Nous suivre

Formule 1

[Vidéo] F1 : Quand le Grand Prix de Belgique tournait à l’hécatombe en 1998

Avatar

Publié

le

AP

FORMULE 1 – Le 30 août 1998, la F1 connaissait l’une des plus grandes hécatombes de son histoire, lors du Grand Prix de Belgique, à Spa-Francorchamps.

Tous les fans de F1 se souviendront longtemps de ce 30 août 1998. Sous une pluie battante, le Grand Prix de Spa-Francorchamps tournait au vinaigre peu après le premier virage. David Coulthard (Mclaren Mercedes) traversait la piste de part en part, en tapant les deux murets. Sous une purée de pois, c’est un carambolage gigantesque, jamais vu en Formule 1, qui se déroulait sous les yeux des suiveurs. Avec un bilan effrayant.

Seulement 8 voitures à l’arrivée

Résultat des courses, pas moins de 13 monoplaces se retrouvaient out. Des écuries comme Prost-Peugeot, Stewart-Ford, Arrows et Tyrrell voyaient leurs deux pilotes impliqués, obligeant l’un d’entre eux à abandonner, le second bénéficiant de la voiture de réserve. La course redémarrait près d’une heure plus tard avec un nouveau départ, avec 18 voitures sur la grille.

Un autre accrochage marquait également les esprits. Au 25ème des 44 tours, Michael Schumacher (Ferrari) se retrouvait seul en tête, sur le point de reprendre un tour à… David Coulthard. L’Écossais ne voyait pas l’Allemand dans ses rétros, ce dernier percutait la McLaren Mercedes par l’arrière. Out, Schumacher, furieux, fonçait dans les stands Mercedes pour régler ses comptes avec David Coulthard.

Une image qui aura fait le tour du monde. Un moment qui restera dans l’histoire de la Formule 1. Tout comme l’ensemble d’un Grand Prix remporté par le Britannique Damon Hill (Jordan), devant son coéquipier Ralf Schumacher, la première victoire (et le premier doublé) pour l’écurie d’Eddie (Jordan).

Dicodusport


Avatar

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Coronavirus

L’avenir de l’écurie Renault F1 reste incertain

Avatar

Publié

le

Par

Renault F1 / Instagram

FORMULE 1 – Le constructeur Renault prépare actuellement un plan d’économies de 2 milliards d’euros, qui sera présenté prochainement. Et la crise liée au coronavirus pourrait bien mettre en danger l’écurie Renault F1.

Renault va mal, et ce n’est pas d’aujourd’hui. Après des choix stratégiques qui ont mené le constructeur au losange à des pertes financières conséquentes et l’affaire Carlos Ghosn, la crise liée à la COVID-19 précipite Renault dans une situation bien plus délicate. Déjà, en février dernier, un vaste plan d’économies est évoqué. Celui-ci doit être présenté d’ici une dizaine de jours. Le montant de 2 milliards d’euros d’économie est également annoncé.

D’abord, mardi dernier, c’est Le Canard Enchaîné qui jetait un pavé dans la mare. Ce dernier annonçait alors la probable fermeture de quatre sites sur le territoire français : Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), les fonderies de Caudan (Morbihan), le site de Dieppe (Seine-Maritime) et Flins (Yvelines). Selon Les Échos, ce dernier site ne devrait finalement pas fermer, au contraire des trois premiers cités.

À terme, l’objectif est de réduire les coûts fixes de 2 milliards d’euros d’ici 2022. Forcément, outre ces probables fermetures, on peut se demander quelles seront les autres sources d’économies dans le cadre de ce vaste plan de restructuration.

Quel avenir pour Renault F1 ?

Pour le constructeur français, le salut pourrait venir de l’État. En effet, ce dernier, actionnaire à 15% de Renault, devrait accorder un prêt garanti de plusieurs milliards d’euros. Néanmoins, le gouvernement a déjà prévenu. Il sera « intransigeant », dans le but de sauver un maximum d’emplois en France.

C’est dans cette conjoncture peu réjouissante que se pose désormais la question de l’avenir de Renault F1. Selon le site spécialisé NextGen-Auto Motorsport, trois raisons pourraient pousser le Conseil d’Administration de Renault à une réflexion sur le futur de l’écurie. Parmi elles, deux semblent irréfutables. La première est d’ordre économique. Renault F1 Team, c’est un budget annuel avoisinant les 200 millions d’euros. Loin d’être négligeable dans l’optique d’un plan d’économie massif.

Deuxième raison, le sportif. Dépassé par McLaren dans la hiérarchie des écuries, Renault F1 Team n’a pas obtenu un seul podium en 2019. Sans oublier que le constructeur français ne fournira plus les moteurs à leur bourreau de la saison dernière. Une régression évidente.

Des réponses attendues dans les prochains jours ?

Pour le moment, aucune déclaration n’a été dans le sens d’une disparition de l’écurie dans les années à venir. Il est bon de rappeler que durant l’intersaison, Renault F1 a signé un gros contrat de sponsoring titre avec DP World, troisième exploitant portuaire au monde. Signe indiscutable qu’avant la crise sanitaire du coronavirus, le départ du constructeur tricolore de la F1 n’était pas d’actualité. Mais la donne pourrait avoir changé depuis le début d’année, avec un marché automobile en chute libre.

