Nous suivre

Tour de France 2022

Tour de France 2022 : Ce qu’il faut retenir du parcours de la 109ème édition

Publié

le

Tour de France 2022 : Ce qu'il faut retenir du parcours de la 109ème édition
Photo Icon Sport

TOUR DE FRANCE 2022 – Ce jeudi, Christian Prudhomme a dévoilé le parcours de la 109ème édition de la Grande Boucle. Danemark, pavés, Super Planche des Belles Filles et des passages copieux dans les Alpes et les Pyrénées, voici ce qu’il faut retenir d’un tracé qui promet du grand spectacle.

Avant la présentation de ce jeudi, la seule certitude de ce Tour de France 2022 (avec l’arrivée sur les Champs-Élysées) concernait les trois premières étapes. Ces dernières se dérouleront en effet au Danemark, avec un départ de Copenhague et un contre-la-montre de 13 km dans les rues de la capitale danoise. Suivront ensuite une deuxième étape de 199 km entre Roskilde et Nyborg qui pourrait faire la part belle aux bordures, et une troisième étape destinée aux sprinteurs entre Vejle et Sonderborg (182 km). Avant un retour en France qui s’annonce palpitant.

Les pavés et la Super Planche des Belles Filles pour lancer les hostilités

Après une journée de repos dès le lundi de la première semaine, le Nord de la France sera à l’honneur. Après une étape vallonnée et nerveuse entre Dunkerque et Calais, le peloton ralliera Wallers depuis Lille le mercredi 6 juillet, pour une étape qui empruntera les pavés de l’Enfer du Nord, dans le sens inverse de la plus grande des Classiques. 11 secteurs dont 5 inédits, pour 19,4 km de pavés seront au menu.

Après un passage dans les Ardennes entre Binche (Belgique) et Longwy (Meurthe-et-Moselle), le Tour de France escaladera de nouveau les pentes de la Planche des Belles Filles, et ce pour la cinquième fois depuis 2012. Et pour la deuxième fois après 2019, c’est au sommet de la Super Planche que l’arrivée sera jugée, au bout d’une route gravel avec une pente maximale avoisinant les 24 %.

Après un court passage par le Jura avec une étape pour baroudeurs entre Dole et Lausanne (Suisse), place aux Alpes ! Une journée sera d’abord destinée, encore une fois, aux coursiers entre Aigle (Suisse) et Châtel. Le mardi 10 juillet, après la seconde journée de repos, c’est une première vraie étape alpestre qui attendra le peloton, entre Morzine et Megève, avant deux journées incroyables : l’arrivée au sommet du Col du Granon (11 km à 9% à 2 413 m d’altitude), une première depuis 1986, à l’occasion de la 11ème étape le 13 juillet, avant le feu d’artifice le lendemain, jour de fête nationale, au sommet de l’Alpe d’Huez et ses mythiques 21 lacets. Show devant !

Mende et des Pyrénées copieuses pour corser l’addition

Après une étape de transition (ou presque) entre Le Bourg d’Oisans et Saint-Étienne, le peloton prendra la direction de Mende lors de la 14ème étape, avec la fameuse Côte de la Croix-Neuve (3,1 km à 10,1 %) comme juge de paix. Le lendemain, les sprinteurs devraient enfin avoir une occasion de s’exprimer entre Rodez et Carcassonne, avant la troisième journée de repos dans la cité carcassonnaise. Le lendemain (19/07) et à l’occasion de la 16ème étape, les Pyrénées se présenteront devant les coureurs avec trois étapes très difficiles : Carcassonne – Foix, Saint-Gaudens – Altiport de Peyragudes, là où Romain Bardet s’était imposé en 2017, au sommet d’une dernière rampe à 18 %, et Lourdes – Hautacam. Du lourd donc !

Enfin, la 19ème étape du vendredi 22 juillet reliera Castelnau-Magnoac à Cahors pour étape qui pourrait sourire aux baroudeurs. La veille de l’arrivée sur les Champs-Élysées, un contre-la-montre, avec un finish vers Rocamadour, sacrera sans aucun doute le vainqueur du Tour de France 2022.

Le parcours du Tour de France 2022

Le parcours du Tour de France 2022 – Via ASO


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une