Nous suivre

Rugby à XV

Top 14 (J1) : Réduit à 14, le Racing 92 l’emporte face à l’UBB

Etienne Goursaud

Publié le

Top 14 (J1) : Réduit à 14, le Racing l'emporte quand même face à l'UBB
Photo Icon Sport

TOP 14 2023-2024 – Réduit à 14 tout le match, le Racing 92 remporte un succès précieux à domicile face à l’UBB (23-18). Le Racing a écopé d’un carton rouge après quatre minutes de jeu. Mais a fait preuve d’abnégation pour l’emporter.

Le Racing écope d’un rouge après trois minutes

Après seulement trois minutes de jeu, le premier gros tournant du match intervient. Boris Palu écope d’un carton rouge direct, après visionnage de la vidéo. Le 2e ligne francilien est coupable d’un déblayage dangereux sur Jefferson Poirot. Ce dernier doit laisser sa place, blessé (4e). Cela n’empêche pas les locaux de déployer une belle action. Et il faut un beau retour dans son en-but de Zack Holmes pour sauver les Bordelais, après un jeu au pied de Tristan Tedder (6e). Deux minutes plus loin, c’est le récent champion du monde U20, Marko Gazzotti, qui fait preuve de la même vigilance. Le Racing continue de concasser la ligne défensive des Bordelais, qui concèdent des fautes. Et à la suite d’une pénalité, les Franciliens jouent au ras et insistent. À la libération, Nolann Le Garrec se fait la malle (7-0, 15e).

Bordeaux s’est réveillé trop tard

Bordeaux a dû attendre près de 20 minutes pour entrer dans le camp adverse. Mais la première est la bonne. Maxime Lamothe trouve la terre promise en force, à la suite d’un ballon porté bien négocié de son équipe. Mais Zack Holmes manque la cible (7-5, 20e). La brutalité, signe de ce match. Après le rouge francilien, Kane Douglas écope d’un carton jaune, pour un plaquage dangereux sur Fabien Sanconnie (34e). Chaque buteur a marqué une pénalité et ce sont donc, malgré leur infériorité, les Franciliens qui basculent en tête (10-8).



Au retour des vestiaires, Nolann Le Garrec ajoute trois nouveaux points pour son équipe (13-8, 43ᵉ). Ce Racing fait preuve de beaucoup de courage, mais aussi de l’envie en infériorité numérique. Et cette envie est récompensée une nouvelle fois par leur demi de mêlée. Qui intercepte une tentative de passe de Zack Holmes, pour filer directement dans l’en-but bordelais. En pleine réussite, il transforme lui-même son essai. Et son équipe prend le large (20-8, 50ᵉ). Le jeune numéro neuf de 21 ans a alors inscrit tous les points de son équipe. Il marche littéralement sur l’eau. Mais un match de rugby, ça dure 80 minutes

La jeunesse bordelaise brille. L’une des stars du sacre des Bleuets au Mondial U20, Nicolas Depoortere hérite du ballon, à la suite d’un beau jeu au pied de Paul Abadie. Pour aller aplatir le second essai bordelais (20-15, 55ᵉ). La limite physique commence à être franchie pour les Franciliens, dévorées en mêlée. Mais alors que Bordeaux avait pris l’ascendant, Clément Maynadier écope d’un carton jaune, pour plaquage haut (65ᵉ). Le second pour les Bordelais dans cette partie. Les fautes se multiplient dans cette fin de match. La menace se précise pour les Racingmen (20-18, 74ᵉ). Mais, en toute fin de match, Tristan Tedder redonne de l’air et scelle le score de ce match (23-18, 80ᵉ). Première réussie pour le Racing version Lancaster.

Journaliste et amoureux de sport. Ancien footballeur reconverti athlète quand ses muscles le laissent tranquille. Elevé à la sauce des exploits de Thomas Voeckler en 2004, du dernier essai de légende de Eunice Barber à la longueur lors des championnats du monde d'athlétisme de 2003 mais aussi Zidane, Omeyer et Titou Lamaison.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *