Nous suivre

Tour de France 2020

Tour de France 2020 : Le bilan des Français

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Tour de France 2020 - Le bilan des Français
Marco Bertorello / AFP

Le Tour de France 2020 s’est terminé ce dimanche avec le sacre de Tadej Pogacar. Côté Français, quel bilan peut-on tirer, avec deux victoires d’étape, mais aucun coureur dans le Top 10 du général ?

Les Français pour le classement général

Pour Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), une année de travail s’est effondrée en quelques instants lors de la première étape et sa grosse chute à trois kilomètres de l’arrivée. Aurait-il pu jouer dans la cour des deux Slovènes sans cette mésaventure ? On ne le saura jamais mais en faisant le dernier chrono à domicile à fond et malgré la douleur, il a montré qu’il était meilleur que certains membres du Top 10.

Romain Bardet (AG2R La Mondiale) était quatrième du général au moment de sa lourde chute sur la route du Puy Mary. S’il était sûrement un peu juste pour le podium, il aurait pu viser un top 5 à Paris, au regard de la forme affichée en début de Tour de France. Le Normand Guillaume Martin (Cofidis) termine à la onzième place et meilleur Français, après un début de Tour très réussi. Longtemps troisième du général, il a calé dans l’étape du Puy Mary puis à cause d’un problème technique au pied du Grand Colombier, après avoir été au sol lors de l’étape des Îles. Le Top 10 lui file entre les doigts et s’il était un peu juste pour se battre avec les meilleurs en fin de Tour, il a été constant pendant trois semaines.

Warren Barguil (Arkéa-Samsic) prend quant à lui la quatorzième place, sans avoir vraiment joué le général. De son propre aveu, à court de forme, le coéquipier de Nairo Quintana n’a pas pu vraiment peser sur la course.



Les Français vainqueurs d’étape

Il avait coché la deuxième étape et Julian Alaphillippe (Deceuninck – Quick-Step) ne s’est une nouvelle fois pas manqué. Parti avec Marc Hirschi et Adam Yates au pied du Col de Quatre Chemins, il a réglé ses deux compères au sprint pour empocher un cinquième succès en trois ans sur les routes du Tour. La suite a été plus compliquée pour l’ancien numéro un mondial, avec un bidon qui lui coûte la première place du général, avant de se porter souvent à l’offensive, mais pas avec les jambes de 2019. Un bon Tour de France malgré tout pour le puncheur tricolore.

Tour de France 2020 : Julian Alaphilippe fait coup double sur la 2ème étape !

Julian Alaphilippe fait coup double sur la 2ème étape – AFP

Enfin, quel numéro de Nans Peters ! Le coureur AG2R La Mondiale avait déjà fait le coup en 2019 sur le Giro, il a remis ça sur l’étape de Loudenvielle, se jouant parfaitement du Russe Ilnur Zakarin dans la descente du Port de Balès puis dans le Col de Peyresourde.


Les Français pour les sprints

Bryan Coquard (B&B Vital Concept) prend une belle quatrième place au classement du maillot vert, après un Tour de France régulier où il termine à sept reprises dans le Top 10. Troisième à Lavaur, il aurait aimé aller en gagner une, mais il aura livré une prestation d’ensemble intéressante, sur la lancée de son championnat de France (2ème). L’Alsacien Hugo Hofstetter (Israel Start-Up Nation) est l’autre Tricolore qui s’est le plus souvent mêlé à la lutte pour les sprints, avec notamment un Top 5 à la clé. Avec des renforts dans l’emballage final, il aurait pu jouer plus souvent avec les meilleurs sprinteurs. Enfin, Clément Venturini (AG2R La Mondiale) a aussi essayé de faire jouer sa pointe de vitesse, mais il aura été bien trop souvent esseulé dans le final.


Et le reste du contingent tricolore ?

Porteur du maillot à pois pendant quatorze jours, Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale) a réussi son Tour de France malgré une condition loin d’être optimale. Le puncheur français s’est battu avec ses armes avant de rendre sa tunique en dernière semaine. Le presque vétéran Pierre Rolland (B&B Vital Concept) a fait honneur à l’invitation de son équipe en étant souvent à l’avant, avec une belle deuxième place derrière Marc Hirschi à Sarran.

Le Breton Valentin Madouas (Groupama-FDJ) a aussi (beaucoup) tenté et a accroché une belle quatrième place au Puy Mary, alors que son coéquipier David Gaudu ne s’est jamais remis de sa chute à Nice, abandonnant même la route du Tour au cours de la 16ème étape. Kenny Elissonde (Trek-Segafredo) a été le plus fidèle lieutenant de Richie Porte et a forcément joué un rôle important dans le podium de l’Australien. Quentin Pacher (B&B Vital Concept), Nicolas Edet et Pierre Luc Perichon (Cofidis) ont aussi attaqué à plusieurs reprises, sans parvenir à monter sur le podium d’une étape.

Enfin, Rémi Cavagna (Deceuninck – Quick-Step) a souvent travaillé pour ses leaders et s’est aussi fait plaisir sur les 19ème et 20ème étape, avec un raid solitaire le vendredi vers Champagnole et un très bon chrono le samedi vers La Planche des Belles Filles (6ème, meilleur temps durant 3h). Mention spéciale à Jérôme Cousin (Total Direct Énergie) qui n’a pas fini le Tour (hors-délais sur la 16ème étape), mais qui aura fait un sacré raid solitaire en première semaine.

Dicodusport


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une