Désormais, les premières réponses pourraient être données dans les prochains jours. En même temps que la présentation du plan d’économies. En attendant, les spéculations vont bon train. La menace, elle, est réelle.

Dicodusport


Lire la suite

Formule 1

Quiz : Citez les 25 pilotes du championnat du monde de Formule 1 2012

Nico

Publié

le

Par

SPA Ferrari

Quiz F1 – Profitez de la pause pour tester votre culture du sport automobile. Pouvez-vous citer les 25 pilotes du championnat du monde de Formule 1 en 2012 ?


Dicodusport


Lire la suite

Formule 1

[Vidéo] Le 19 mai 1996, Olivier Panis remportait le Grand Prix de Monaco

Nico

Publié

le

Par

AFP

FORMULE 1 – Ce dimanche de mai 1996, le Grand Prix de Monaco offre l’une des courses les plus renversantes de l’histoire. Avec un scénario qui aurait pu nous offrir un doublé français, si Jean Alesi n’avait pas joué de malchance.

Michael Schumacher (Ferrari) rapidement sur la touche, Olivier Panis et Ligier optent pour une stratégie à un arrêt qui permet au Français de se retrouver à la troisième place à quelques tours de la fin. Damon Hill (Williams) alors en tête, casse son moteur au 51ème tour et laisse Jean Alesi et Olivier Panis aux deux premières places. Au 59ème tour, la poisse frappe le pilote Benetton. Ce dernier voit sa suspension le trahir, laissant son compatriote filer vers la victoire, la seule de sa carrière en Formule 1 ! Il s’agit également du dernier succès en date pour un pilote français. Le temps est long.

Le résumé du Grand Prix de Monaco 1996

Dicodusport


Lire la suite

Formule 1

Formule 1 : L’évolution du nombre de victoires par pilote de 1950 à 2019

Nico

Publié

le

Par

Capture d'écran Sport Lab

FORMULE 1 – Grâce à la chaîne Youtube Sport Lab, découvrez l’évolution du nombre de Grand Prix remportés par les pilotes en F1, entre 1950 et 2019. 

Dicodusport


Lire la suite

Formule 1

[Vidéo] Les meilleurs moments de Fernando Alonso en F1

Nico

Publié

le

Par

AP

FORMULE 1 – Alors que l’on évoque son retour au sein l’écurie Renault en 2021, retrouvez, en vidéo, les meilleurs moments de la carrière de Fernando Alonso en F1.

Dicodusport


Lire la suite

Fil Info

MultisportsIl y a 4 heures

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #19

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes...

Basket-ballIl y a 5 heures

L’Euroligue 2019-2020 ne reprendra pas

BASKET - Alors que la rumeur enflait ces derniers jours, la décision a été entérinée ce lundi. L'Euroligue 2019-2020 est...

CyclismeIl y a 5 heures

Oliver Naesen prolonge avec AG2R La Mondiale

CYCLISME - Le Belge Oliver Naesen (29 ans) a prolongé son contrat de trois saisons avec la formation AG2R La...

QuizIl y a 7 heures

Quiz : connaissez-vous Jonny Wilkinson ?

Happy birthday to Jonny Wilkinson ! Testez maintenant vos connaissances sur le rugbyman anglais dans un quiz spécial. Let's go...

CyclismeIl y a 8 heures

Le nouveau calendrier UCI pour la saison 2020

CYCLISME - L'UCI (Union Cycliste Internationale) a annoncé ce mardi le calendrier pour la saison 2020. Un programme dense et...

FootballIl y a 8 heures

Football – Bundesliga : notre pronostic pour Bayer Leverkusen – Wolfsbourg

BUNDESLIGA - Pour le compte de la 28ème journée, le Bayer Leverkusen affronte Wolfsbourg. Notre pronostic pour cette rencontre.

Rugby à XVIl y a 8 heures

Votre XV de légende de l’USAP

RUGBY - Le 28 avril dernier, nous vous avons donné l'occasion de composer votre XV de légende de l'USAP. Vous...

TriathlonIl y a 9 heures

[Vidéo] Le doublé français avec Vincent Luis et Pierre Le Corre lors de la Super League de Jersey

TRIATHLON - Le 29 septembre 2019, Vincent Luis et Pierre Le Corre réalisait un doublé tricolore à Jersey, lors de...

Rugby à XVIl y a 12 heures

Faut-il dénaturer le rugby pour reprendre le plus tôt possible ?

RUGBY - World Rugby a publié un article dans le Times pour expliquer qu'une réflexion était menée pour changer certaines...

FootballIl y a 13 heures

Football – Bundesliga : notre pronostic pour Borussia Dortmund – Bayern Munich

BUNDESLIGA - Match décisif pour le titre : le Borussia Dortmund, deuxième, reçoit le Bayern Munich, leader du championnat. Notre...

Advertisement

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés