pour autant le moins talentueux des traileurs du circuit mondial. À travers cet article, nous vous proposons de partir à la découverte du traileur français Thibaut Baronian, qui sera encore à la lutte pour la gagne lors du marathon du Mont Blanc ce week-end. Prenez vos baskets et de la hauteur, c’est parti !

Thibaut Baronian : ce n’est sans doute pas le premier nom qui viendra à l’esprit du grand public lorsqu’il s’agira de citer un traileur, mais il y a quelques semaines, il aura marqué les esprits en signant un petit exploit sur les terres du maître Kilian Jornet au Pays-Basque, qui pourrait permettre notamment à ceux qui ne le connaissaient pas encore de se rendre compte des capacités physiques de cet athlète du Team Salomon. Car outre cette superbe performance, qui pour ceux qui seraient passés à côté, n’est autre qu’une 3ème place lors du Zegama Trail, l’athlète bisontin d’adoption a déjà quelques faits d’armes à son palmarès.

Skieur né en Haute-Savoie, devenu traileur bisontin d’adoption

Natif de Haute-Savoie, et plus précisément de la commune d’Ambilly, Thibaut Baronian allait grandir au sein d’une famille de sportifs à Amancy, ville située à une trentaine de kilomètres d’Annecy. Avec un terrain de jeu comme la Haute-Savoie, il allait tout d’abord s’adonner au ski, où il intégra l’équipe nationale de ski de fond lorsqu’il était en sport études, notamment. En 2008, à l’aube de ses 20 ans, il allait se délocaliser en Franche-Comté, à Besançon pour la poursuite de ses études et il allait véritablement troquer les skis pour les baskets de trail deux années plus tard. Aujourd’hui, celui qui est devenu kinésithérapeute et qui est un fan de micro-nutrition, figure tout simplement parmi les tous meilleurs de sa discipline.

Membre de la réputée et convoitée Team Salomon aux côtés notamment de François d’Haene, qui n’est autre que l’un de ses modèles, il a connu une ascension assez fulgurante en l’espace de quelques années. A contrario de coureurs comme François d’Haene, Xavier Thévenard ou Benoît Girondel pour ne citer qu’eux, le terrain de jeu favori du trentenaire est plutôt les trails « courts et rapides », où il excelle sur la distance du marathon (on notera donc la relativité du terme courte distance pour certains). En effet, celui qui aurait également pu devenir cuisinier a, semble-t-il, trouvé la recette pour performer sur des courses de renommée mondiale.

Thibaut Baronian à Besançon – Fly View Pictures

Entre performances et défis insolites

Celui qui a « toujours aimé la course à pied » ne participe pas seulement aux plus grands trails de la planète, il aime également s’adonner à des défis extrêmes ou insolites. Pour illustrer cela, on peut notamment mettre en avant sa performance lors de la Red Bull 400 disputée à Courchevel l’an passé. Si vous ne connaissez pas le concept, rien que le sponsor associé à la course doit vous permettre de la catégoriser. Le principe ? 400 mètres de course, rien de plus simple donc ? Oui, mais la spécificité réside dans le fait que la distance doit être parcourue sur une pente à 36 degrés et 185m de dénivelé positif, le tout à 1300 mètres d’altitude.

Résultat, un nouveau record de France à la clé pour l’athlète qui bouclait l’épreuve en 3 minutes et 26 secondes. Outre ce défi, un an plus tôt, il s’était également mesuré… au tram de Besançon. Sur un parcours de 10 kilomètres, l’homme allait donc affronter la machine afin de promouvoir l’association For’trail, mais également la ville de Besançon et son réseau de transports. Enfin, pour en terminer avec cette catégorie de compétitions, on peut mettre en avant que Thibaut Baronian a remporté trois fois consécutivement, entre 2014 et 2016, la « Wings For Life World Run » dans le pays dans lequel il participait.

Cette course, qui vient en aide à une association, est particulière dans le fait qu’aucune distance donnée ne doit être parcourue, il s’agit de faire la plus grande distance possible avant qu’un véhicule lancé à vos baskets après 30 minutes de course à une vitesse de départ de 15km/h ne vous rattrape. Décidément, le Franc-Comtois d’adoption a véritablement un lion dans le moteur.

