Nous suivre

Tour d'Italie 2021

Tour d’Italie 2021 : Gino Mäder gagne la 6ème étape, Attila Valter en rose

Publié

le

Tour d'Italie 2021 Gino Mäder gagne la 6ème étape, Attila Valter en rose
Photo RCS

CYCLISME – Pour cette 6ème étape, les coureurs prenaient la direction d’Ascoli Piceno à travers les Appenins avec une montée finale vers San Giacomo. Après une journée dans des conditions climatiques très difficiles, Gino Mäder (Bahrain Victorious) a réussi à résister au retour des favoris pour décrocher sa première victoire en Grand Tour. Attila Valter (Groupama-FDJ) endosse la maillot rose.

Une échappée matinale de 8 coureurs

D’abord, les 80 premiers kilomètres assez plats ont permis à l’échappée matinale de se constituer et de prendre près de 6 minutes d’avance. Huit coureurs ont donc ouvert la route avec le meilleur grimpeur de la Vuelta 2019 Geoffrey Bouchard (AG2R Citroën Team), Jimmy Janssens (Alpecin-Fenix), Simone Ravanelli (Androni Giocattoli – Sidermec), Gino Mäder, Matej Mohorič (Bahrain – Victorious), Simon Guglielmi (Groupama – FDJ), Dario Cataldo (Movistar Team) et Bauke Mollema (Trek – Segafredo). Mollema et Bouchard ont été les deux derniers coureurs à rejoindre l’échappée après une petite poursuite. Ravanelli est passé en tête au sprint intermédiaire de Pieve Torina. Au sein du peloton, c’était l’équipe Israel Start-Up Nation qui a géré l’allure.

Dans la première ascension, le Forca di Gualdo, Bouchard est passé en première position au sommet devant Ravanelli et Mäder. Tandis que le peloton accusait encore un retard de 5 minutes. Dans ce col, le peloton s’est étiré et s’est cassé en plusieurs groupes.

La course s’anime avec la pluie

Puis, l’équipe INEOS Grenadiers a profité des derniers kilomètres d’ascensions et le long passage sur un plateau pour accélérer et piéger le maillot rose Alessandro De Marchi (Israel Start-Up Nation) avec un coup de bordure. Par la suite, avec les efforts des équipiers de Bernal, l’écart des fuyards est descendu à 2 minutes au sommet du Forca di Presta. D’ailleurs au sommet de cette deuxième montée du jour, c’était Mohorič qui était passé en premier alors que le groupe de tête s’était disloqué dans ce col. Mohorič, Mäder, Mollema et Cataldo étaient donc le quatuor de tête.

Dans la longue descente, Romain Bardet (Team DSM), Giulio Ciccone (Trek Segafredo) et Alberto Bettiol (EF Education Nippo) ont décidé de sortir du peloton. Ces trois coureurs ont réussi à faire la jonction sur le trio de chasse. Du côté de Bouchard, il a été avalé dans cette descente par le peloton.

Malheureusement pour le groupe de contre, il a été repris par le peloton avant le pied de la montée finale. Filippo Ganna a effectué un énorme travail à l’avant du peloton pour neutraliser cette offensive. Du côté du groupe maillot rose, il accusait un retard de près de 10 minutes.

Après avoir imposé le rythme au pied du col final, Mohorič a été lâché par ses trois compagnons d’échappée. Au sein du peloton, ils n’étaient plus qu’une quarantaine de coureurs dans cette montée finale sous les premiers rayons de soleil de la journée. Castroviejo et Moscon ont imposé le rythme sur une bonne partie de la montée.

Mäder fait la différence dans les derniers kilomètres

À l’avant de la course, à 4 km du sommet, Mäder a distancé Mollema et Cataldo. Egan Bernal a porté une première accélération et a imposé son rythme pour faire une sélection sans pour autant revenir sur l’homme de tête. Le grimpeur colombien a réussi à distancer des adversaires comme Hugh Carthy (EF Education Nippo), Simon Yates (Team BikeExchange), Marc Soler (Movistar) ou encore Aleksandr Vlasov (Astana Premier Tech).

Finalement, Gino Mäder (Bahrain – Victorious) a conservé 12 secondes d’avance sur Egan Bernal (INEOS Grenadiers), Dan Martin (Israel Start-Up Nation) et Remco Evenepoel (Deceuninck – Quick Step). Du côté de Romain Bardet, l’Auvergnat a fini 14e de l’étape à 40 secondes.

Attila Valter, nouveau maillot rose

Au classement général, Attila Valter (Groupama – FDJ – 12e de l’étape à 29″) a pris le maillot rose avec 11 secondes sur Evenepoel et 16 secondes sur Bernal. L’équipe Groupama – FDJ retrouve le maillot de leader sur le Tour d’Italie 17 ans après Bradley McGee.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une