Nous suivre

Rugby à XV

Un Tournoi des 4 Nations sans la France à l’automne ?

Publié

le

Franck Fife / AFP

Selon The Rugby Paper, l’Angleterre, l’Irlande, le Pays de Galles et l’Écosse travailleraient à la mise en place d’un Tournoi des 4 Nations à l’automne prochain, sans la France. Une démarche initiée par les Anglais et les Gallois.

On sait que la Fédération Anglaise (RFU) est en grande difficulté financièrement. L’Angleterre, qui devait affronter la Nouvelle-Zélande, l’Argentine, les Tonga et l’Australie à Twickenham en novembre, va perdre gros. En cas d’annulation des tournées d’automne, c’est un manque à gagner de l’ordre de 107 millions de livres (120 millions d’euros) qui est évoqué par Bill Sweeney, directeur exécutif de la RFU.

L’Angleterre et le Pays de Galles sonnent le charge

Les tournées d’été déjà annulées, les compétitions internationales de cet automne sont quant à elles plus qu’incertaines pour 2020. À cause notamment des différentes mesures propres à chaque pays. Mais aussi en lien avec les difficultés à voyager, notamment pour les pays de l’hémisphère sud. De plus, à ce jour, aucune date n’est arrêtée pour la dernière journée du 6 Nations 2020.

Ce dimanche, The Rugby Paper nous apprend que l’Angleterre, l’Irlande, le Pays de Galles et l’Écosse travailleraient sur une compétition à quatre nations. Sans la France, ni l’Italie. Les mesures de quarantaine (15 jours) prises par les Français et les Transalpins pèseraient dans la balance. Ainsi, c’est sur la forme de matchs aller-retour que les quatre nations britanniques s’affronteraient. Soit 12 rencontres en tout et pour tout.

La France grande perdante ?

Bernard Laporte, président de la FFR, avait lui un temps évoqué la possibilité d’un nouveau 6 Nations à l’automne. Mais les restrictions concernant les voyages et la reprise toujours incertaine des compétitions domestiques et européennes rendent un tel projet compliqué à mettre en place. Si un 4 Nations entre les formations d’outre-Manche voyait le jour, la France serait évidemment la grande perdante. Le rugby français, mais aussi l’Italie, se retrouverait dans une position bien délicate, financièrement, mais aussi sur le plan de l’attractivité. On attend, désormais, la riposte de Bernard Laporte, désormais vice-président de World Rugby. Affaire à suivre.

Dicodusport


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une