Nous suivre

Tour d'Italie 2021

Tour d’Italie 2021 : Damiano Caruso gagne la 20ème étape, Bernal reste en rose

Emilien Descampiaux

Publié

le

Tour d'Italie 2021 : Damiano Caruso gagne la 20ème étape, Bernal reste en rose

CYCLISME – Pour débuter ce dernier week-end de compétition sur le 104ème Tour d’Italie, les coureurs faisaient face à la dernière étape de montagne vers l’Alpe Motta avec trois cols au programme. Parti avec un équipier dans la descente du premier col du jour, Damiano Caruso (Bahrain Victorious) a distancé Romain Bardet (Team DSM) et a résisté au retour d’Egan Bernal (INEOS Grenadiers) dans l’ultime montée pour s’imposer en solitaire. 

Une échappée matinale pour rien

D’abord, neufs coureurs ont profité des premiers kilomètres plats le long du Lac Majeur pour s’échapper : le champion de Belgique Dries De Bondt, Louis Vervaeke (Alpecin-Fenix), Simon Pellaud (Androni Giocattoli – Sidermec), Giovanni Visconti (Bardiani-CSF-Faizanè), Felix Großschartner (BORA – hansgrohe), Vincenzo Albanese (EOLO-Kometa), le vainqueur de la 3e étape Taco van der Hoorn (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux), Matteo Jorgenson (Movistar Team) et Nico Denz (Team DSM). Le coureur le mieux classé au classement général était Vervaeke (21e à 55’31).

Puis, l’avance des fuyards est montée jusqu’à plus de 4 minutes avant d’aborder le Passo San Bernardino. Les équipes UAE-Team Emirates et INEOS Grenadiers ont emmené le peloton dans la première moitié de l’étape.

Par la suite, Louis Vervaeke a haussé le rythme dans les pentes du Passo San Bernardino à l’avant de la course accompagné de Grossschartner. Visconti et Albanese sont revenus sur les 2 coureurs de tête quelques kilomètres plus loin. Tandis que Pellaud a pris plus de temps pour revenir devant. Au sein du peloton, la formation Team BikeExchange a continué d’imposer le rythme. Mais, les équipiers de Romain Bardet (Team DSM) ont pris les commandes dans le dernier tiers de l’ascension, provoquant une baisse significative de l’écart des échappés. Visconti a basculé en premier au sommet. Tandis que le peloton est revenu à moins d’une minute. Geoffrey Bouchard (AG2r Citroën) est passé en 6ème position pour prendre quelques points. Ainsi, le grimpeur français a conforté définitivement son maillot bleu de la montagne.

DSM et Bahrain Victorious lancent les grandes manœuvres

Ensuite, trois coureurs du Team DSM (Bardet, Hamilton, Storer) sont sortis du peloton dans la descente pour revenir sur les hommes de tête. Caruso et Bilbao (Bahrain Victorious) ont également fait la jonction à l’avant.

Dans la deuxième difficulté du jour, le Passo di Spluga (8,9 km à 7,3%), le groupe de tête a perdu Pellaud, Visconti, Albanese, Vervaeke, Großschartner et Hamilton, alors que Narvarez et Castroviejo (Team INEOS) sont obligés de rouler à l’avant du groupe du maillot rose. Le quatuor emmené par Storer est passé avec 39 secondes d’avance au sommet.

Au moment d’attaquer la montée finale d’Alpe Motta (7,3 km à 7,6%), les 4 hommes avaient encore 37 secondes d’avance grâce aux efforts de Bilbao et de Storer sur un groupe du maillot rose d’une vingtaine de coureurs. Après un ultime relais, Storer et Bilbao ont été distancés à l’avant de la course sur les premières rampes. Martinez imposant un gros tempo, Carthy et Vlasov ont été lâchés avant le replat au milieu de la montée. Damiano Caruso a distancé Romain Bardet à 2 km du sommet. Au même moment, Simon Yates (Team BikeExchange) et Joao Almeida (Deceuninck Quick-Step) ont été largués du groupe Bernal.

Damiano Caruso conclut le travail

Après un énorme travail de Martinez, Egan Bernal s’est isolé dans le dernier kilomètre mais Damiano Caruso (Bahrain victorious) a conservé 24 secondes sur le Colombien. L’Italien a décroché ainsi à 33 ans son premier succès en Grand Tour. Daniel Felipe Martinez (INEOS Grenadiers) a pris la 3ème place à 35 secondes juste devant Romain Bardet (Team DSM).

Enfin, au classement général, Bernal reste en rose avec 1’59 sur Caruso et 3’23 sur Yates. Bardet a réalisé une bonne opération en remontant à la 5e place à 7’48 derrière Vlasov.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une