Nous suivre

VTT

VTT Eliminator : Titouan Perrin-Ganier champion du monde pour la 5ème fois, Clauzure en argent

Maxime Boulard

Publié le

VTT Eliminator Titouan Perrin-Ganier champion du monde pour la 5ème fois, Clauzure en argent (1)
Photo UCI

CHAMPIONNATS DU MONDE DE VTT ELIMINATOR – La fabuleuse année du VTT tricolore continue ! À Barcelone (Espagne), les Mondiaux de cross-country Eliminator ont sacré Titouan Perrin-Ganier chez les hommes. Coline Clauzure termine deuxième chez les femmes.

La manita pour Perrin-Ganier

Avant lui, la France n’avait jamais remporté de titre mondial en VTT XCE. Titouan Perrin-Ganier confirme une nouvelle fois que les Bleus sont parmi les meilleurs spécialistes mondiaux. Vainqueur quatre fois de suite entre 2017 et 2020, le Français avait laissé sa couronne l’an passé à l’Allemand Gegenheimer. Cette année à Barcelone, Perrin-Ganier faisait une nouvelle fois partie des favoris. Dès les quarts de finale, il répond présent en se qualifiant à la deuxième place derrière l’Autrichien Théo Hauser, auteur d’un podium en Coupe du monde cette année. Inséparables, les deux hommes se hissent en finale dans l’ordre inverse. Dans cette même manche figurait aussi Killian Demangeon, qui n’a rien pu faire.

Lors de la grande finale, le duo franco-autrichien retrouvait le Porto-Ricain Ricky Morales et l’autre légende de la discipline, Simon Gegenheimer, champion en titre et quintuple médaillé mondial. Et c’est un départ canon que prend le Français puisqu’en virant deuxième dans le premier virage, il bénéficie de l’intérieur du second pour prendre la tête. Pris en chasse par l’Allemand, les deux hommes se détachent pour se jouer la victoire. Très fort sur les relances, Perrin-Ganier n’a jamais lâché la tête de la course jusqu’à dans l’ultime virage, où il débouche en premier sur la ligne droite pour glaner un cinquième maillot arc-en-ciel. Derrière, la bataille entre Hauser et Morales faisait rage et c’est le Porto-Ricain qui remporte la médaille de bronze, la toute première de son pays dans la discipline.

Gaia Tormena, l’intouchable

Elle était l’immense favorite, l’Italienne Gaia Tormena n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires. Championne du monde en 2019 et 2021, médaillée d’argent en 2020, elle s’est toujours battue contre une Française pour le titre. Cette année encore, on a gardé les bonnes habitudes. En effet, en finale étaient présentes deux Tricolores, Coline Clauzure, dernière vainqueur de la saison en Coupe du monde et Noémie Garnier, vice-championne du monde en titre. Très dominatrice lors de son quart et de sa demie, Coline Clauzure paraissait la plus grande rivale pour la Transalpine.

Comme chez les hommes, les deux favorites s’échappent rapidement. Tormena prend la tête sans jamais la rendre, poursuivie par Clauzure. Seule devant, elle s’impose par grande supériorité et s’offre le luxe de ralentir pour lever les bras dans les derniers mètres. Son troisième titre en quatre ans pendant que Coline Clauzure remporte sa troisième médaille mondiale et complète la trilogie après l’or en 2018 et le bronze en 2019. L’autre Française y aura cru jusqu’au bout. Lors de son bras de fer avec la Suédoise Ella Holmegard, Noémie Garnier doit s’incliner et échoue au pied du podium. La Scandinave, quant à elle, monte sur son deuxième podium mondial.


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une