Nous suivre

Tennis

WTA Montréal : Samsonova voit double, Rybakina au bout de la nuit

Sébastien Gente

Publié le

WTA Montréal Samsonova voit double, Rybakina au bout de la nuit
Photo Icon Sport

TOURNOI WTA 1000 DE MONTRÉAL – Sacrée journée à Montréal entre la fin des 8e de finale, la double ration de victoires pour Liudmila Samsonova et la qualification pour le dernier carré d’Elena Rybakina au petit matin en France. Entre autres choses. 

Sacrée journée pour Liudmila Samsonova et Belinda Bencic. Les deux n’avaient pu jouer leur 8e de finale la veille à cause de la pluie, mais une fois sur le court, elles ont montré de quoi elles étaient capables. La Russe s’est qualifiée pour son premier quart en Masters 1000 en sortant nulle autre qu’Aryna Sabalenka. La Biélorusse n’a jamais vraiment été dans le rythme, voyant quelques vieux démons ressurgir au service, et Samsonova en a profité pour s’imposer 7-6 (2), 4-6, 6-3.

Bencic, elle, a cru devoir renoncer quand sa cheville a tourné. Soutenue par Petra Kvitova elle-même, elle a pu soigner le mal et finalement écarter la grande dame tchèque, 6-7 (3), 6-3, 6-1, cette blessure ayant totalement changé le cours du match. La Suissesse et la Russe se sont retrouvées plus tard pour leur quart de finale, mais Samsonova a cette fois été trop solide, s’imposant 6-4, 6-4. La Suissesse pourra regretter son 0/5 sur balle de break, mais c’est bien la Russe qui franchit une nouvelle étape en carrière.



Quel combat pour Rybakina !

C’est un match bizarre qui a conclu le programme à presque trois heures du matin à Montréal. Était-ce l’heure tardive, la fraîche température ou l’ambiance feutrée ? Toujours est-il que Daria Kasatkina et Elena Rybakina n’ont clairement pas joué leur meilleur tennis. La Russe avait le match en mains, ayant servi pour une victoire en deux manches avant de céder six jeux d’affilée… puis d’en inscrire quatre. Finalement, après trois heures trente de bataille et un tie-break final, Elena Rybakina s’impose 5-7, 7-5, 7-6 (6) à sa cinquième balle de match et défiera Samsonova en demi-finales. Mais que ce fut dur !


Le véritable choc de la soirée, c’était celui entre Jessica Pegula et Coco Gauff. Partenaires de double, les Américaines se sont écharpées pendant près de 2h30, se procurant pas moins de 16 balles de break en cumulé, avant que Pegula ne fasse parler la logique du classement, mais aussi sa célèbre régularité en WTA 1000 pour s’imposer 6-2, 5-7, 7-5. Grand bien lui fasse, car elle affrontera Iga Swiatek en demi-finales. La n°1 mondiale, assurée de garder son trône, a mis fin au renouveau de Danielle Collins, non sans mal (6-3, 4-6, 6-2) et demeure la grande favorite à la victoire finale.

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *