Nous suivre

Triathlon

Triathlon : Léo Bergère écrase l’Ironman 70.3 de Valence

Maxime Cazenave

Publié le

Triathlon Léo Bergère écrase l'Ironman 70.3 de Valence
Photo Ironman

TRIATHLON – Toujours en quête d’une qualification olympique, Léo Bergère a peaufiné sa préparation sur une longue distance en remportant largement l’Ironman 70.3 de Valence (Espagne).

À moins de 100 jours des Jeux Olympiques de Paris 2024, le compte à rebours a déjà commencé. Pour certains athlètes, le précieux sésame pour participer à la compétition reine n’a pas encore été obtenu alors que les possibilités se font de plus en plus rares. Léo Bergère fait ainsi partie de ces athlètes qui ont entamé une course contre-la-montre.

Le champion du monde 2022 de triathlon a ainsi participé ce dimanche à l’Ironman 70.3 de Valence pour affiner sa préparation. Une habitude pour le triathlète isérois, qui aime se confronter à des courses difficiles avant de lancer sa saison. Ainsi, c’est sur un Ironman, ou semi-Ironman comme l’indique le nom (70.3 miles de distance contre 140.6 pour un Ironman traditionnel), qu’il a confirmé qu’il serait à suivre dans les prochaines semaines. Sorti en tête d’un groupe de dix athlètes suite aux 1,9 km de natation, il s’est ensuite envolé sur les 91 km en vélo en créant des écarts déjà définitifs. Ainsi, Léo Bergère a enchaîné avec 21 kilomètres à pied, sans jamais être menacé par la concurrence à l’arrière. En un peu plus de 3h40, il a ainsi bouclé le parcours en cumulant pus de 3 minutes d’avance sur les deux Allemands Jan Stratmann et Jannik Schauffler.

Plutôt de bon augure à seulement trois semaines de la première manche WTCS de la saison à Yokohama.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *