Nous suivre

Rugby

TOP 14 : Le RC Toulon crée la sensation en s’imposant face au Racing 92

Alexandre Jeffroy

Publié

le

Top 14 : les enjeux de la 24ème journée
Icon Sport

Top 14 – 5ème journéeLors d’un match de très haut niveau à Nanterre, Toulon a réalisé un exploit en allant s’imposer sur la pelouse du Racing 92. Les Varois se sont imposés sur le score de 29 à 23. Le RCT a réalisé une entame tonitruante mais a aussi bénéficié d’une énorme bévue de la part de Virimi Vakatawa.

Pour ce match en retard de la cinquième journée, ce sont les Franciliens du Racing 92 qui reçoivent les Varois du Rugby Club Toulonnais. Les Altoséquanais convoitent la deuxième place du championnat quand les Toulonnais cherchent à réintégrer le top 6. L’entame de match est toulonnaise. En effet, les Varois envoient du jeu sans complexe en ce début de rencontre. Dans un premier temps, Louis Carbonel ouvre la marque sur pénalité, avant que Maxime Machenaud ne lui emboîte le pas (3-3 à la 8’). Les Toulonnais continuent d’accélérer et imposent un rythme d’enfer aux locaux. À partir de la 10ème minute, les Varois parviennent à s’installer dans les 22 mètres. Enchaînant les temps de jeu avec patience, ils finissent par élargir le jeu pour le premier essai du match, inscrit par Swan Rebbadj.

Une première mi-temps spectaculaire

Les Toulonnais jouent très peu au pied et remontent les ballons à la main. Cinq minutes après, ils inscrivent un second essai après une relance menée par Isaia Toeava et Brice Heem. Dans un second temps, Eben Etzebeth casse un placage pour envoyer Baptiste Serin dans l’en-but (3-17 à la 17’). Tout de suite après, les Racingmen, très mal partis dans ce match, ont l’occasion de recoller au score. C’est sans compter une énorme bévue de la part de Virimi Vakatawa. Entré dans l’en-but toulonnais après une action rondement menée, le centre international attend on ne sait quoi pour aplatir. Gabin Villière suit le centre et plaque Vakatawa, complètement relâché, qui commet un en-avant. Cette énorme erreur a eu, au moins, le mérite de lancer les Racingmen. En effet, les joueurs de Laurent Travers inscrivent deux essais dans les dix dernières minutes de la première mi-temps.

D’abord, Finn Russell est à l’origine d’un coup de pied qui atterrit dans les mains de son ailier Teddy Thomas. Quelque temps de jeu après, le ballon revient dans les mains de l’ouvreur, qui effectue une passe décisive pour Wenceslas Lauret, qui inscrit le premier essai de son équipe. Ensuite, après un lancement de jeu sur touche, l’ouvreur envoie Vakatawa dans l’intervalle. Ce dernier franchit et transmet à Thomas pour le deuxième essai des Ciel et Blanc. Avec une pénalité de part et d’autre, Toulon et le Racing se quittent à égalité, sur le score de 20 partout, après une première mi-temps spectaculaire.

L’indiscipline et Vakatawa font chavirer le Racing

Au retour des vestiaires, les deux équipes reviennent avec les mêmes intentions de jeu. Dans leur duel de buteurs, Machenaud et Carbonel se répondent mutuellement, dans un premier temps (23 partout à la 46’). Cependant, les équipes prennent de plus en plus conscience de l’enjeu et commettent beaucoup de fautes. Le Racing 92 perd clairement la bataille de la discipline. C’est ce qui permet à Carbonel de rajouter trois points à la 56ème, puis à la 64ème minute. Le Racing ne revient pas et Toulon s’impose pour la première fois de son histoire à la Paris La Défense Arena.

Toulon a mérité ce résultat, que l’on peut qualifier d’exploit au vu des performances du club à l’extérieur cette saison. Les Varois font même un bond à la quatrième place. Du côté du Racing, cette défaite va être difficile à digérer. Les Franciliens ont été beaucoup trop indisciplinés, à l’image de leurs douze pénalités concédées. Le Racing est aussi sanctionné par la grosse bévue de son centre, Virimi Vakatawa. Le Racing 92 perd l’occasion de monter sur la deuxième marche du podium provisoire, et reste troisième.

Alexandre Jeffroy


Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Commentaires
0 Réponses
0 Followers
 
Commentaire le plus populaire
Commentaire avec le plus de réponse(s)
1 Nombre d'utilisateurs
Valoudubonnus Utilisateurs récents
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Valoudubonnus
Invité
Valoudubonnus

Bon pronostique

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?