Nous suivre

Championnats d'Europe de cyclisme sur route 2021

Trente 2021 : Sonny Colbrelli sacré champion d’Europe, Benoît Cosnefroy en bronze

Publié le

Cyclisme - Trente 2021 Sonny Colbrelli sacré champion d'Europe, Benoît Cosnefroy en bronze
Photo via AG2R Citroën Team

CHAMPIONNATS D’EUROPE DE CYCLISME SUR ROUTE 2021 – Devant son public, le grand favori Sonny Colbrelli a été sacré champion d’Europe chez les élites masculins, en battant au sprint le prodige belge Remco Evenepoel. Lâché dans le dernier tour, Benoît Cosnefroy a pris la médaille de bronze.

L’équipe de France anime le début de la course

D’abord, dès la première petite bosse du parcours, quatre coureurs vont constituer l’échappée matinale avec le Belge Harm Vanhoucke, l’Espagnol Antonio Jésus Soto et les Français Franck Bonnamour et Valentin Paret-Peintre. Derrière, l’équipe nationale d’Italie a contrôlé ces fuyards avec une bonne minute d’avance.

Puis, la Suisse est venue donner un coup dans la poursuite avant la deuxième difficulté. Dans le Vigo Cavedine, Thibaut Pinot (France) a fait la jonction avec le groupe de tête alors que l’équipe d’Espagne a mis quatre coureurs (Landa, De La Cruz Izagirre et Soto) dans un groupe de contre. Les Italiens ont été obligés de placer Andrea Bagioli dans les poursuivants pour ne plus avoir le poids de la course. Au sommet, on avait donc 12 coureurs en tête avec 25 secondes d’avance sur le peloton emmené par la Belgique.

Une grosse sélection dans le peloton

Par la suite, le Portugal est venu rouler en tête du peloton. Dans la montée du Candriai, Mikel Landa (Espagne) est distancé du groupe de tête. Des coureurs comme Remco Evenepoel (Belgique), Warren Barguil, Benoît Cosnefroy, Romain Bardet (France) et Diego Ulissi (Italie) ont profité du sommet de ce col et de la descente pour revenir à l’avant. Le peloton était pointé à 25 secondes.

Ensuite, lors du premier passage sur la ligne, il y avait 24 coureurs en tête dont 5 Français et 5 Italien,s avec 19 secondes d’avance sur un peloton amaigri. Mais, dans la première ascension du Povo (la seule montée du circuit final), le peloton est revenu sur le groupe de tête. Dans le deuxième tour, le double vainqueur du Tour de France Pogacar (Slovénie), Hoelgaard (Norvège), Trentin (Italie), Campenaerts (Belgique) et Padun (Ukraine) sont sortis. La présence de nations fortes à l’avant a obligé l’équipe de France à réagir en lançant les dernières forces de Pinot et Madouas dans la bataille.

À plus de 60 km de l’arrivée, Evenepoel et Hirschi ont suivi l’attaque de Cosnefroy pour faire la jonction avec la tête de la course où Padun a été lâché. Colbrelli, Hirschi, Hermans et Sivakov ont réussi à revenir dans la descente. À l’avant, Campenaerts a payé ses efforts tout au long de la journée à moins de 50 kilomètres du terme, c’était au tour de Ben Hermans de se sacrifier pour son leader Evenepoel pendant plus d’un tour.

Dans l’avant-dernier tour, Remco Evenepoel a porté une violente attaque dans les plus forts pourcentages avec dans son sillage Benoît Cosnefroy et Sonny Colbrelli. Derrière, Tadej Pogacar et Marc Hirschi ont été dans l’incapacité de suivre.

Benoît Cosnefroy, pas assez fort face à Evenepoel et Colbrelli

Dans le dernier tour, Benoît Cosnefroy a explosé dans la montée à cause du rythme important imposé par Evenepoel. Mais le jeune belge n’a pas réussi à faire de même avec Colbrelli dans les pentes les plus abruptes. Finalement, sans surprise, Sonny Colbrelli (Italie) s’est montré largement plus rapide au sprint que Remco Evenepooel (Belgique). Champion du monde chez les espoirs il y a quatre ans, Benoît Cosnefroy (France) a complété le podium à 1 minute 30. Matteo Trentin (Italie) a réglé le groupe de chasse à 1:43.

Sonny Colbrelli a apporté le quatrième titre de champion d’Europe sur route de suite à l’Italie après Giacomo Nizzolo (2020), Elia Viviani (2019) et Matteo Trentin (2018). Remco Evenepoel a fait aussi bien que Yves Lampaert qui avait apporté lui aussi l’argent à la délégation belge en 2019.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une