Nous suivre

Cyclisme

Vitesse, poursuite, Keirin : quelles sont les règles des différentes épreuves de cyclisme sur piste ?

Nico

Publié

le

© bikeradar.com

La France a toujours été une place forte du cyclisme sur piste. Avec près de 140 médailles d’or, elle est tout simplement la nation la plus titrée de l’histoire des Championnats du monde.

François Pervis, Grégory Baugé, mais aussi Florian Rousseau ou Arnaud Tournant : tous ces champions ont laissé une trace dans l’imaginaire des passionnés de vitesse. Mais qui connaît réellement les spécificités des épreuves qu’ils ont remportées ?

La plupart des grands championnats sont ouverts au pari chez les bookmakers. Si vous êtes incollable sur le cyclisme sur piste et que vous avez l’âme d’un pronostiqueur, pourquoi ne pas ouvrir un compte sur Betclic ? Les joueurs qui s’inscrivent ont le droit à un bonus de bienvenue allant jusqu’à 100€ sur le premier pari (suivez ce lien pour en savoir plus). Si ce dernier est perdant, on vous le rembourse.

Les épreuves de cyclisme sur piste se divisent en deux grandes catégories : les courses de sprint et celles d’endurance. Ces dernières se disputent soit par équipe, soit en individuel, sur un vélodrome dont les virages sont relevés à 40°. La circonférence de la piste, elle, varie entre 200m et 333,33m. La liste des épreuves n’est pas fixe. En fonction des époques ou des compétitions, elle est amenée à évoluer. Voici les disciplines incontournables du cyclisme sur piste.

Epreuves de sprint en cyclisme sur piste : comment fonctionnent-elles ?

Les courses de sprint regroupent à la fois la vitesse individuelle et par équipes, mais aussi des épreuves spectaculaires comme le Keirin. Elles font la part belle à la puissance et aux capacités aérodynamiques des coureurs.

Vitesse individuelle et par équipes : épreuve reine du sprint

La vitesse individuelle met aux prises deux coureurs (parfois trois au quatre lors des repêchages) qui effectuent 2 ou 3 tours en fonction de la longueur de la piste. Les deux coureurs débutent côte à côte, mais leur placement sur la piste se fait au tirage au sort. Celui qui passe la ligne en premier a gagné.

La vitesse par équipes met aux prises deux équipes composées de 2 à 3 coureurs. L’épreuve se dispute sur 3 tours de pistes avec un départ arrêté. Les relayeurs font chacun leur tour la course en tête puis s’écartent pour laisser passer le coureur suivant. Lors du dernier tour de piste, seuls les derniers relayeurs de chaque équipe sont présents sur la piste. Leur ordre de passage sur la ligne d’arrivée déterminera le classement général de l’équipe.

Le 200m : place à la vitesse pure

C’est une épreuve individuelle dont le but est de parcourir 200m (soit en général un tour de piste) le plus rapidement possible. À la différence de la vitesse, le départ est lancé. Le coureur dispose d’un tour et demi pour atteindre sa vitesse de pointe. Une fois la prise d’élan effectuée, il doit couvrir le tour de piste aussi vite qu’il le peut. Le record du monde est détenu par François Pervis. Il a réalisé le temps canon de 9,347s sur la piste d’Aguascalientes au Mexique lors de la Coupe du monde 2013.

Keirin : une discipline rugueuse venue du Japon

C’est sans doute l’épreuve de sprint la plus spectaculaire. Le Keirin vient du Japon et se dispute de 6 à 8 coureurs sur une distance de 2 km. Lors des 1 400 premiers mètres, les pistards sont en ordre groupé (déterminé par tirage au sort) derrière une moto faisant office de lièvre. Cette dernière avance à une allure constante de 35km/h puis accélère progressivement jusqu’à 45km/h.

À l’entame des 600 derniers mètres, elle s’écarte et lance ainsi le sprint final. Le Keirin occasionne de nombreuses chutes, qui sont liées à la densité du peloton et aux vitesses très élevées atteintes par les coureurs.

(Source : www.cyclingweekly.com)

Cyclisme sur piste : les courses de fond proposées dans les grandes compétitions

Les courses de fond se disputent sur des distances en général supérieures à 3km. Elles mettent en avant les qualités d’endurance des coureurs, plus que leur explosivité. L’épreuve reine est la poursuite.

Poursuite individuelle et par équipes : la plus connue des épreuves de fond

Le principe de la poursuite est de rattraper son adversaire. En format individuel, deux coureurs s’affrontent sur une distance de 4km (3km pour les femmes). Le départ se fait arrêté, chaque pistard étant placé au milieu de chaque ligne droite que comporte la piste. Ils commencent donc la course dans une position diamétralement opposée. Le premier qui arrive à dépasser l’autre remporte la course. Le cas échéant, le coureur ayant été le plus rapide sur les 4km est déclaré gagnant.

La poursuite par équipes suit le même principe que celle disputée en individuel. Deux équipes de 4 coureurs prennent le départ sur les lignes opposées de la piste et se relayent durant 4 kilomètres. La spécificité de cette épreuve est que le temps final de chaque équipe est pris sur le 3e coureur et non le premier. Comme pour la poursuite individuelle, si une équipe dépasse l’autre avant la fin des 4 kilomètres, elle a automatiquement gagné.

Scratch : un course en ligne conventionnelle

Le Scratch est une course en peloton de 15km (10km pour les femmes). Celui qui arrive premier est déclaré gagnant. Il n’y a aucune bonification. Par contre, tout coureur ayant un tour de retard sur le peloton principal est éliminé.

Si un groupe de coureur arrive à prendre un tour sur le peloton, la course se termine. Dès lors, les coureurs ayant parcouru la plus grande distance seront déclarés gagnants. Leur classement sera ensuite déterminé en fonction de l’ordre de passage sur la ligne.

Course au point : une épreuve très tactique

La course aux points rassemble une trentaine de coureurs sur une distance pouvant atteindre 50 kilomètres. Tous les 2km, des sprints intermédiaires sont organisés, lesquels font gagner des points aux quatre premiers coureurs : 5, 3, 2, 1 en fonction de leur classement. Le sprint final permet aussi de gagner des points.

Un bonus de 20 points est octroyé au coureur arrivant à prendre un tour d’avance sur le peloton. À l’inverse, si un coureur a un tour de retard sur le reste de la course, on lui enlèvera 20 points. Une fois la ligne d’arrivée passée, celui qui aura gagné le plus de points sera déclaré vainqueur.

Dicodusport


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Cyclisme

Tour de France : Il y a 9 ans, Thomas Voeckler prenait le pouvoir à Saint-Flour

Avatar

Publié

le

Par

Stefano Rellandini / Reuters

TOUR DE FRANCE – Durant une bonne partie du mois de juillet, on vous propose de jeter un œil dans le rétro de la Grande Boucle. Il y a neuf ans jour pour jour, Thomas Voeckler (Europcar) s’emparait du maillot jaune sur les hauteurs de Saint-Flour, au terme d’une 9ème étape du Tour 2011 marquée par deux chutes importantes.

Au cœur du Massif-Central, le Tour de France 2011 plonge dans le chaos le dimanche 10 juillet. Entre Issoire et Saint-Flour, la 9ème étape, vallonnée à souhait et longue de 208 km, ressemble aux montagnes russes d’un parc d’attraction. Loin d’être un jeu d’enfant cependant. Au km 102, dans la descente du Puy Mary, le Tour bascule dans le vide. Vinokourov (Astana) et Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto), outsiders tous les deux, sont out. Une chute, suivie d’une autre, à l’avant de la course cette fois.

Chaos, acte 2

À 37 km de Saint-Flour, c’est au tour de l’échappée du jour de voir rouge. À l’avant, Thomas Voeckler (Europcar), Johnny Hoogerland (Vacansoleil-DCM), Juan Antonio Flecha (Sky), Luis León Sánchez (Rabobank) et Sandy Casar (FDJ) sont les derniers survivants du (bon) coup du jour. Quand, soudain, une voiture de France Télévisions se prend pour une boule de bowling. Résultat, Flecha, heurté en premier, tombe et envoie Hoogerland dans les barbelés. Souffrance pour les deux malheureux du jour.

Bonheur pour les trois derniers larrons. Sanchez, Voeckler, Casar se jouent la victoire, et c’est dans cet ordre que trio franchira la ligne d’arrivée. Joie pour l’Espagnol, et libération pour Thomas Voeckler. Sept ans après, l’Alsacien revêtit une nouvelle fois le maillot jaune, tunique qu’il cédera au soir de la 19ème étape au sommet de l’Alpe d’Huez, après avoir résisté 10 jours durant aux cadors.

Dicodusport


Lire la suite

Cyclisme

Tour de France : Il y a 5 ans, Zdenek Stybar s’imposait en costaud au Havre

Avatar

Publié

le

Par

AFP

TOUR DE FRANCE – Durant une bonne partie du mois de juillet, on vous propose de jeter un œil dans le rétro de la Grande Boucle. Il y a cinq ans jour pour jour, le Tchèque Zdenek Stybar (Etixx-Quick Step) remportait la 6ème étape du Tour 2015 en solitaire, sur les hauteurs du Havre. Dans le même temps, son coéquipier et maillot jaune Tony Martin était au sol.

Etixx-Quick Step qui rit, Etixx-Quick Step qui pleure. Ce 9 juillet 2015, la formation belge passe par toutes les émotions entre Abbeville et Le Havre, lors de la 6ème étape du Tour de France 2015. Enfin, surtout dans les derniers kilomètres. Au terme d’une journée au profil vallonné entre Picardie et Normandie, le peloton s’apprête à escalader la côte d’Ingouville dans le centre-ville du Havre, une difficulté de 850m à 7%, placée dans le final de l’étape.

Une chute intervient alors avant la flamme rouge. À l’origine, un certain Tony Martin. L’Allemand, maillot jaune, tombe le premier à l’avant du paquet et entraîne avec lui une partie du peloton. Ce dernier est alors coupé en plusieurs parties. Martin, lui, se relève avec l’aide de ses équipiers, l’épaule en vrac. Il ne repartira pas le lendemain.

L’éclaircie Stybar

Devant, c’est un autre larron d’Etixx-Quick Step qui tient le rôle principal. Vainqueur des Strade Bianche et 2ème de Paris-Roubaix, Zdenek Stybar s’extirpe de la meute au kilomètre. En costaud, il résiste aux survivants d’un final houleux. Un succès qui gomme, un peu, la gamelle de son équipier en jaune. Il devance Peter Sagan, déjà deuxième à Zélande (Pays-Bas) et la veille à Amiens. Le Français Bryan Coquard complète alors le podium.

Dicodusport


Lire la suite

Cyclisme

Cyclisme – Transferts 2020/2021 : le tableau du mercato

Avatar

Publié

le

Par

Dicodusport

Cyclisme 2020/2021 – Retrouvez toutes les rumeurs ainsi que les transferts du mercato des équipes UCI WorldTeam, mais aussi des équipes françaises en UCI ProTeam.

En gras : Officiel
En écriture normale : Rumeur

👕 EQUIPES ARRIVÉES DÉPARTS 📝 PROLONGATIONS
AG2R LA MONDIALE S. Dewulf → Lotto-Soudal

 

R. Bardet → Sunweb, Trek-Segafredo, Mitchelton-Scott

M. Cherel → Sunweb 

 

A. Vuillermoz → 1 an – 2021
G. Bouchard → 2 ans – 2022
D. Godon → 2 ans – 2022
A. Paret-Peintre → 2 ans – 2022
B. Cosnefroy → 3 ans – 2023
O. Naesen → 3 ans – 2023

 

ASTANA PRO TEAM  



 

M.A. Lopez → Bora – Hansgrohe


BAHRAIN MCLAREN K. Rivera → Androni I. Garcia Cortina → Movistar
D. Teuns → Israel Start-Up Nation


BORA-HANSGROHE
M.A. Lopez → Astana
K. Rivera → Androni



CCC Team
 

 

COFIDIS


 



 

 

 

DECEUNINCK – QUICK-STEP
M. Vansevenant → EFC-L&R-Vulsteke



D. Devenyns → 1 an – 2021
M. Honoré → 1 an – 2021
I. Keisse → 1 an – 2021
Y. Lampaert → 2 ans – 2022
EF PRO CYCLING
 

 

 







GROUPAMA-FDJ


 

 

A. Démare → 3 ans – 2023
D. Gaudu → 3 ans – 2023
S. Küng → 3 ans – 2023
T. Pinot → 3 ans – 2023
R. Molard → 4 ans – 2024
INEOS
L. De Plus → Jumbo-Visma C. Froome → Israel Start-Up Nation
ISRAEL START-UP NATION C. Froome → Ineos
R. Porte → Trek-Segafredo
D. Teuns → Bahrain-McLaren


J. Biermans → 2 ans – 2022
M. Brandle → 2 ans – 2022
A. Greipel → 2 ans – 2022
M. Würtz → 2 ans – 2022
JUMBO-VISMA S. Oomen → Sunweb  

L. De Plus → Ineos
P. Martens → Retraite

 

LOTTO-SOUDAL
V. Verschaeve → Lotto-Soudal U23  

S. Dewulf → AG2R La Mondiale

 



MITCHELTON-SCOTT
R. Bardet → AG2R La Mondiale M. Albasini → Retraite  

 

MOVISTAR
 

I. Garcia Cortina → Bahrain McLaren

 

 




 




NTT
 

 

 

 

 



 



SUNWEB
M. Brenner → RSG Ansbach
R. Bardet → AG2R La Mondiale
M. Cherel → AG2R La Mondiale

S. Oomen → Jumbo-Visma
W. Kelderman → ?
 

 

 

TREK-SEGAFREDO P. Weening → Fin 2020
R. Bardet → AG2R La Mondiale
R. Porte → Israel Start-Up Nation
B. Mollema → 2 ans – 2022
UAE TEAM EMIRATES J. Ayuso → Bathco

T. Pogacar → 1 an – 2024
ARKÉA-SAMSIC



F. Vachon → Retraite C. Swift → 2 ans – 2022
B&B HOTELS-VITAL CONCEPT P/B KTM

A. Courteille → Retraite  

 

NIPPO DELKO ONE PROVENCE A. Delettre → VC Villefranche  

 



TEAM TOTAL DIRECT ÉNERGIE      

Sources : Vélo-Club.net, Le Gruppetto

Dicodusport


Lire la suite

Cyclisme

Chris Froome rejoindra Israel Start-Up Nation en 2021

Avatar

Publié

le

Par

Chris Froome quitte prématurément le camp d'entraînement d'INEOS en Espagne
Team Ineos

CYCLISME – C’était attendu, c’est désormais officiel. Chris Froome va quitter la formation Ineos en fin de saison. L’équipe britannique en a fait l’annonce ce jeudi matin, sur les réseaux sociaux. De son côté, CyclingNews affirme que le quadruple vainqueur du Tour de France a signé un contrat longue durée avec Israel Start-Up Nation. Une information confirmée par la structure israélienne.

Arrivé en 2010 au sein de la structure britannique Sky, Chris Froome va changer d’air en 2021. À 35 ans, l’homme aux 7 Grands Tours (Tour 2013, 2015, 2016 et 2017, Vuelta 2011 et 2017 et Giro 2018) ne sera plus un coureur de la formation Ineos. L’équipe l’a annoncé ce jeudi matin sur les réseaux sociaux. Le patron de l’équipe, Dave Brailsford, explique ce choix de ne pas renouveler le contrat de Froome en fin de saison.

Chris est avec nous depuis le début. C’est un grand champion et nous avons partagé de nombreux moments mémorables au fil des années, mais je crois que c’est la bonne décision pour l’équipe et pour Chris. Compte tenu de ses performances ces dernières années, Chris est naturellement désireux d’avoir un rôle de leader d’équipe unique.

Froome chez Israel Start-Up Nation la saison prochaine

Les incertitudes autour du rôle de leader chez Ineos auront donc accéléré les choses. En concurrence avec les deux derniers vainqueurs du Tour, Geraint Thomas (2018) et Egan Bernal (2019), Chris Froome n’avait aucune assurance d’être l’homme fort de la formation britannique sur la prochaine Grande Boucle (29 août – 20 septembre). Sa très lourde chute en marge du Dauphiné en juin 2019 avait plongé son équipe dans le doute quant à son retour au plus haut niveau.

Il y a quelques semaines déjà, plusieurs rumeurs faisaient état d’un départ du Kényan Blanc dès le 1er août au sein de la formation Israel Start-Up Nation. Finalement, selon CyclingNews, Froome rejoindra bien l’équipe israélienne, mais pas avant 2021. Cette dernière et le coureur s’étant déjà mis d’accord sur un contrat pluriannuel, courant jusqu’à la fin de la carrière de Froomie. Une arrivée officialisée par la structure qui a récupéré la licence WorldTeam de la Katusha début 2020.

