Nous suivre

Triathlon

Triathlon : Les Bleus champions du monde sur le relais mixte

Publié le

Triathlon Les Bleus champions du monde sur le relais mixte
Photo World Triathlon

TRIATHLON – Une journée Bleu-Blanc-Rouge ! Encore un titre de champions du monde pour le relais mixte avec le triomphe à Montréal de Pierre Le Corre, Emma Lombardi, Vincent Luis et Cassandre Beaugrand. Les Britanniques et les Américains complètent le podium.

Après les U23, sacrés un peu plus tôt dans la journée, l’équipe de France de relais mixte, bronzée à Tokyo, tentait de faire mieux et de décrocher un titre mondial, le cinquième. Les Bleus alignaient une grosse équipe avec Cassandre Beaugrand, argentée hier sur le sprint elminator, Emma Lombardi, remplaçante d’Audrey Merle, pour les dames et Vincent Luis et Pierre Le Corre, certainement revanchards de l’individuel d’hier.

Les Tricolores tout en maîtrise

Lancé en premier, Pierre Le Corre reste dans le groupe de tête tout au long de sa course. Mais il est lâché, comme le reste du peloton, sur la course  à pied, par les deux premiers de l’individuel d’hier : Hayden Wilde et Alex Yee. Mais le Tricolore limite l’écart en transmettant le relais à Emma Lombardi à environ 5 secondes des concurrentes. La Française fait son effort pour être dans le groupe de tête lors de la transition en vélo. Cette dernière, championne du monde en U23 l’an dernier, place une grosse accélération en course à pied pour partir devant et ne garder qu’Alberte Kjaer Pedersen, la Danoise, avec elle. Elle transmet finalement le relais à Vincent Luis avec une dizaine de secondes d’avance sur les principaux adversaires.

Vincent Luis nage vers l’or

Grosse session de nage pour Vincent Luis, car il ressort du Saint Laurent avec une vingtaine de secondes d’avance sur la meute des poursuivants. Il conserve cette avance sur le Néo-Zélandais Tayler Reid et l’Américain Kevin Mcdowell qui sont à ses trousses à l’issue du vélo. À l’issue du course à pied maîtrisée, il transmet le relais à Cassandre Beaugrand avec environ 20 secondes d’avance sur Nicole van der Kaay, la Néo-Zélandaise, et l’Américaine Summer Rappaport, légèrement distancée. La Française accentue encore un peu l’avance et possède une belle marge avant le vélo et la course à pied.

Finalement, la Tricolore franchit en 1ère position la ligne d’arrivée, devant les Britanniques, bien remontés grâce à Georgia Taylor-Brown, championne du monde du sprint eliminator samedi, et les Américains qui se parent de bronze, laissant les Néo-Zélandais au pied du podium. Français et Anglais sont déjà qualifiés pour les JO de Paris 2024 grâce à ce résultat. C’est la 5ème titre mondial pour les Bleus sur le relais mixte, le troisième consécutif ! Cassandre Beaugrand et Vincent Luis, eux, s’offrent une quatrième couronne mondiale sur ce format.

Les réactions des Bleus

Vincent Luis: « Ça fait toujours un titre en plus. On a une réputation d’être forts sur les relais et on présente encore une nouvelle équipe. La France est source de talents. Emma (NDLA: Lombardi) aurait pu courir ce matin en U23. Je suis content de partager le podium avec eux et c’est prometteur pour les années à venir. J’ai fait une bonne performance sur la nage mais sans mes coéquipiers qui me placent idéalement, je n’aurais pas pu appliquer le plan. »

Pierre Le Corre: « Je pense que c’est le collectif qui a fait la différence aujourd’hui. D’avoir quasiment les meilleurs athlètes du monde, ça m’a bien aidé. »

Emma Lombardi: « Je suis super contente. C’était la découverte du relais élite aujourd’hui et ça s’est super bien passé ! »

Cassandre Beaugrand: « D’avoir 20 secondes d’avance, c’est un luxe qu’on n’a pas toujours, mais j’étais dans ma nage. Je le faisais un peu à l’économie et je savais qu’à vélo, ça pouvait revenir car j’étais seule et elles étaient en duo, donc fallait faire attention si elles collaboraient bien. Et je remercie mes coéquipiers qui m’ont simplifié la tâche, car c’était un gros week-end. Mes jambes étaient moins fraîches mais les conditions étaient plus supportables que samedi. »


Journaliste/rédacteur depuis décembre 2016 - Amateur professionnel de sport, d’abord le football, j’aurais pu en faire mon métier. Mais bon, vous savez les … non, pas les croisés, ils vont bien eux. Juste un manque de talent, de technique et de niveau surtout. Mais cette passion est ancrée en moi telle la pomme dans la tarte tatin. Le côté suiveur/supporter est évidemment important au quotidien, que ce soit un soir de juillet 1998 en banlieue lyonnaise ou de juillet 2018 à Montréal. Car oui, depuis ma France natale, j’ai migré outre-Atlantique, au pays des caribous. Là, le football se joue à la main et non au pied. Et surtout, la religion sportive est plutôt froide et se joue avec une crosse. Non, ce n’est pas le curling ni le Lacrosse, encore que, mais le hockey sur glace. Une autre vision, une autre culture. On troque les crudités devant la télé pour une poutine et on s’installe avec notre chandail pour suivre cela. Et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ou la vitesse d’un slap shot de McDavid ou un arrêt de la mitaine de Price, j’écris sur de l’actualité par ici mais aussi le sport féminin, pas assez mis en avant.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une