Nous suivre

Rugby à XV

Top 14 : Les enjeux de la 19ème journée

Publié

le

Top 14 : les enjeux de la 15ème journée
Photo Icon Sport

TOP 14 – 19ÈME JOURNÉE – Après un week-end où des équipes ont rattrapé certains matchs, le Top 14 revient pour une journée qui se disputera en intégralité. À la base, ce sont les rencontres des Coupes d’Europe qui devaient se dérouler ce week-end. Ces rencontres étant annulées, c’est la 19ème journée du championnat de France qui a été avancée. Voici les enjeux de la 19ème journée.

La Rochelle – Bayonne (vendredi à 20h45)

Pour l’ouverture de cette 19ème journée, deux équipes durement touchées par le virus vont s’affronter. Les Rochelais n’ont pas joué depuis le début du mois. La faute au virus de la Covid-19 qui a touché une partie du vestiaire rochelais. Entre temps, les Rochelais ont perdu la première place du championnat, au profit de Toulouse. Leur dernière rencontre s’était très bien déroulée. En effet, les Maritimes étaient allés s’imposer à Agen (13 à 43) et s’étaient emparés du bonus offensif. À domicile, Marcel Deflandre est toujours une forteresse imprenable. En s’imposant face à Bayonne, La Rochelle pourrait reprendre la première place pour quelques heures. Cependant, l’important est surtout de remettre la machine en route après trois semaines d’inactivités.

De leur côté, les Basques (12ème) n’ont pas non plus été épargnés par la pandémie. Entre le 19 décembre et le 16 janvier, soit près d’un mois, les Bayonnais n’ont pu fouler de pelouses. Pour son retour attendu, Bayonne s’est incliné contre Pau, le week-end dernier, à Jean Dauger (22 à 23). À l’extérieur, les Basques affichent un bilan plutôt correct avec deux victoires. Difficile tout de même de pronostiquer une victoire chez le dauphin du Top 14.


Racing 92 – Bordeaux-Bègles (samedi à 15h15)

Troisième du championnat, le Racing 92 a vécu sa seconde défaite à domicile cette saison. Dans une affiche de haut niveau, les joueurs de Laurent Travers ont sombré face à Toulon (23 à 29). C’était la première fois de la saison que le Racing perdait avec son équipe au complet, en Top 14. Face à Bordeaux, une réaction sera attendue du côté de Nanterre. D’autant que les Racingmen avaient très bien négocié le match aller en allant s’imposer en Gironde (12 à 17). Le Racing 92 doit s’imposer s’il veut rester sur le podium.

Depuis cette fameuse rencontre perdue face au Racing, les Bordelais-Béglais ne se sont exportés qu’une seule fois. C’était face à Toulouse, avec un résultat décevant (défaite 45 à 23). La semaine dernière, les Girondins ont signé un match nul au goût de défaite, face à Clermont, à domicile (16 partout). L’UBB, sixième et talonnée de près par Lyon et Paris, se doit de réagir à la Paris La Défense Arena, ce samedi.


Agen – Toulouse (samedi à 18h15)

Toujours dernier et à dix-huit points du treizième, Agen semble presque condamné. En tout cas, les joueurs de Régis Sonnes n’ont toujours pas montré qu’ils étaient capables de se sortir de cette situation désespérée. Lors de leur dernier match, les Agenais avaient pourtant réalisé un bon début de rencontre, à Castres. Cependant, malgré une supériorité numérique durant tout le match, les Agenais se sont vite écroulés (défaite 39 à 23). Face au leader du Top 14, difficile de voir les Agenais ouvrir leur compteur de victoire.

Depuis deux semaines, les Toulousains bénéficient de la place de leader du championnat. Ils l’ont acquise après avoir remporté le classico, face au Stade Français (48 à 24). Néanmoins, Toulouse compte un match d’avance sur son dauphin, La Rochelle. À l’extérieur, les joueurs d’Ugo Mola affichent un bilan exceptionnel, avec cinq victoires en sept rencontres. De plus, ils n’ont plus perdu depuis sept matchs. Au match aller, les Haut-Garonnais n’avaient fait qu’une bouchée des Agenais (63 à 18). Tous les feux sont donc au vert pour les Toulousains avant ce déplacement à Agen.


Clermont – Castres (samedi à 18h15)

Après une période des fêtes très compliquée, les Clermontois se sont remis la tête à l’endroit. En effet, les Auvergnats restent sur deux grosses performances. Il y a deux semaines, ils étaient allés s’imposer à Pau (31 à 42). Le week-end passé, ils ont failli s’imposer sur la pelouse de l’UBB et sont repartis de Chaban-Delmas avec les deux points du match nul (16 partout). Grâce à ces résultats, l’ASM est à la cinquième place du championnat. Pour poursuivre dans le groupe des qualifiables, Clermont devra continuer sur sa lancée face à des Castrais certainement revanchards.

