Nous suivre

Rugby à XV

Warren Gatland, le profil idéal pour mener les Etats-Unis vers la gloire ?

Publié le

Warren Gatland, le profil idéal pour mener les Etats-Unis vers la gloire
Photo Icon Sport

RUGBY À XV – C’est désormais acté, les États-Unis organiseront la Coupe du monde masculine en 2031 et la Coupe du monde féminine 2033. Pour ce bel événement, qui sera peut-être la pierre angulaire du développement de la discipline dans le pays, la Fédération souhaite un mentor à la tête de l’équipe nationale, afin de construire une sélection compétitive pour ce grand événement. 

D’après les informations du média anglais The Mail Sport, Warren Gatland est le nom qui revient avec insistance pour prendre en main les Eagles dès la fin de l’année civile. Le journaliste anglais Chris Foy ajoute qu’il existe des rumeurs persistances selon lesquelles l’ancien sélectionneur du Pays de Galles déménagera aux États-Unis à l’issue de la saison de Super Rugby, afin de mener une mission d’envergure qui consistera à mettre les États-Unis sur la bonne voie pour être compétitifs en 2031.

Un CV XXL pour un événement XXL

Depuis deux saisons, le tacticien néo-zélandais est à la tête des Chiefs de Waikato en Super Rugby, qui sont actuellement quatrièmes du Super Rugby Pacific. À ce jour, le CV de l’ancien joueur de Waikato est un des plus impressionnants sur la scène européenne : triple champion d’Angleterre avec les Wasps, quadruple vainqueur du tournoi des Six Nations entre 2008 et 2019 et le Pays de Galles a atteint les demi-finales de Coupe du monde à deux reprises sur les trois dernières éditions avec le Néo-Zélandais.

Pour espérer susciter l’intérêt et un engouement national aux quatre coins du pays, il apparait vital que les États-Unis se qualifient pour les deux prochaines Coupe du monde. Cela débutera en juillet prochain, puisque les Eagles affronteront le Chili dans un duel au meilleur des deux manches, le vainqueur de cette double confrontation validera sa place dans la poule D de la Coupe du monde 2023 qui aura lieu en France. En parallèle, la Major League Rugby, le championnat national, continuera à se développer et à s’inventer pour former des joueurs capables d’être les têtes d’affiches des Eagles en 2031. Dans un pays qui compte un peu plus de 300 millions d’habitants, les États-Unis souhaitent mettre en avant cette discipline méconnue des Américains, malgré les bonnes performances de la sélection nationale de rugby à 7 sur les tournois de Sevens.


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une