Thibaut Baronian sur la Red Bull 400 – Red Bull

Le Zegama avant deux retours locaux

Comme il le dit si bien, en trail, « peu importe que tu finisses 7ème ou 4ème, ce sont les écarts qui comptent », il fait notamment référence à ses classements lors des deux derniers Marathon du Mont Blanc. Deux positions plus qu’intéressantes donc, mais en se penchant de plus près sur ces performances, on peut s’apercevoir que l’écart entre lui et le vainqueur de la course (Kilian Jornet) est passé de 22 minutes à 5 minutes. S’il est facile de faire un raccourci, c’est tout de même un symbole de la progression du trailer bisontin, qui tend à combler l’écart avec les très grands de la discipline.

Une progression pour l’athlète qui se manifeste indéniablement grâce à l’un de ses plus beaux exploits sur le circuit : une 3ème place lors du dernier Zegama Trail qui fait partie du Golden Trail World Series, l’une des courses de montagne les plus réputées et les plus folles par son ambiance notamment, comme a pu en témoigner l’intéressé :  « C’était dingue. Il y avait du monde partout, une ferveur incroyable ! Sur les deux portions les plus raides, c’était comme au Tour de France. Il y avait des centaines de personnes et ça s’ouvrait devant toi quand tu arrivais ! Ça donne des frissons. Et ils encouragent tout le monde, du premier au dernier. » Celui qui partait pour « un top 10 ou un top 5 », se retrouva sur la 3ème marche du podium et signait par la même occasion le meilleur chrono français de tous les temps.

L’année 2018, qui avait été plus difficile pour lui avec une blessure qui l’avait notamment contraint d’abandonner lors de l’OCC, semble désormais derrière lui. À la suite de cette performance hors normes, au programme de cet athlète qui se veut « rigoureux et ouvert d’esprit », deux événements « locaux ». Le premier était tout simplement de participer à un Ekiden (marathon relais) dans le cadre du premier festival de sports outdoor « Grandes heures natures » de la ville de Besançon, dont il était l’un des ambassadeurs. Outre le côté sportif avec une victoire à la clé pour son équipe mixte, le festival bisontin, pour une première édition, a su séduire un large public durant quatre jours.

Pour le second, retour aux sources. Il s’agit tout simplement du Marathon du Mont Blanc auquel il prendra part ce week-end, pour tenter de faire mieux que l’année dernière et sa 4ème place. Il sera forcément attendu et fera figure de favori à la victoire. Si Kilian Jornet ne sera pas présent, le plateau sera tout de même relevé avec notamment la présence du Norvégien Stian Angermund, de l’Italien Davide Magnini mais aussi du Haut-Savoyard Alexis Sévennec. Marc Lauenstein, arrivé en deuxième position l’année dernière ou encore Bartlomiej Przedwojewski, Jan Margarit et Andy Wacker auront leur mot à dire. Cela s’annonce chaud et ce dans tous les sens du terme, les organismes seront mis à rude épreuve durant cette semaine caniculaire.

Autre projet, Thibaut Baronian aimerait battre le record de la Traversée de l’Ile Santo Antao au Cap Vert, au mois de novembre. Au menu, 95 km pour 5 500m de dénivelé positif, rien que ça. Si pour lui, son principal défaut est la procrastination, l’athlète donne l’impression de ne pas vouloir remettre son appétit de victoires au lendemain.

Julien Correia

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Actualités

Vuelta : Une piscine responsable de la chute des Jumbo-Visma et UAE Emirates

dicodusport

Publié

le

Le cyclisme est parfois cruel et injuste et cela a de nouveau été le cas sur la première étape du Tour d’Espagne, pour deux équipes au moins.

Les coureurs de Jumbo-Visma et d’UAE Emirates sont partis à la faute à cause d’une chaussée étrangement mouillée à un endroit du parcours. Après enquête, c’est en fin de compte la faute à une piscine qui s’est percée à plus de 500 mètres de la course et dont l’eau a ruisselé jusqu’à la route.

