Nous suivre

Actualités

Tour de France 2019 : De Gendt lève les bras à Saint-Étienne, Alaphilippe en jaune

Publié le

Tour de France – Le Belge Thomas de Gendt (Lotto-Soudal) s’est imposé en solitaire à Saint-Étienne. Derrière, Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick-Step) récupère le jaune, au terme d’un sacré numéro avec Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) dans le final de cette 8ème étape.

Lors d’une étape en dents de scie, au sens propre comme au figuré, quatre baroudeurs ont pris la poudre d’escampette : Alessandro De Marchi (CCC), qui a rejoint au bout d’une vingtaine de kilomètres Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), Niki Terpstra (Total Direct Énergie) ainsi que Ben King (Dimension Data), partis à l’aventure dès les premiers mètres de cette 8ème étape. Plus forts, De Marchi et De Gendt s’isolaient en tête dans la côte de la Croix de Part, à 70 km de l’arrivée. Le début d’une nouvelle course.

Le panache du duo Alaphilippe – Pinot

Car oui. Le peloton, alors sur courant alternatif, se réveillait sous l’impulsion de deux formations : Astana et EF Education First. L’écart baissait progressivement, de quoi maintenir le suspense pour l’issue de cette 8ème étape, avec comme juge de paix, la Côte de la Jaillère. Et cette Côte de la Jaillère, placée à 14km de l’arrivée, aura fait exploser tout ce beau monde. De Gendt, au-dessus du lot, lâchait De Marchi pour s’imposer en solitaire, après 195 km d’échappée, au terme d’un numéro hors-normes, comme souvent.

Derrière, et juste derrière, Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick-Step) et Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) s’extirpaient du groupe des favoris en haut de la Jaillère. Le premier cité récupérait le maillot jaune, le second frappait un joli coup au général, montant à la troisième place devant tous les autres cadors. Le duo tricolore reprenait 20 secondes à la régulière, sur la ligne à Saint-Étienne, sans compter les bonifications. Quel panache !

 

Le classement général

Nicolas Jacquemard


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une