Nous suivre

Rugby à XV

Top 14 (J7) : La place de dauphin pour le Stade Rochelais qui triomphe du RC Toulon

Publié le

Top 14 (J7) La place de dauphin pour le Stade Rochelais qui triomphe du RC Toulon
Photo Icon Sport

TOP 14 – 7ÈME JOURNÉE – En clôture de cette septième journée, le Stade Rochelais s’est imposé, sur sa pelouse, face au Rugby Club Toulonnais (32-5). Les champions d’Europe en titre s’approprient la place de dauphin du championnat de France, avec un point de bonus offensif en prime !

Le match commence sur un débat musclé entre deux équipes du haut de tableau. Les visiteurs semblent peut-être un peu mieux en ce début de partie. Pourtant, ce sont bien les locaux qui ouvrent le score grâce à une pénalité de Jules Favre (14’). Les Toulonnais, malgré le fait qu’ils se trouvent derrière au score, mettent une grosse pression. En face, Pierre Bourgarit écope, notamment, d’un carton jaune pour une faute cynique (18’). Malgré cela, les Varois ne concrétisent pas. Au contraire, le Stade Rochelais commence à se sentir de mieux en mieux. Jules Favre passe d’abord une nouvelle pénalité (29’), avant l’exploit personnel de son ouvreur.

La Rochelle accélère en début de seconde période

Alors que la Rochelle pousse dans le camp des Varois, Ulupano Seuteni tente un coup de pied par-dessus la défense, pour lui-même. Ce dernier récupère et résiste aux derniers défenseurs pour aplatir derrière la ligne (35’). Avant la mi-temps, les Rochelais sont en bonne posture, mais c’est sans compter sur une réaction très importante pour les Varois. Derrière un maul des avants toulonnais, Mathieu Bastareaud s’échappe en solo et use de sa puissance pour inscrire le premier essai des siens (38’). Le Stade Rochelais vire avec six points d’avance à la pause (11-5).

La Rochelle tout en maîtrise

Le curseur va monter en seconde période côté rochelais. En effet, le tournant a probablement lieu dix minutes après la mi-temps. Sur un maul destructeur, les Charentais marquent un nouvel essai par le biais de Pierre Bourgarit. Dans le même temps, Charles Ollivon est expulsé dix minutes pour une faute cynique. Cinq minutes plus tard, Teddy Thomas s’échappe au ras à trente mètres de l’en-but varois. Ses cannes font la différence pour plier le match.

Après la sirène, La Rochelle ira chercher le point de bonus, encore une fois à l’aide de ses avants. Bien servi par Will Skelton après un groupé pénétrant, Quentin Lespiaucq est l’auteur de cet ultime essai. Le Stade Rochelais se retrouve donc deuxième du Top 14 après sept journées. Quant au RCT, il reste en cinquième position.

À lire aussi

Journaliste/Rédacteur depuis octobre 2020 - Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une