Nous suivre

Sports d'hiver

Sports de glace : Nouveau top 10 français en bobsleigh

Publié le

Sports de glace Nouveau top 10 français en bobsleigh
Photo Icon Sport

COUPE DU MONDE – La saison de bobsleigh et skeleton bat son plein tandis que les qualifications olympiques touchent à leur fin en patinage de vitesse. Tour d’horizon des résultats et de la situation des athlètes français. 

BOBSLEIGH : nouveau top 10 pour Romain Heinrich

Divers enseignements à tirer de cette première semaine allemande pour les différents équipages en route pour Pékin. Sur la piégeuse piste est-allemande d’Altenberg, la prime est aux meilleurs pilotes, pas forcément aux meilleurs pousseurs. A ce petit jeu, pas vraiment d’enjeu pour Francesco Friedrich qui coche les deux cases et remporte les deux courses au programme. Aucune contestation possible en bob à 4, écrasé devant l’Autrichien Maier (+0.67) et le Russe Gaitiukevich. Une petite note d’espoir survient cependant en bob à 2 où, malgré la victoire finale (devant Lochner et Gaitiukevich), l’Allemand ne finit la première manche qu’en troisième position.

Pour Romain Heinrich, les semaines se suivent sans se ressembler. Après avoir brillé en bob à 4 à Igls (9ème), il échoue cette fois à la 17ème place. Malgré un départ beaucoup plus rapide en deuxième manche (11ème contre 19ème), la justesse aura manqué dans le pilotage pour espérer jouer le top 10. Bien meilleure performance en bob à 2, où le top 10 est cette fois au rendez-vous (9ème ex-aequo). Les quelques mauvaises lignes n’auront pas empêché à l’équipage français de s’immiscer au contact du gotha mondial.

Côté féminin, la meilleure pilote du plateau bat ses adversaires plus puissantes. Kailie Humphries, officiellement Américaine, fait le doublé. En monobob, elle domine la compétition malgré les 8ème et 9ème temps au départ, devant la Canadienne Appiah et la locale Nolte. Rebelote en bob à 2 où elle prend le meilleur sur Nolte et De Bruin (Canada). Semaine intéressante pour les Chinoises (Huai et Ying) qui montrent leurs qualités de pilotage pour une première à Altenberg. Elles finissent ainsi 8èmes ex-aequo en bob biplace malgré des départs franchement en retrait. Rappelons qu’elles arriveront aux JO avec dix fois plus de descentes sur la piste de Yanqing que leurs adversaires.

Deux équipages français en Coupe d’Europe

Margot Boch avait de son côté décidé de zapper Altenberg pour son équivalent ouest-allemand, Winterberg qui accueillait des courses de coupe d’Europe. L’occasion de prendre de l’expérience, puisque Winterberg sera l’hôte de la prochaine semaine de coupe du monde, ainsi que quelques points qualificatifs. Elle termine 3ème en monobob derrière l’Australienne Walker, sur le podium la semaine dernière à Igls, puis 2ème en bob à 2. Seule l’Allemande Schneider (vainqueur de la Coupe du monde en 2019-2020) la devance sur l’ensemble des deux runs où elle à eu l’occasion de tester ses deux pousseuses : Carla Sénéchal et Sandie Clair.

Le bobsleigh du Rémois David Baechler (48 ans!) était lui aussi présent et a malheureusement terminé 15ème et dernier des deux courses programmées en bob à 4. Il est toutefois toujours en position pour se qualifier à Pékin dans la discipline, ce qui permettrait à la France d’envoyer deux équipages aux Jeux, une rareté (dernière fois en 2002).

SKELETON : domination allemande à domicile

Mis en difficulté à l’extérieur, les Allemands ont remis de l’ordre à la maison. Victoire pour Axel Jungk devant son compatriote Grotheer et la légende lettonne Martins Dukurs. La championne du monde en titre Tina Hermann l’emporte de son côté devant la jeune Russe Tararychenkova (premier podium en carrière) et l’Autrichienne Flock. Au général, c’est la Néerlandaise Kimberley Bos (6ème) qui s’empare de la tête, Grotheer reste devant côté masculin.

Nouvelle semaine difficile pour la Française Agathe Bessard, 22ème à près de huit dixièmes du cut en première manche. Elle demeure pour le moment qualifiable pour les JO mais devra sans doute améliorer ses performances dans les semaines à venir pour ne pas rester à quai.

PATINAGE DE VITESSE : danger avant la dernière semaine de qualification

La première étape du dyptique nord-américain à Salt Lake City ne s’est malheureusement pas déroulée comme escompté du côté des deux Français engagés : Timothy Loubineaud et Mathieu Belloir.

Le premier, aligné sur 5 000m, n’a fini que 19ème de la division B (6:18.915). Une performance moyenne, à quatre secondes de son record (6:14.95), sur la piste la plus rapide du monde. Il se retrouve donc dans une situation inconfortable avant la dernière Coupe du monde qualificative de Calgary (Canada). Pour espérer accrocher le dernier sésame au temps (6 meilleurs hors 14 meilleurs au classement général) il devra au moins être au niveau de sa meilleure performance en carrière, ce quota est en effet détenu, pour le moment, en 6:15.130. Une tâche qui s’annonce complexe car, bien que rapide, la piste de Calgary n’est pas aussi haut perchée (1 050m), que celle de Salt Lake (1 300m).

Belloir, son compère malouin, s’essayait pour la première fois au 1 500m en Coupe du monde. Bien que distancé, 38ème de la division B, le jeune patineur peut se targuer d’un nouveau record personnel (battu de 0.05).

Sur la mass start, aucun des deux ne passe en finale, ce qui les sort de la qualification olympique (top 24). Leurs chances restent quoi qu’il en soit réelles avant le Canada. Une qualification en finale la semaine prochaine devrait leur offrir le sésame tant espéré, dans le cas contraire la France serait absente des JO pour la première fois depuis Turin 2006.

Record du monde et domination néerlandaise en péril

Dans les autres épreuves, encore une démonstration du Suédois Nils van der Poel, vainqueur et nouveau recordman du monde du 5 000m (6:01.56). Même domination pour sa contrepartie féminine Irene Schouten (Pays-Bas) sur 3 000m. Sur les 500m, domination japonaise chez les hommes (Matsui et Morishige) et américano-polonaise chez les femmes (Jackson et Wojcik). Le Japon à l’honneur avec un doublé 1 000m-1 500m pour Miho Takagi, tandis que les États-Unis empochent le 1 500m masculin par Joey Mantia. La domination batave chez les hommes est réduite au 1 000m où Krol, Nuis et Otterspeer réalisent le troisième triplé néerlandais en autant de courses. Belle performances de deux autres « pays bas », moins brillants à l’ordinaire sur la mass-start masculine avec la victoire belge pour Bart Swings devant le Danois Viktor Hald Thorup.


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une