Nous suivre

Actualités

Top 14 : ce qu’il faut retenir de la victoire du Racing 92 face à Castres

Flo Ostermann

Publié le

Le Racing 92 s’est imposé à domicile face à Castres, 27-11 pour le compte de la 5ème journée de Top 14. Voici ce qu’il faut retenir de la rencontre.

Le Racing 92 n’a pas perdu de temps

58 secondes, c’est le temps qu’il a fallu aux Franciliens pour mettre la main sur le match. Finn Russell, Simon Zebo et Juan Imhoff ont fait exploser la défense castraise dès la première contre-attaque conclue par un Virimi Vakatawa remuant. A la 7ème minute, Russell ajoutait 3 points avant que Simon Zebo n’aille à dame à la 20ème minute de jeu, suite à un nouveau mouvement d’envergure des locaux. En bref, la première mi-temps des Ciel & Blanc était quasi parfaite.

Castres peut s’en mordre les doigts

Dominer n’est pas gagner. Cette phrase, les Tarnais l’ont parfaitement incarnée durant cette rencontre. Dans le dur durant les vingt premières minutes, les Castrais ont pourtant passé près d’un quart d’heure dans le camp des Racingmen en première mi-temps, contre 7’21 pour ces derniers. Si les champions de France en titre se refaisaient une santé avant la pause, les hommes de Christophe Urios étouffaient un Racing 92 apathique au retour des vestiaires, à tel point qu’ils parvenaient à revenir à 6 points après 53 minutes de jeu (pénalité d’Urdapilleta, essai de Fa’anunu). Et avec près de 60% de possession de balle à l’heure de jeu, Castres pouvait y croire.

L’orage était passé

Oui mais voilà. Déjà piégés à domicile par Clermont, les troupes du duo Travers/Labit se voyaient mal chuter de nouveau sur leur pelouse. Après avoir passé un mauvais quart d’heure sous la pression des Tarnais, les champions de France 2016 remettaient la main sur le ballon. Finn Russel passait une nouvelle pénalité (68′) et donnait de l’air au Racing, d’autant plus que les Castrais étaient réduits à 14 suite au carton jaune reçu par Alex Tulou, coupable d’un plaquage haut sur Henry Chavancy. Conséquence, trois minutes plus tard, Zebo passait la ligne d’essai castraise pour la deuxième fois de la soirée et enfonçait le clou. Réaliste et solide, le Racing 92 s’imposait 27-11 face à un Castres Olympique mal récompensé.

Finn Russell, le détonateur

Étincelant lors du premier acte, l’ouvreur écossais Finn Russell a guidé les siens. Dans le coup sur le premier essai francilien, le demi d’ouverture a cassé la ligne tarnaise sur l’essai de Simon Zebo, en servant au contact ce dernier. Une passe entachée d’un léger en-avant, mais cela n’enlève rien à la performance de l’Écossais durant les quarante premières minutes. Davantage dans la gestion en deuxième période, l’ancien joueur des Glasgow Warriors est en train de s’imposer dans les rangs franciliens.

Flo Ostermann


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

2 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Jean-Bernard Friedrich

Deux essais très litigieux !!! Pas de vidéo ????

Jean Rene

Commentaire de mauvais perdant


Fil Info

Actus à la une