Nous suivre

MMA

UFC 259 : Israel Adesanya en route pour marquer l’histoire

Publié

le

UFC 259 : Israel Adesanya en route pour marquer l'histoire
Photo Getty Images

UFC – Le champion du monde des poids moyens, Israel Adesanya, va tenter d’ajouter un 2ème titre à son palmarès. Il défiera le champion des mi-lourds Jan Blachowicz dans un duel explosif.

À 31 ans, l’invaincu Israel Adesanya (20-0) va essayer de marquer l’histoire de l’UFC. Ce samedi lors du gala UFC 259, The Last Stylebender va tenter de devenir le 3ème double champion masculin de l’histoire de la compagnie, après Conor McGregor et Daniel Cormier. Actuel numéro 3 mondial toutes catégories, Adesanya est l’une des étoiles montantes de l’UFC. Un statut de double champion pourrait définitivement faire de lui un des visages de la compagnie de Dana White. Mais pour ça, il faudra d’abord battre son 21ème adversaire.

L’expérience de Blachowicz

Agé de 38 ans, l’actuel champion des mi-lourds Jan Blachowicz est un combattant très expérimenté. En 35 combats, le Polonais compte 27 victoires et 8 défaites. Bien qu’outsider, Blachowicz est sûr de pouvoir créer la surprise, comme il l’a expliqué au South China Morning Post.

Peut-être que ses anciens adversaires avaient peur de lui. Pas moi. Peut-être qu’ils ne combattaient pas pour le battre. Je vais être le premier. Et après notre combat, il sera à 20-1. Je vois un KO au deuxième round. High-kick gauche en pleine tête. C’est ce que je visualise. Je crois en mon style, je crois en ma puissance, je crois que je peux le battre et je vais le faire. Et je vous promets qu’il va ressentir ‘la légendaire puissance polonaise’.

Gagner tout en restant lui-même

Malgré son déficit de puissance, Israel Adesanya ne compte rien changer à sa routine. Il n’a pas poussé plus de fonte que d’habitude, malgré son changement de catégorie. Et comme il l’a expliqué à Ariel Helwani, Adesanya compte combattre à son poids de forme habituel.

Je compte garder la même attitude durant cette semaine. Je ne vais pas me prendre la tête. Si j’ai envie de manger, je mangerai. Que ce soit des gâteaux ou autre chose. Mais ce sera pour le plaisir. Je vais quand même faire un peu de sauna mais voilà, je ne veux rien changer. C’est plus pour conserver ma routine qu’autre chose.

Ce n’est pas superstitieux, c’est juste que mon corps sait ce dont il a besoin, il sait qu’il faut qu’il gère son poids avant un combat et je ne vais pas changer cela, je ne veux pas me prendre la tête avec tout ça. Donc ne soyez pas surpris si je suis pesé aux alentours des 193 livres (87,5 kilos. La limite de la catégorie est à 205 livres, soit presque 93 kilos). N’en soyez pas surpris. C’est environ le poids que je fais dans la cage lorsque je combat en poids moyens. Je veux garder le même corps, la même souplesse Baby ! La même chose que d’habitude.

C’est un mystère pour moi lorsque ces gars décident de prendre des tas de muscles pour un combat. Des muscles dont ils ne se sont jamais servis dans leur jeu, durant des années. Moi je vois les choses différemment. Je privilégie la technique. Je ne m’intéresse pas au poids ou à tout cela.

Un pari risqué. Surtout quand on sait que Blachowicz sera lui à 205 livres. Et que ces 6-7 kilos d’écart (voire beaucoup plus le jour du combat) pourraient avoir leur importance au final, surtout lors des phases au sol. Le sol est d’ailleurs le territoire de prédilection du Polonais, ceinture noire de Jiu-Jitsu brésilien, et vainqueur de 9 combats par soumission. Mais malgré ce désavantage, Adesanya reste rivé sur son objectif. Rester invaincu. Et aussi marquer l’histoire de l’UFC en devenant double champion du monde.

Idriss Ahamada


Passionné de sport depuis toujours, c’est tout naturellement qu’après avoir compris que je n’avais pas le niveau pour jouer à Manchester United, et pas la force nécessaire pour combattre à l’UFC que je me suis tourné vers le journalisme pour raconter les exploits et les histoires de ceux qui en sont capables. Le football, surtout quand il est joué en Angleterre, reste mon premier amour. Mais j’aime aussi veiller la nuit pour vous parler de KO et de victoires unanimes à l’UFC ou sur les rings de boxe. Mon côté fan de Wayne Rooney m’a également poussé à devenir polyvalent et à parler aussi de rugby (à XIII comme à XV) et occasionnellement de cyclisme. C’est donc logiquement que j’ai rejoint Dicodusport, pour pouvoir parler de l’actualité, sur tous les terrains.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une