Nous suivre

Actualités

Top 14 : ce qu’il faut retenir de la victoire de Clermont face au Racing 92

Publié le

L’ASM Clermont a réalisé un match (presque) parfait pour s’imposer sur la pelouse du Racing 92 (17-40). Voici ce qu’il faut retenir de la rencontre.

Un parfum de Flower of Scotland

D’un côté, Greg Laidlaw, demi de mêlée de l’ASM. De l’autre, Finn Russell, ouvreur du Racing 92. Un point commun évidemment, les deux joueurs sont Écossais et évoluent au sein du XV du Chardon. Les deux lutins se sont d’ailleurs répondus sur le terrain, puisqu’ils étaient les buteurs de leur équipe respective aujourd’hui. D’ailleurs, c’est le numéro 9 clermontois qui s’est illustré, en inscrivant 17 points.

Des Clermontois au rendez-vous

Et plus que ça même. Les Jaunards ont été flamboyants en première période, incisifs dans le jeu et réalistes dans les moments importants, à l’image de ce drop de Camille Lopez avant la demi-heure de jeu. Sur le front de l’attaque, l’ouvreur international a d’ailleurs montré qu’il retrouvait son meilleur niveau, en distillant une merveille de passe à suivre pour l’essai de Wesley Fofana (32′). Une performance qui leur permettait de rentrer aux vestiaires en menant au score (3-19). Patients et méthodiques, les Auvergnats ont remis le couvert après l’heure de jeu, bien aidés par un Racing 92 méconnaissable.

Un réveil francilien…

Pourtant, dès la reprise, les Racingmen mettaient Clermont sous pression. Henry Chavancy, bon cet après-midi, faisait avancer les siens. A la conclusion, Virimi Vakatawa se faufilait et aplatissait entre les perches (42′). On se dit alors que les Ciel & Blanc allaient entamer une remontée fantastique, tant les hommes du duo Travers-Labit étaient revenus avec de meilleures intentions. Sauf que…

…gâché par l’indiscipline

Et pourtant, les Franciliens retombaient très vite dans leurs travers. Juan Imhoff pour un plaquage dangereux (53′) et Gomes Sa pour une succession de fautes en mêlée (60′) écopaient tous les deux d’un carton jaune, laissant même leurs coéquipiers à 13 contre 15 durant trois minutes. Une indiscipline déjà entrevue en première période et qui a coûté très cher à l’heure de jeu. Résultat des courses, Clermont enfonçait le clou, et pas qu’un peu.

Retour sur terre brutal pour le Racing 92

Car oui, cette double sanction assommait littéralement les locaux. Betham (62′) et Penaud (65′), profitaient de la supériorité numérique de leur équipe pour aller à dame après de grands mouvements d’envergure. Une pénalité supplémentaire inscrite par Morgan Parra permettait aux Clermontois de porter le score à 10-40. Le dernier essai inscrit par Zebo ne changera rien, si ce n’est que Clermont ne repart pas avec le bonus offensif. Une semaine après avoir terrassé Toulon à Mayol, les Racingmen ont subi la même punition. Côté ASM, la ville est belle, pour le moment.

Flo Ostermann


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une