De leur côté, les Castrais doivent effectivement se remémorer le match aller. À domicile, les Tarnais avaient été totalement dépassés (défaite 14 à 40). Aujourd’hui, les Castrais ont un œil devant et un œil sur le rétroviseur. En effet, Castres a toujours un regard sur le maintien. Mais la victoire face à Montpellier (19 à 21), le week-end passé, a sûrement fait renaître des ambitions. D’ailleurs, Castres reste sur trois victoires consécutives, dont deux à l’extérieur. Les Tarnais ne sont qu’à six points de Bordeaux, actuel sixième du championnat.


Montpellier – Lyon (samedi à 18h15)

Seulement quinze jours après, Montpellier et Lyon s’affrontent de nouveau. En effet, le match aller avait été reporté, quand le match retour est avancé. Cette première rencontre avait débouché sur une victoire lyonnaise (24 à 20). À cette époque, Montpellier jouait son premier match avec Philippe Saint-André comme coach principal. La performance des Héraultais avait alors donné quelques espoirs. Malheureusement pour eux, ces espoirs ont vite été anéantis. Les deux derniers matchs ont été marqués par des défaites dans les derniers instants. À Brive, d’une part (23 à 22), et lors de la réception de Castres, d’autre part (19 à 21). Les Montpelliérains sont à la treizième place du championnat. Ils comptent deux points de retard sur Bayonne (12ème) mais aussi un match d’avance.

Les Montpelliérains n’ont plus gagné à domicile depuis fin octobre. Ils ont ainsi enchaîné trois défaites au GGL Stadium. Trois matchs à domicile vont d’ailleurs s’enchaîner pour eux. Avec la réception de Lyon ce week-end, Montpellier devra ensuite se frotter au Racing 92 et au Stade Français. Du côté de Lyon, on joue la qualification pour les phases finales. Néanmoins, les Lyonnais ne sont pas dans une bonne passe. En effet, sur les quatre dernières rencontres, Lyon en a perdu trois. La dernière, à Bordeaux, il y a deux semaines, a été particulièrement difficile à digérer (31 à 9). Ce week-end, les joueurs de Pierre Mignoni vont faire face à une équipe en grande difficulté. Le LOU (7ème) n’a pas d’autre choix que de délivrer une grosse performance s’il veut rester dans le groupe qui joue la qualification.


Pau – Brive (dimanche à 14h45)

C’est le deuxième match d’affilée à énorme enjeu pour la Section Paloise. La semaine dernière, les Palois se sont imposés à Bayonne (22 à 23). Cela leur a permis d’accéder à la onzième place, juste derrière Brive. Les deux équipes n’ont qu’un seul point d’écart. Les Palois ont donc mesuré l’enjeu de la rencontre de ce week-end. C’est un match importantissime dans la course au maintien, d’autant que les Palois ne sont pas souverains chez eux. Ils affichent quatre défaites et un match nul. Un bilan très mauvais.

Face à eux, les Brivistes sont dans une grande forme. Sur les cinq dernières rencontres, ils se sont imposés à quatre reprises, dont deux fois à l’extérieur (Agen et Castres). Il y a quatre mois, c’était les Corréziens qui étaient ressortis vainqueurs de la première rencontre face aux Béarnais (19 à 13). Les coéquipiers de Saïd Hirèche vont livrer une grosse bataille au Hameau, ce dimanche.


Toulon – Stade Français (dimanche à 21h05)

Fort de son succès au Racing 92 (23 à 29), dimanche dernier, le RCT joue ce dimanche face à un autre club francilien. Jusqu’à cette victoire à Nanterre, Toulon n’avait pas un bilan très positif à l’extérieur (5 défaites en 6 matchs). En revanche, à Mayol, les Toulonnais sont de vrais clients. Personne d’autre que les Varois ne se sont imposés sur la rade, cette année. Les Toulonnais sont à la quatrième place du championnat. Lors du match aller contre Paris, Toulon avait perdu d’un rien à Jean Bouin (24 à 23). Les Varois auront donc un esprit revanchard ce dimanche.

Outre l’esprit revanchard des Toulonnais, c’est aussi l’enjeu comptable qui fait de cette rencontre une affiche. En effet, comme Toulon, le Stade Français lutte pour la qualification dans le top six. Les Parisiens sont actuellement huitièmes du Top 14, un point derrière Bordeaux (6ème) et trois points derrière Toulon (4ème). Contrairement à Toulon, le club de la capitale reste sur une contre-performance. Il y a deux semaines, les Parisiens ont été totalement dépassés à Toulouse (défaite 48 à 24). Sur les cinq prochaines journées, Paris va se déplacer quatre fois. Les hommes de Gonzalo Quesada ont donc besoin de réussir des coups à l’extérieur. Pourquoi pas face à Toulon, dès ce week-end ?

Alexandre Jeffroy


Journaliste/Rédacteur depuis octobre 2020 - Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une