Nous suivre

Tennis

US Open : Dominic Thiem s’offre son premier titre en Grand Chelem

Publié le

Pete Staples/USTA

US Open – Après un début de match compliqué face à Alexander Zverev, Dominic Thiem a remporté son premier titre en Grand Chelem en s’imposant 1-6 4-6 6-4 6-3 7-6[6].

Une finale qui fait pschitt

On avait été habitué à voir Zverev mal débuter ses matchs notamment en quart de finale et en demi-finale. Cette fois-ci, l’Allemand est très bien rentré dans son match. En face, c’est un Thiem fébrile et amorphe qui s’est présenté à lui. L’Autrichien qui avait dit avant la finale qu’il comptait « entrer dans le jeu totalement concentré, comme lors de ses six matchs précédents » n’a pas tout à fait honoré ses paroles. Lors de sa demie face à Medvedev, il a reçu un traitement médical après le deuxième set pour une blessure au tendon d’Achille. Est-ce que c’est ce qui l’a empêché de jouer son jeu ? Est-ce que c’est la pression ? En tout cas il bougeait très peu en début de match et a laissé son adversaire prendre rapidement les devants. Thiem a servi à 37% dans le premier set contre 68% pour Zverev qui a remporté la première manche en 31 minutes, sans avoir besoin de forcer.

La seconde manche était presque un copier/coller mais le n°3 mondial a semblé se réveiller. Alors que Zverev avait un double break, Thiem est parvenu à en effacer un et a ensuite remporté sa mise en jeu. Il a eu une petite occasion sur le service de l’Allemand mais Zverev a été solide et a remporté la manche 6-4. Très offensif avec 20 montées au filet (75%) dans le deuxième set, Zverev a une nouvelle fois pu compter sur son service.

La remontée de Thiem

Thiem a fini par rentrer dans son match, son body language a changé. S’il a été breaké dès son deuxième jeu de service, il a réalisé le debreak tout de suite après. Il lâchait beaucoup plus ses coups mais commettait tout de même plus de fautes que son adversaire.

Il restait sur un fil et le tournant a eu lieu à 4-4. Sur son service, un coup droit qui après challenge s’est trouvé être bon aurait pu se transformer en break. Mais finalement, il a remporté sa mise en jeu. Zverev moins souverain au service a commis une grosse faute et offert le set à son adversaire. La tension était palpable dans le quatrième set et c’est une nouvelle fois Zverev qui a craqué. Thiem dirigeait le jeu et après un nouveau jeu accroché, la 11e double faute de l’Allemand et un coup droit dans le filet, Zverev a concédé un nouveau break. L’Autrichien a bouclé la manche sur son jeu suivant.

Au bout du suspense

Dès le début de la cinquième manche, Thiem a fait le break après un mauvais jeu de service de Zverev mais celui-ci a tout de suite débreaké. Le résumé de ce match : des grosses fautes et des joueurs inconstants. Plus que jamais dans ce tournoi le public a manqué. Et alors que Zverev a mené 5-3 et a servi pour le match, il a craqué au mauvais moment. Finalement, le service aura été son point fort, mais également son point faible (15 double fautes dont 2 dans le tie-break). Contrairement aux matchs précédents, l’Allemand ne s’est quasiment pas énervé pourtant il aurait eu l’occasion de le faire. Abattu, il a craqué lors de la cérémonie au moment de remercier ses parents qui lui ont manqué lors de cette finale : “Ils sont toujours avec moi à chaque tournoi où je vais; mon père et ma mère ont été testés positifs (au Coronavirus, ndlr) avant le tournoi. Ils me manquent… Je suis sûr qu’ils sont assis à la maison et fiers de moi. J’espère qu’un jour je pourrais ramener le trophée à la maison”

Après trois tentatives (Roland-Garros 2018, 2019, Open d’Australie 2020), Thiem accroche donc son premier titre majeur au terme du match le plus compliqué de sa quinzaine.

Une finale de Grand Chelem sans le Big 3 ça n’était arrivé que trois fois depuis 2005 alors forcément la nervosité était grande. Si au niveau du jeu cette finale ne restera pas dans les annales, il y a eu du suspense et le match aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre.

Arlette


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, mes sports de prédilection sont le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une