Dicodusport


Lire la suite

Cyclisme

Tour de France : Il y a un an, Julian Alaphilippe faisait le show à Épernay

Avatar

Publié

le

Par

Anne-Christine Poujoulat / AFP

TOUR DE FRANCE – Durant une bonne partie du mois de juillet, on vous propose de jeter un œil dans le rétro de la Grande Boucle. Il y a un an, Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick-Step) réalisait un one-man-show de folie lors de la 3ème étape vers Épernay.

Un premier coup de pied dans la fourmilière. Une première attaque foudroyante. Ce 8 juillet 2019, Julian Alaphilippe frappe un grand coup. À 31 secondes du maillot jaune Mike Teunissen (Jumbo-Visma) au départ de Binche (Belgique), le natif Saint-Amand-Montrond a une idée en tête : s’imposer. Si la journée est marquée par une échappée matinale, dont Tim Wellens (Lotto-Soudal) est le dernier survivant, le final de l’étape, vallonné à souhait, offre un grand spectacle, avec un protagoniste de choix.

Définition du panache

On le sait, panache rime avec Alaphilippe. C’est même dans son ADN. Ce jour-là, dans la côte de Mutigny à 16 km de l’arrivée, le coureur de la Deceuninck – Quick-Step fausse compagnie au peloton, dans des pourcentages à 12%. Derrière, Teunissen lâche prise, son maillot jaune avec. Pendant ce temps-là, le Français, seul en tête, se lance dans un raid en solitaire, tandis que le gros du peloton a bien du mal à s’organiser. Impeccable dans la descente, Julian fait de la résistance dans les faubourgs d’Épernay, jusqu’à la ligne d’arrivée sur les hauteurs de Bernon, avec une portion à 15%. Alaphilippe l’emporte, et endosse le premier maillot jaune de sa carrière sur le Tour de France. La suite ? Inutile de vous la raconter, c’est du par cœur.

Dicodusport


Lire la suite

Fil Info

Rugby à XVIl y a 20 minutes

Stade Toulousain : baisse importante du budget pour la saison prochaine

RUGBY - Dans son édition de vendredi, le Midi Olympique signale que le Stade Toulousain va voir son budget baisser...

FootballIl y a 1 heure

Football – Serie A : notre pronostic pour Juventus Turin – Atalanta Bergame

Serie A - La Juventus Turin reçoit l'Atalanta Bergame pour le choc de la 32ème journée du championnat italien. Notre...

RugbyIl y a 13 heures

Top 14 2020/2021 – Transferts : le point sur le mercato de Pau

Transferts Top 14 2020/2021 - La saison 2019-2020 officiellement terminée, la prochaine est déjà dans toutes les têtes. Le point...

TennisIl y a 13 heures

Wimbledon va verser 11 millions d’euros aux joueurs en 2020

TENNIS - Le tournoi de Wimbledon n'aura pas lieu en 2020. Mais les organisateurs vont tout de même distribuer le...

CyclismeIl y a 14 heures

Tour de France : Il y a 9 ans, Thomas Voeckler prenait le pouvoir à Saint-Flour

TOUR DE FRANCE – Durant une bonne partie du mois de juillet, on vous propose de jeter un œil dans...

FootballIl y a 15 heures

Football – Liga : notre pronostic pour Real Valladolid – FC Barcelone

LIGA - Pour le compte de la 36ème journée du championnat espagnol, le FC Barcelone se déplace sur la pelouse...

Rugby à XIIIIl y a 16 heures

[Vidéo] NRL : les 10 plus beaux essais du mois de juin

NRL - Grâce au compte Twitter de beIN SPORTS, revivez les 10 plus beaux essais du mois de juin en...

Formule 1Il y a 17 heures

Grand Prix de Styrie – Essais libres 2 : Verstappen meilleur temps devant Bottas

FORMULE 1 - Ce vendredi après-midi, Max Verstappen (Red Bull) a dominé les EL 2 du Grand Prix de Styrie....

PronosticsIl y a 18 heures

NRL : notre pronostic pour Canberra Raiders – Melbourne Storm

NRL - Les Canberra Raiders affrontent le Melbourne Storm pour le compte de la 9ème journée NRL. Notre pronostic.

Rugby à XVIl y a 19 heures

[Vidéo] Les plus belles actions d’Émile Ntamack

RUGBY - Après les plus belles actions de Romain Ntamack, place à celles du père, Émile ! Retour sur ses...

Advertisement

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés