Nous suivre

Actualités

Tour de France : Degenkolb, Porte, Bardet, chutes, ce qu’il faut retenir de la 9ème étape

Flo Ostermann

Publié le

John Degenkolb

Victoire de John Degenkolb, devant le maillot jaune Greg Van Avermaet et Yves Lampaert. Voici ce qu’il faut retenir de cette neuvième étape.

Degenkolb, la revanche : Toujours placé, jamais gagnant sur les routes du Tour, l’Allemand John Degenkolb s’est imposé devant le maillot jaune Greg Van Avermaet et le champion de Belgique, Yves Lampaert. Partis tous les trois dans l’avant dernier secteur pavé, ils ont résisté aux nombreuses attaques dans le groupe des favoris. Une revanche pour celui qui revient de loin.

Porte, stupeur : Premier moment fort de cette neuvième étape, une chute, 7 km après le départ réel donné à Arras. Parmi les hommes à terre, Richie Porte, le leader australien de la BMC. Tombé sur l’épaule droite, celui qui avait déjà abandonné sur la 9ème étape l’année passée a très vite compris que c’était terminé. En pleurs, il s’est retiré de la course, alors qu’il était (presque) passé entre les gouttes jusqu’ici.

La Sky dynamite la course C’est à 65 km de l’arrivée, dans le secteur numéro 11 entre Tilloy et Sars-et-Rosières, que la formation britannique a décidé de durcir la course. Sous l’impulsion de champion de Pologne Michał Kwiatkowski, le peloton a explosé, piégeant de nombreux favoris comme Vincenzo Nibali ou Rigoberto Uran. Tout est rentré dans l’ordre quelques kilomètres plus loin, mais quelle secousse !

Bardet, la poisse Déjà victime d’une crevaison dans le tout premier secteur, Romain Bardet a de nouveau crevé à 50 km de l’arrivée. Vite dépanné par ses coéquipiers, il a ensuite entamé une sacrée poursuite, aidé par Tony Gallopin et Oliver Naesen. Au prix d’un très gros effort, il a finalement repris sa place dans le peloton des cadors à 25 km du terme de cette étape.

Mais comme le dit le diction, jamais deux sans trois, le coureur de Brioude a de nouveau été victime d’une crevaison à moins de 6 km de l’arrivée, alors qu’il n’avait plus aucun coéquipier avec lui. Dépanné par un mécanicien à la sortie du dernier secteur pavé, il a finalement attendu le groupe Landa, victime d’une grosse chute, où il a pu retrouver Oliver Naesen. Au final, il concède sept nouvelles petites secondes sur Froome, Quintana & co. Un moindre mal.

Le numéro de Gaudin et Van Rensburg : Présents dans l’échappée du jour, Damien Gaudin (Direct Energie) et Reinardt Janse van Rensburg (Dimension Data) ont réalisé un sacré numéro sur les pavés, en résistant pendant 20 km aux favoris de l’étape. Rattrapés à 20 km de l’arrivée, ils auront animé une étape quasi dantesque.

Des chutes, encore et encore : Si Romain Bardet a été ennuyé par des crevaisons, nombreux sont les leaders qui sont allés au tapis. Si Richie Porte a abandonné bien avant les pavés, Chris Froome, Jakob Fuglsang, Mikel Landa et Bauke Mollema sont tombés, tout comme Rigoberto Uran, LE grand perdant aujourd’hui, puisque le Colombien, deuxième du Tour l’an passé, a passé la ligne d’arrivée avec 1’28 » de retard sur les autres favoris.

Flo Ostermann


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une