Nous suivre

Actualités

Ma vie de Supporters #2 : Mickaël, inconditionnel de Martin Fourcade

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Mickael Godin

Rouage indispensable à la vie du sport, les supporters sont prêts à beaucoup pour soutenir leur équipe de cœur. Ils sont parfois en une des journaux, à cause de polémiques ou de débordements. « Ma vie de supporters » mettra sur le devant de la scène les clubs de supporters et leurs acteurs qui vivent le sport d’une autre manière. Toutes les semaines, nous partirons à la découverte de ces supporters qui vouent un amour sans faille à leur passion, leur club de cœur !

Martin Fourcade fan’s, c’est un groupe Facebook créé il y a quatre ans pour rassembler les supporters de Martin et les amateurs de biathlon. A l’origine de l’initiative, Mickaël, 44 ans, papa de deux enfants qui habite dans la Sarthe. Grand passionné de sport en général, il a découvert le biathlon grâce à Raphaël Poirée à la fin des années 1990. Depuis, il est en admiration devant ces champions et plus particulièrement devant le leader incontesté de la discipline, Martin Fourcade. Il a accepté de répondre à nos questions et de nous parler de sa passion.

Quelles sont selon vous les missions principales d’un groupe de supporters ?

C’est de faire savoir à l’athlète qu’il procure des émotions fortes à des gens qui partagent une passion commune. Essayer de lui communiquer un soutien collectif et lui dire que ses supporters seront toujours derrière lui ! En ce qui concerne le Martin Fourcade fan’s, j’essaie de relayer le maximum d’informations aux gens qui me suivent, date et heure des compétitions, et je communique les résultats des épreuves. Je souhaite partager au maximum ma passion avec les membres tout aussi passionnés que moi, ou qui découvrent ce sport. Enfin faire ressentir à Martin l’engouement qu’il suscite !

On parle souvent de la qualité des joueurs/sportifs, qu’est-ce qu’un bon supporter pour vous ?

Il se doit d’être présent dans les bons et moins bons moments, respecter les résultats de Martin, ses choix, mais aussi et surtout l’adversité : c’est une chose à laquelle je prête beaucoup d’attention. Ne pas rentrer trop dans l’intimité du sportif, pour la naissance de ses enfants, elles ont été annoncées sur le groupe, mais aucune photo n’a été publiée, ce sont des choses qui concernent seulement l’intéressé.

Mickael Godin

Mickaël, fan inconditionnel de biathlon, est le fondateur du groupe Facebook « Martin Foucard fan’s »

Les débordements causés par des supporters, cela vous évoque quoi ?

Les débordements causés par des supporters sont des choses de plus en plus fréquentes et que j’ai du mal à concevoir. Ils ont souvent lieu dans les mêmes disciplines, une certaine rivalité c’est ce qui fait le sport, malheureusement aujourd’hui beaucoup de gens ne vont plus dans les stades avec femmes et enfants par peur de ce qui pourrait leur arriver. Heureusement, le biathlon est préservé de tout ça, il y a de la rivalité, mais les biathlètes se connaissent tous très bien, s’entraînent parfois ensemble et font preuve de beaucoup de respect les uns envers les autres.

Si vous deviez décrire votre groupe Facebook de supporters en une phrase ?

Un groupe convivial qui réunit des gens différents pour vivre ensemble 100% derrière Martin, dans le respect de chacun.

Comment se passent les relations avec l’athlète ? Êtes-vous en contact avec lui ?

Non, malheureusement nous ne sommes pas en relation directe avec Martin. Je sais qu’il a connaissance du groupe. Des gens proches de la famille Fourcade sont membres, son papa Marcel en fait partie et communique régulièrement avec nous. Une façon de relayer tout notre soutien à Martin.

Qu’est-ce que vous aimeriez mettre en place pour continuer à soutenir davantage votre athlète ?

Aujourd’hui, je ne sais pas ce qu’il serait possible de faire de plus. Martin a de nombreux supporters dans le monde entier et est très sollicité. Mais j’aimerais surtout mettre aussi en avant les techniciens et entraîneurs qui travaillent dur pour que le sportif aborde les compétitions dans les meilleures conditions. Faire plus aussi pour le biathlon en général, qui est un sport très compliqué, mais avec un état d’esprit et de solidarité que l’on voit de moins en moins de nos jours.

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une