Nous suivre

Rugby à XV

Top 14 : Castres remporte le derby face au Stade Toulousain

Alexandre Jeffroy

Publié

le

Top 14 - Castres remporte le derby face au Stade Toulousain
Photo Icon Sport

TOP 14 – 21ÈME JOURNEE – Après s’être fait très peur en fin de rencontre, Castres s’impose face à Toulouse sur le score de 26 à 24. Désormais, les Castrais sont bien intégrés dans la course pour la qualification aux phases finales. Le Stade Toulousain, peut perdre sa place de leader si La Rochelle s’impose avec le bonus face à Lyon, ce soir. 

Ce samedi, le Castres Olympiques, 8ème, recevait le leader, à savoir le Stade Toulousain. Lors de la première mi-temps, les deux équipes sont bien en place. D’un côté, les Castrais, qui jouent avec le vent, se servent du jeu au pied, peut-être même un peu trop. Malgré tout, ils se fient à la botte de leur ouvreur, Benjamin Urdapilleta, qui passe plusieurs pénalités (1’, 10, 21’). De l’autre côté, Toulouse est entreprenant et, face au vent, préfère jouer à la main. Zack Holmes passe les premiers points de son équipe à la 18ème minute.

Une première mi-temps très équilibrée

Cinq minutes plus tard, les Toulousains plantent le premier essai du match. En effet, après un maul, Alexis Bales réalise un petit coup de pied, très bien vu, dans le côté fermé. Le premier qui se saisit du ballon est le centre toulousain, Dimitri Delibes, qui entre dans l’en-but castrais. Mais le Castres Olympiques répond quelques minutes avant la mi-temps. En effet, à la 36ème minute, les Castrais sont dans les 22 mètres toulousains. Après plusieurs temps de jeu, le ballon est écarté et Vilimoni Botitu parvient à inscrire un essai pour les Tarnais. A la mi-temps, Castres mène à Pierre Fabre, sur le score de 14 à 10.

Au retour des vestiaires, le Stade Toulousain subit et provoque beaucoup de fautes. A la 52ème minute, les Castrais font un premier break. En effet, Thomas Combezou marque un essai derrière un maul, très bien construit par ses avants (19-10). Les Castrais continuent de pousser et provoquent un carton jaune chez leurs adversaires, pour l’accumulation de fautes. C’est le demi de mêlée Alexis Bales qui en fait les frais (57’). Dans la foulée, Tyler Ardron part marquer le troisième essai de son équipe, après une mêlée dominante de Castres (26-10 à la 60’).

Castres joue à se faire peur mais assure l’essentiel

A la 68ème, les Toulousains réussissent enfin à réaliser une action positive dans le camp castrais. Le deuxième-ligne Thibaud Flament fait de gros dégâts dans la défense adverse et marque le deuxième essai de son équipe (26-17). Sur la même action, Rory Kockott écope d’un carton jaune pour fautes répétées. A cinq minutes de la fin, Maxime Marty amorce une attaque, quasiment depuis sa ligne d’en-but. Les trois-quarts toulousains réalisent une action somptueuse avec des transmissions parfaites. Matthis Lebel finit cette action incroyable et Castres ne mène plus que de deux points (26-24). De plus, Julien Dumora prend un carton jaune après un placage à retardement. Finalement, les Castrais ne craquent pas et s’imposent, malgré une fin de rencontre très chaude.

Pour des Castrais qui veulent jouer les phases finales, ils assurent l’essentiel. Ils auront notamment dominé la majorité de la deuxième période, même si leur fin de match aurait pu tout compromettre. Les coéquipiers de Mathieu Babillot restent 8èmes mais ne sont plus qu’à un point de Toulon et Lyon, qui se trouvent juste devant eux. Du côté du leader, on avait opéré un large turnover. Malgré cela, les Toulousains ont joué la gagne jusqu’à la toute dernière minute. Le point de bonus défensif pourrait leur permettre de conserver leur 1ère place si La Rochelle ne prend pas cinq points ce soir.

Alexandre Jeffroy


Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?