Nous suivre

Rugby à XV

Top 14 : Le RC Toulon domine le Stade Français

Alexandre Jeffroy

Publié

le

Top 14 - Le RC Toulon domine le Stade Français
Photo Icon Sport

TOP 14 – 19ème journée – Une semaine après sa victoire au Racing 92, Toulon l’emporte contre le Stade Français sur le score de 35 à 13. Les Toulonnais ont pris un bonus offensif et la troisième place du championnat. Les Parisiens ont manqué de réalisme et ont subi le carton rouge contre Nicolas Sanchez avant la mi-temps. 

Pour cette affiche de la 19ème journée, le Rugby Club Toulonnais (7e) recevait le Stade Français Paris (8e). Pour les deux équipes, l’enjeu était simple. Il s’agissait d’une place dans le top six pour le vainqueur. Au début du match, Paris affiche tout de suite sa volonté de mettre du rythme. Les Toulonnais, en face, défendent très bien. Les vingt premières minutes se résument donc à un duel de buteur. Nicolas Sanchez marque deux pénalités et Louis Carbonel lui répond une fois (3-6 à la 20’). Mais Carbonel ne se contente pas de répondre uniquement de cette manière. Cinq minutes plus tard, il inscrit le premier essai de la partie. C’est lors de la première incursion des Toulonnais dans les 22 mètres parisiens qu’il trouve une brèche dans la défense, puis qu’il raffûte Tala Gray, pour s’échapper jusqu’à l’en-but.

Paris voit rouge

Les Toulonnais sont bien plus réalistes que leurs adversaires, comme l’illustre leur second essai. Il est inscrit en première main après une touche sur les 22 mètres parisiens. Les trois-quarts jouent parfaitement le coup jusqu’au large, pour permettre à Isaia Toeava de marquer (15-6 à la 30’). Juste avant la mi-temps, les Parisiens se tirent définitivement une balle dans le pied. Nicolas Sanchez réalise un déblayage illégal sur Baptiste Serin. L’épaule rentre directement en contact avec la tête, c’est un carton rouge logique que M. Cayre, l’arbitre de la rencontre, sort pour l’ouvreur parisien. Carbonel rajoute trois points et accroît l’avance de Toulon à la pause, qui mène désormais 18 à 6. Seul bémol pour les Varois, la sortie définitive du capitaine Charles Ollivon sur protocole commotion.

Pour la seconde période, les Toulonnais, en supériorité numérique, mettent tout de suite la main sur le ballon et jouent. A la 43ème minute, Carbonel passe une nouvelle pénalité (21-6). Dix minutes après, les Toulonnais inscrivent l’essai du bonus, par l’intermédiaire de Christopher Tolofua, après un maul (28-6). Toulon aurait pu mettre son bonus à l’abri trois minutes plus tard. En effet, Carbonel conclut une superbe contre-attaque mais l’essai est refusé à cause d’une obstruction. Ce n’est que partie remise dans la mesure où le quatrième essai intervient à la 66ème minute. C’est Brice Heem qui l’inscrit après avoir récupéré un coup de pied rasant de Duncan Paia’aua (35-6). Heureusement pour Paris, Lester Etien sauve l’honneur trois minutes plus tard. Il est parfaitement lancé dans l’intervalle par Jonathan Danty et inscrit l’essai au milieu des poteaux (35-13 à la 70’). Le score ne changera pas jusqu’à la fin.

Soirée tout bonus pour Toulon

Les Toulonnais ont réalisé une prestation sérieuse. Ils ont misé sur une grosse défense et ont su faire preuve de réalisme. La victoire et le bonus permettent aux Toulonnais de monter sur le podium ce soir. Du côté des Parisiens, il va falloir se remettre au travail. Ils ont fait une entame de match solide sans parvenir à concrétiser. Par la suite, de grosses difficultés sont apparues en défense et le carton rouge, reçu par Sanchez, n’a pas aidé. Ils restent à la huitième place du Top 14.

Alexandre Jeffroy


Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?