Tony Yoka, décision début juillet… dans le meilleur des cas


Le boxeur français champion olympique, Tony Yoka, a été entendu aujourd’hui par l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD), et la décision sur son cas sera rendue publique « le 4 juillet au plus tôt ». 

Journée importante pour Tony Yoka qui passait devant l’AFLD aujourd’hui, pour se défendre et expliquer les raisons de ses deux « no show ». La Fédération Française de Boxe l’avait initialement suspendu un an avec sursis, avant que l’AFLD ne se saisisse du dossier pour traiter de nouveau le cas des manquements du Français. C’est le sportif qui recevra en premier la décision finale comme l’explique Mathieu Theora, secrétaire général de l’ALFD : « La décision sera notifiée au sportif au plus tôt le 4 juillet avant toute publication officielle. Le principe que nous respectons systématiquement, c’est que la décision est d’abord connue du sportif avant de faire l’objet d’une quelconque publication éventuelle. »

Du côté du clan Yoka, la stratégie de défense avait été expliquée en amont par son avocat : « C’est arrivé lors d’une période de transition entre le monde amateur et le milieu professionnel. » Suite à cette audition, c’est le boxeur français lui-même qui a pris la parole pour exprimer sa satisfaction à l’issue de la séance : « Ils ont été superIls nous ont écoutés. Je pense qu’ils ont compris un certain nombre de choses et c’était important de pouvoir m’exprimer face à eux. »

Encore quelques semaines au mieux donc pour le Français avant de connaitre son sort, qui pourrait être synonyme de coup dur dans sa carrière si la suspension de l’AFLD s’avère plus sévère que celle de la Fédération.

Nicolas Jacquemard

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des