Addy Engels, directeur sportif chez Jumbo-Visma, a expliqué pour la RTBF :

Il y a soudainement eu de l’eau sur la route. Ce n’était pas présent lors de la reconnaissance. Avec la vitesse, nous n’avons pas pu réagir et quatre coureurs sont tombés. L’organisation s’est rendue dans la maison d’où provenait l’eau qui a provoqué cette chute. C’est à 500 mètres du parcours qu’une piscine pour enfants aurait éclaté, l’eau coulant jusque sur la route.

Les chutes laissent toujours des séquelles et les coureurs tombés seront à surveiller dans les prochains jours, pour le bilan comptable, Jumbo Visma perd 40 secondes sur Astana, UAE Emirates, plus d’une minute.

Dicodusport

Lire la suite

Cyclisme

Vuelta 2019 : nos favoris pour la 2ème étape

dicodusport

Publié

le

Chaque jour, retrouvez nos pronostics pour l’étape du jour sur la Vuelta 2019, avec notre favori et « le coup à tenter ». Pour cette deuxième étape, les puncheurs pourraient être à la fête mais les sprinteurs ne partent pas battus d’avance.

Notre favori : Sam Bennett

Même si la côte de deuxième catégorie n’est pas si loin de l’arrivée, le sprinteur a les moyens de passer cette difficulté, ensuite, l’arrivée lui correspond parfaitement.

Tour d’Espagne – Dimanche 25 août – 12h20 – Étape 2 (Benidorm / Calpe) 1
Sam Bennett 12

Notre coup à tenter : Philippe Gilbert

Privé de Tour de France, le Belge est revanchard et ce final escarpé pourrait bien lui sourire si les jambes sont au rendez-vous.

Tour d’Espagne – Dimanche 25 août – 12h20 – Étape 2 (Benidorm / Calpe) 1
Philippe Gilbert 16

Nicolas Jacquemard

Lire la suite

Rugby

[Vidéo] Rugby : Résumé Écosse vs France

dicodusport

Publié

le

© AFP

Après sa victoire à Nice, l’équipe de France a été battue par l’Écosse à Murrayfield pour son deuxième match de préparation à la Coupe du monde. Voici les meilleurs moments de la rencontre.

Dicodusport

Lire la suite

Football

[Vidéo] Sebastien Haller s’offre un retourné et un doublé

dicodusport

Publié

le

© Premier League

Sebastien Haller, acheté à prix d’or par West Ham cette saison, a offert la victoire à son équipe sur la pelouse de Watford grâce à un doublé.

L’attaquant français a notamment inscrit un retourné magnifique, une manière de prouver que les Hammers ont eu raison de miser sur lui.

https://twitter.com/WestHamSocial/status/1165295395670544385

Dicodusport

Lire la suite

Rugby

Bleus : les notes du XV de France face à l’Écosse

Publié

le

Par

AFP

Test Match – Très brouillon, le XV de France a chuté en Écosse (17-14), dans un match haché. Retrouvez les notes des Bleus lors de ce deuxième test.

Les avants

Jefferson Poirot – 5 : S’il s’était montré solide en mêlée la semaine passée à Nice, le Bordelo-Béglais a cette fois davantage souffert. Toujours aussi peu en vue dans le jeu courant. À son crédit, deux retours importants sur des attaques écossaises. Remplacé par Cyril Baille (51′). Le Toulousain s’est rendu disponible, sans grandes avancées.

Guilhem Guirado (CAP) – 5 : Le néo-Montpelliérain a alterné le bon et le moins bon à Murrayfield. S’il se donne toujours autant, il a fait quelques erreurs en défense et a souvent subi à l’impact. Remplacé par Camille Chat (51′). Le Racingman a montré beaucoup d’envie avec deux ballons grattés, malgré deux en-avants après son entrée.

Rabah Slimani – 4,5 : Plutôt décevant à Nice, le Clermontois n’a pas réussi à hausser son niveau en Écosse. Trop discret dans le jeu et sur le reculoir sur ses rares charges, il a en plus été mis en difficulté en mêlée. Remplacé par Emerick Setiano (64′). Le Toulonnais a apporté un supplément de puissance en fin de match. En vain.

