Nous suivre

Tour d'Italie 2021

Tour d’Italie 2021 : nos 6 favoris pour le maillot rose

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Tour d'Italie 2021 - Nos 6 favoris pour le maillot rose
Photo Icon Sport

TOUR D’ITALIE 2021 – Le 104ème Giro de l’histoire s’élancera ce samedi 8 mai par un contre-la-montre individuel de 8,6 kilomètres dans les rues de Turin. Alors que le tenant du titre, Tao Geoghegan Hart, ne sera pas au départ, plusieurs prétendants vont se disputer le maillot rose. Voici nos 6 favoris.

Simon Yates (BikeExchange)

Le Britannique va-t-il conjurer le sort sur le Giro ? Porteur du maillot rose pendant 13 jours en 2018, Simon Yates s’était effondré avant de vivre deux éditions galères, avec (seulement) une 8ème en 2019, avant d’abandonner en 2020. Entre-temps, il a remporté la Vuelta 2018 et il est le favori qui arrive avec le plus de certitudes sur cette course, après sa victoire sur le Tour des Alpes. Simon Yates aura-t-il encore été en forme trop tôt ? Réponse en troisième semaine, mais il aura des lieutenants intéressants à ses côtés, comme Mikel Nieve ou Tanel Kangaert.

Egan Bernal (INEOS Grenadiers)

Il est l’une des deux grosses inconnues de ce Tour d’Italie. Il a d’abord réalisé un début de saison rassurant avec une troisième place au Tour de Provence, avant de terminer troisième des Strade Bianche en étant un des deux seuls à suivre Mathieu van der Poel. Egan Bernal a ensuite terminé à la quatrième place de Tirreno-Adriatico, mais plus rien depuis. Le grimpeur colombien n’a pas couru depuis un mois et demi et son dos pose toujours question. S’il n’est pas souffrant, on voit mal comment il ne pourrait pas être sur le podium de ce Tour d’Italie 2021, avec une équipe énorme pour l’épauler en montagne.

Mikel Landa (Bahrain Victorious)

Toujours placé, mais pour le moment jamais vainqueur, et une seul fois sur un podium d’un Grand Tour, c’était sur le Giro 2015. S’il n’a pas été toujours leader dans ses précédents équipes (Astana, Sky, et Movistar), Mikel Landa a maintenant les clés du camion. Il lui en a manqué un peu sur le Tour de France l’an passé pour monter sur la boîte. Et si ce Tour d’Italie 2021 était sa chance ? Avec Pello Bilbao, Damiano Caruso et Gino Mader, il aura du monde pour l’aider en haute montagne et n’aura pas d’excuse s’il n’est pas au rendez-vous. Troisième de Tirreno-Adriatico cette saison, il a été plus décevant sur le Tour du Pays Basque, sa dernière course, avec seulement une 8ème place.

Hugh Carthy (EF Education Nippo)

Quelle progression du coureur britannique ces derniers mois ! Onzième du Tour de France 2019, Hugh Carthy est monté sur le podium de la Vuelta 2020, derrière les intouchables Primoz Roglic et Richard Carapaz. Discret lors du Tour de Catalogne et du Pays Basque, il est monté en puissance sur le Tour des Alpes avec une belle cinquième place. Son équipe pourrait être son point faible; même s’il pourra compter sur un guerrier comme Rúben Guerreiro, voir Tejay van Garderen et Simon Carr en montagne.

Aleksandr Vlasov (Astana)

Deuxième de Paris-Nice et troisième du Tour des Alpes, le leader d’Astana va devoir confirmer sur un Grand Tour après avoir été décevant sur le dernier Tour d’Espagne, avec seulement une onzième place. Ce sera sa deuxième participation au Tour d’Italie mais en 2020, cela avait tourné court, puisqu’il avait abandonné dès le deuxième jour. Épaulé par Harold Tejada, Luis Leon Sanchez ou Gorka Izagirre, il a les cartes en mains pour au moins monter sur son premier podium de Grand Tour.

Joao Almeida (Deceuninck – Quick-Step)

Quatrième du dernier Tour d’Italie, Joao Almeida doit confirmer pour sa deuxième participation. Comme on a du mal à voir Remco Evenepoel être le leader de la formation Deceuninck – Quick-Step pour sa première course depuis huit mois, on se dit que l’équipe belge pourrait à nouveau jouer la carte du Portugais. Début de saison intéressant sans être transcendant pour Joao Almeida, souvent placé mais jamais vainqueur pour le moment. Il est l’un des meilleurs rouleurs chez les favoris, et pourrait profiter des première et dernière étapes pour grappiller du temps.

Sans oublier…

On aurait aussi pu citer Remco Evenepoel. mais sans aucune course de préparation et pour un premier grand tour, il semble compliqué de le voir jouer la gagne. Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe) sera aussi à suivre même s’il est décevant depuis le Tour de France 2019. Marc Soler (Movistar) a montré des choses intéressantes, notamment en Romandie, mais possède peu de références sur trois semaines.

De son côté, Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo) revient tout juste d’une blessure au bras alors que Pavel Sivakov (INEOS Grenadiers) devrait lui être équipier modèle, à moins d’une défaillance de Bernal. Dan Martin (Israel Start-Up Nations) et David Formolo (UAE Team Emirates) devraient être dans le coup pour des victoires d’étapes. Jai Hindley et Romain Bardet (Team DSM) n’ont pour le moment pas montré une grande forme, et on les voit mal finir dans le Top 5. Enfin, Pello Bilbao (Bahrain Victorious) et George Bennett (Jumbo-Visma) pourraient être les bonnes surprises de ce Giro 2021.


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une