Nous suivre

6 Nations 2020

Tournoi des 6 Nations : l’Irlande s’impose sans convaincre face à l’Écosse

Flo Ostermann

Publié

le

INPHO

Tournoi des 6 Nations – Sans briller, l’Irlande a battu l’Écosse à Dublin (19-12). Le XV du Trèfle n’a pas rassuré pour autant.

Et ce sont les Écossais qui frappaient les premiers. L’ouvreur Adam Hastings passait une première pénalité dès la 4ème minute de jeu. Une ouverture du score qui aura eu le mérite de réveiller le XV du Trèfle. Sur leur première incursion dans le camp écossais, Johnny Sexton venait conclure une longue séquence sous les poteaux du Chardon (7-3, 10′).

De nouveau pénalisés, les Irlandais encaissaient une nouvelle pénalité d’Hastings (7-6, 15′). La suite ? Une domination territoriale et physique des hommes en vert, récompensée par une pénalité de Sexton. À la pause, l’Irlande était logiquement devant (10-6). Le début du deuxième acte était à l’avantage des Irlandais. Johnny Sexton profitait de la supériorité de son pack pour alourdir le score (44′, 13-6), avant LE tournant du match.

Et Hogg s’est troué

On joue la 50ème minute. Sur une longue séquence écossaise, le jeu parvient à s’ouvrir sur l’aile gauche, près de l’en-but irlandais. En bout de ligne, Stuart Hogg croit marquait l’essai d’une (possible) égalisation. Oui mais voilà, le capitaine du XV du Chardon lâche le ballon au moment d’aplatir. L’immanquable, et pourtant.

L’Écosse ne récoltera qu’une pénalité et trois points au terme de cette action (Hastings, 51′, 13-9). L’opportunité de cueillir était passée. Cinq minutes plus tard, Johnny Sexton passait à son tour une nouvelle pénalité, puis une nouvelle à huit minutes du terme de la rencontre tandis qu’entre-temps, Hastings avait également visé juste (19-12). Les dernières minutes étaient à l’avantage des visiteurs. Mais par deux fois (75′) et (79′), les gratteurs irlandais faisaient le job. L’Irlande s’impose dans la douleur (19-12). L’Écosse, elle pourra nourrir de gros regrets.

Dicodusport


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une