Nous suivre

Actualités

Tour de France : Groenewegen, Dan Martin, ennui, ce qu’il faut retenir de la 8ème étape

Flo Ostermann

Publié

le

Groenewegen 8ème étape

Victoire de Dylan Groenewegen, devant Peter Sagan et John Degenkolb. Voici les 3 choses à retenir de cette huitième étape.

La passe de 2 pour Groenewegen : Dylan Groenewegen double la mise après s’être imposé hier à Chartres. Le sprinteur néerlandais a été surpuissant pour devancer André Greipel et Fernando Gaviria. Ces deux derniers ont finalement été déclassés à cause d’un sprint houleux durant lequel l’Allemand et le Colombien se sont donnés des coups de casque. Quatrième place pour Peter Sagan, qui a lancé de (trop) loin son sprint. Arnaud Démare, régional de l’étape, prend la 7ème place après avoir perdu les roues de son train à deux kilomètres de l’arrivée.

L’ennui, encore Le scénario attendu a bien eu lieu vers Amiens aujourd’hui. 14 juillet oblige, un coureur tricolore s’est montré, avec Fabien Grellier (Direct Energie), accompagné du Néerlandais Marco Minnaard (Wanty-Groupe Gobert). Le duo a pris la poudre d’escampette à 158 km de l’arrivée, aidé par Laurens Ten Dam (Sunweb). Ce dernier s’étant finalement relevé, Grellier et Minnaard ont donc passé la journée en tête, avant de se faire reprendre à moins de 10 km de l’arrivée. A part ça, la sensation d’ennui qui perdure depuis le départ, samedi dernier. D’ailleurs, certains coureurs du peloton commencent à trouver le temps long, comme par exemple Alejandro Valverde (Movistar), pour qui ce genre d’étape n’a « aucun sens ». On ne le contredira pas.

Dan Martin à terre Brillant vainqueur à Mûr-de-Bretagne et sérieux outsider pour le classement général, l’Irlandais Dan Martin (UAE Emirates) a été pris dans une chute à 17 km de l’arrivée. Une nouvelle fois placée à l’arrière du peloton, il est tombé assez sérieusement et a perdu beaucoup de temps, 1’17 » précisément. Autre victime de cette chute, Julian Alaphilippe. Conséquence, le vainqueur de la Flèche Wallonne cette année sort du Top 10 ce soir.

Flo Ostermann


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une