Nous suivre

Actualités

Troisième journée de l’Euro Basket, les Bleus avec la manière

Klay

Publié

le

euro basket 3ème journée

La compétition continue aux quatre coins de l’Europe. Étalée sur deux jours, ces troisièmes rencontres marquaient déjà un tournant décisif pour les vingt-quatre équipes engagées. La France s’est offert un carton historique avec 115 points inscrits.

Poule A : La France convaincante, la Slovénie seule en tête

On les avait vu samedi revanchards, nous les avons retrouvés le lendemain dans le même état d’esprit. Après une mi-temps poussive, l’équipe de France s’est envolée dans le troisième quart-temps face à l’Islande. En tête de sept points à la pause, ils ont conclu le troisième acte avec une avance de trente points qui a permis au sélectionneur Vincent Collet de faire participer ceux qui avaient moins joués lors des deux premières parties. Dans ce contexte où le match était plié, les remplaçants ont pu se mettre en valeur comme les intérieurs Kevin Séraphin, Louis Labeyrie et Vincent Poirier ou encore Edwin Jackson, auteur de 14 points dans le seul troisième quart-temps. La Slovénie poursuit, quant à elle, son parcours parfait. Trois victoires en trois matchs, elle se retrouve seule en tête de la poule. Opposée à la Grèce, elle s’impose 78-72 grâce à la belle ligne de stats de son meneur Gorac Dragic (20 points, 4 passes, 4 rebonds) et de son prodige de 18 ans Luka Doncic (22 points et le dunk de l’égalisation à 3 minutes du terme). Dans la dernière rencontre, la Finlande a refait le coup du premier match avec une victoire in-extremis, après prolongations, 90 à 87 contre la Pologne. Encore menés de 9 points à 1 minute 30 de la fin, les finlandais ont arrachés le temps supplémentaire grâce à leur joyau Lauri Markannen et ses 27 points et 9 rebonds. Petteri Koponen a également été précieux avec 19 points, 4 rebonds et 7 passes dans la partie. Tout reste à faire à tous les étages dans cette poule, et le choc de mercredi entre la France et la Slovénie risque de déterminer la première place.

Poule B : Les cartes sont redistribuées !

Invaincues depuis le début de la compétition, l’Italie et l’Allemagne ne le sont plus. La Lituanie qui faisait figure de favori dans ce groupe au départ, mais qui avait mal entamé son Euro avec une défaite, s’est relancée en venant à bout d’une équipe italienne qui s’est vaillamment accrochée jusqu’au terme de la partie, à l’image de son capitaine Luigi Datome et ses 24 points. Vainqueurs 78-73, les coéquipiers du joker du soir Adas Juskevicius sont désormais revenus à hauteur de leurs adversaires mais également de l’Allemagne, qui a chuté, de manière très surprenante, face à l’Israël qui n’avait pas encore connu la victoire. Une fin de match catastrophique des allemands leur coûte un troisième succès qui leur aurait permis d’être d’ores et déjà qualifiés. L’homme du match n’est autre que le néo-Warrior Omri Casspi (20 points, 11 rebonds). Son équipe s’impose sur le fil 82 à 80 et se donne un espoir qui semblait avoir disparu après les deux premières rencontres. Même destin pour l’Ukraine qui remporte sa première victoire face à la Géorgie (88-81). Tout est à refaire dans cette poule qui s’annonce indécise et plus ouverte que jamais.

Poule C : L’Espagne et la Croatie s’envolent !

Que dire de cette formidable équipe ibérique qui n’a pas encore été dit… Les matchs se suivent et rien ne semble capable d’enrayer cette machine si bien huilée. Troisième rencontre et troisième succès éclatant (91-50). En limitant la Roumanie à huit points dans les deux quart-temps intermédiaires, les espagnols se sont tranquillement envolés vers une qualification qui ne fait désormais plus aucun doute (si doute il y avait encore!). L’absence de Pau Gasol, mis au repos en vue de la rencontre décisive de mardi face à la Croatie, a permis aux roumains, évoluant à domicile, d’y croire le temps d’un quart-temps. « Juancho » Hernangomez en a profité pour se distinguer et inscrire 18 points et réaliser 11 rebonds. Pour la Croatie le résultat est le même, mais la manière n’est pas vraiment là. Contrairement à l’Espagne qui enchaîne les larges victoires, les croates luttent pour s’imposer. Le succès 76-72 sur le Monténégro acquis grâce à une nouvelle performance de Bojan Bogdanovic, 23 points et 6 rebonds, permet aux deux équipes en tête de la poule de viser la première place. Rendez-vous dès demain pour en savoir plus ! Dans la dernière rencontre, victoire de la Hongrie face à la République Tchèque, 85-73. Les hongrois laissent les roumains à la dernière place et restent toujours dans la course à la qualification.

Poule D : La Russie poursuit son chemin sans fautes

On n’attendait pas la Russie à pareille fête et pourtant tout se déroule comme dans un rêve pour la formation d’un Alexey Shved qui ne semble pas redescendre de son nuage. Une troisième performance aboutie (20 points, 6 passes, 6 rebonds) face à la Belgique, une troisième victoire consécutive (76-67) et voilà les russes qualifiés pour les huitièmes de finale. Pour le reste, la Lettonie et la Serbie ont remporté leur deuxième succès du tournoi et se retrouvent en embuscade derrière le leader, espérant un faux-pas pour se rapprocher encore plus près. Les coéquipiers de Porzingis (28 points à 11/17, 8 rebonds, 2 contres) et Davis Bertans le joueur des Spurs (22 points dont 7/8 à 3 points) possédaient 29 points d’avance, avant de s’écrouler en fin de match et de voir la Grande-Bretagne revenir à seulement 5 points au buzzer final (95-90). De son côté, la Serbie est venu à bout de la Turquie, qui piétine devant son public, sur le score de 80 à 74. Les serbes se reprennent après leur défaite face à la Russie et plongent les turcs vers les bas-fonds du classement.

Alexandre Toussaint


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?