Félix Lambey – 5,5 : Vaillant mais sans solution avec le ballon. Souvent servi à l’arrêt, il a souffert physiquement, notamment en première période. Ses 11 minutes lors du deuxième acte ont montré un peu plus de tranchant. Remplacé par Romain Taofifenua (51′). Le Varois a manqué de vigilance sur le deuxième essais écossais.

Sébastien Vahaamahina – 6 : Si les Bleus ont davantage souffert dans les rucks, le deuxième ligne auvergnat s’est montré plutôt à son avantage. S’il n’a pas fait de réelles différences avec le ballon, il a été solide dans son registre.

Arthur Iturria – 5,5 : Match plutôt moyen pour Arthur Iturria. De retour de blessure, il a lui aussi souffert dans le combat. On l’a vu à son avantage sur une charge où il bat trois défenseurs lors du premier acte (23′). Il ne s’est, en revanche, pas ménagé défensivement.

Charles Ollivon – 6 : Moins en vue qu’à Nice, le Toulonnais n’a pas été dominant dans les zones de combat lors du premier acte.  En revanche, ballon en main, il a cassé la ligne à deux reprises. Un ballon récupéré après la pause. Une performance qui reste en-deça de sa partie de la semaine passée.

Grégory Alldritt – 5,5 : Très bon lors du premier test, lui non plus n’a pas été épargné dans le combat, dominé dans les rucks et moins tranchant avec le ballon. Sonné, il a cédé sa place à Yacouba Camara (64′). Ce dernier s’est surtout fait remarquer par une belle activité défensive.

Les notes de la charnière et des trois-quarts

Lire la suite

Fil Info

ActualitésIl y a 2 heures

Vuelta : Une piscine responsable de la chute des Jumbo-Visma et UAE Emirates

Le cyclisme est parfois cruel et injuste et cela a de nouveau été le cas sur la première étape du...

CyclismeIl y a 3 heures

Vuelta 2019 : nos favoris pour la 2ème étape

Chaque jour, retrouvez nos pronostics pour l'étape du jour sur la Vuelta 2019, avec notre favori et "le coup à...

RugbyIl y a 4 heures

[Vidéo] Rugby : Résumé Écosse vs France

Après sa victoire à Nice, l'équipe de France a été battue par l'Écosse à Murrayfield pour son deuxième match de...

FootballIl y a 19 heures

[Vidéo] Sebastien Haller s’offre un retourné et un doublé

Sebastien Haller, acheté à prix d'or par West Ham cette saison, a offert la victoire à son équipe sur la...

RugbyIl y a 21 heures

Bleus : les notes du XV de France face à l’Écosse

Test Match - Très brouillon, le XV de France a chuté en Écosse (17-14), dans un match haché. Retrouvez les...

Sports de combatIl y a 1 jour

Judo : le programme des championnats du monde 2019 à Tokyo

À un an des Jeux Olympiques de Tokyo, le gratin du judo mondial a rendez-vous dans la capitale nippone pour...

RugbyIl y a 1 jour

Top 14 : nos pronostics pour la 1ère journée

Le Top 14 reprend ses droits ce week-end ! Retrouvez nos pronostics pour cette première journée de la saison 2019-2020.

CyclismeIl y a 1 jour

Vuelta 2019 : nos favoris pour la 1ère étape

Chaque jour, retrouvez nos pronostics pour l'étape du jour sur la Vuelta 2019, avec notre favori et "le coup à...

CyclismeIl y a 1 jour

Vuelta 2019 : le profil de la 1ère étape

Tour d'Espagne - La 1ère étape de la Vuelta 2019, un contre-la-montre par équipes de 13,4 km, offre un profil...

FootballIl y a 2 jours

La magnifique lettre d’Andrés Iniesta à Fernando Torres

L'Espagnol Fernando Torres a disputé le dernier match de sa carrière professionnelle. À cette occasion, Andrés Iniesta, son coéquipier avec...

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nos débats

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2019 - Tous droits réservés