Nous suivre

Coupe du monde 2018

Triste Coupe du monde !

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Encore quatre matchs à disputer dans cette Coupe du monde 2018, mais cela ne changera pas grand chose, cette édition n’aura pas été un grand cru…

Les grandes équipes

La plupart des grandes équipes ont raté leur Coupe du monde. L’Allemagne, championne en titre, n’a même pas passé la phase de groupes alors qu’aucun de ses adversaires n’a atteint les demies. L’Espagne ne s’est jamais remise de la mise à l’écart de son sélectionneur et a été éliminée dès les 8èmes par le pays hôte. L’Argentine, fantomatique, a miraculeusement atteint les 8èmes pour se faire éliminer par la France. Le Brésil, moyen toute la compétition, n’aura pas fait mieux que quart de finaliste, éliminé par la Belgique.

Les grand joueurs

Lionel Messi a raté sa Coupe du monde, un but contre le Nigéria, et puis s’en va, et dire que c’était peut-être sa dernière. Cristiano Ronaldo a lui été bon pendant 95 minutes, le match contre l’Espagne et les cinq premières minutes contre le Maroc, pour le reste, il a été aux abonnés absents. Neymar a marqué, deux fois, mais il a déçu, incapable d’emmener son équipe plus loin quand elle était en difficulté. Antoine Griezmann, auteur de trois buts et donc décisif, est l’ombre de lui-même dans l’animation offensive de l’équipe de France. Seuls Harry Kane et Romelu Lukaku ont réalisé une compétition digne de ce nom.

Les matchs

Cela serait trop long de faire la liste des matchs décevants dans cette compétition contrairement à celle des matchs de qualité et encore, il faut chercher. Portugal vs Espagne, France vs Argentine et Brésil vs Belgique auront été des grands matchs avec de belles choses à en ressortir, pour le reste, on est à chaque fois entre le moyen et la purge.

Le niveau de jeu

C’est LE plus gros point noir, le niveau de jeu global. Quelle déception et cela pour les 32 équipes ou presque. Trop long de toutes les énumérer, donc un exemple précis. La France, qui fait un bon match tactiquement et physiquement contre l’Uruguay en quart. Combien de fois a-t-elle réussi à enchaîner 5 passes dans les 30 derniers mètres adverses ? Si l’on compare cette Coupe du monde au niveau de jeu que l’on peut voir en Ligue des Champions, on est largement en-dessous.

Le cinéma

Les terrains sont envahis d’acteurs hollywoodiens. Neymar a été montré du doigt, à raison, mais il n’est pas le seul, loin de là. Luis Suarez, Cristiano Ronaldo et bien d’autres ont refait des scènes de chefs d’oeuvre du cinéma. A quand les sanctions contre les simulateurs/tricheurs pour arrêter de voir ces scènes pathétiques ?

L’arbitrage vidéo

Deux gros problèmes avec la mise en place de la vidéo. Le premier est de savoir pourquoi est-elle utilisée à certains moments, et non à d’autres, notamment dans les surfaces adverses. Certains cas auraient mérité d’être revus mais ne l’ont pas été, pourquoi ? Ensuite, même quand la vidéo est utilisée, impossible de mettre tout le monde d’accord. L’exemple du quart de finale entre la Belgique et le Brésil est criant alors que l’arbitrage vidéo n’accorde pas le penalty à Jesus. Beaucoup d’observateurs l’auraient pourtant sifflé.

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une