Nous suivre

Rugby à XV

Top 14 : Le Racing 92 enlève le derby face au Stade Français et file en demi-finales

Publié

le

Top 14 - Le Racing 92 enlève le derby face au Stade Français et file en demi-finales
Photo Icon Sport

TOP 14 – BARRAGES – Largement dominateur lors du premier acte, le Racing 92 s’est imposé face au Stade Français ce vendredi soir (38-21). Les Racingmen affronteront le Stade Rochelais en demi-finales du championnat vendredi prochain, à Lille.

Le suspense n’aura pas duré bien longtemps. Ce vendredi soir, sur sa pelouse, le Racing 92 a donné la leçon à un Stade Français qui a vécu un premier acte cauchemardesque. C’est surtout la première demi-heure qui aura été un calvaires pour les joueurs de la capitale. Et comme un symbole, dès la 4ème minute, c’est Gaël Fickou, ancien joueur des Soldats Roses, qui inscrivait le premier essai ciel & blanc : placé en premier attaquant sur une mêlée à 5 mètres, Fickou raffutait Jonathan Danty pour aller à dame (7-0, 4ème). Six minutes plus tard, c’est Teddy Thomas qui était à la conclusion d’un mouvement des racingmen (14-0, 10ème).

Le cauchemar n’était pas terminé pour les Parisiens, loin de là. Sept minutes plus tard, Maxime Machenaud marquait le troisième essai des locaux, au terme d’une contre-attaque rondement menée (21-0, 17ème). Pire, indiscipliné, le Stade Français se retrouvait en infériorité numérique, à 14 (Naivalu pour un plaquage sur un joueur en l’air, 21′), puis à 13 après une faute grossière de Latu (25′). Conséquence, le Racing 92 marquait un quatrième essai par l’intermédiaire de Simon Zebo (28-0, 28ème). 28-0, c’est le score à la pause, au terme d’une première mi-temps complétement ratée de la part des Stadistes, pénalisés à 12 reprises, dont 10 fois lors des trente premières minutes.

La révolte du Stade Français

Et le second acte ne démarrait pas de la meilleure manière pour le Stade Français. Dès la 43ème minute, Hassane Kolingar s’extirpait d’un ballon porté pour aller inscrire le cinquième essai des siens (35-0, 43ème). Le réveil des joueurs en rose avait lieu quatre minutes plus tard. Sefanaia Naivalu concluait la première grande action d’envergure des Parisiens (35-7, 47ème). Quelques minutes plus tard, et avec quatre essais transformés d’avance, le jeune demi de mêlée Nolann Le Garrec passait une pénalité pour le Racing 92 (38-7, 51ème). Avant la révolte d’un Stade Français à réaction.

Peu avant l’heure de jeu, Dominic Bird faisait les frais des fautes répétées des Ciel & Blanc. Le deuxième ligne néo-zélandais écopait d’un carton jaune (58′). Dans la foulée, Sekou Macalou, en sortie de mêlée à 5 mètres, chargeait et marquait en force (38-14, 62ème). Mieux, quatre minutes plus tard, au terme d’une action d’envergure, Waisea Nayacalevu filait dans l’en-but (38-21, 66ème). Sur la même action, Teddy Thomas recevait à son tour un carton jaune pour un plaquage haut. À 13 pendant deux minutes, puis de nouveau à 14 jusqu’à la 76ème minute, les Franciliens pliaient mais ne rompaient pas. Suffisant pour décrocher un ticket pour les demi-finales, face au Stade Rochelais, vendredi prochain.


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une