Nous suivre

Actualités

XV de France : les notes des Bleus face aux Fidji

Flo Ostermann

Publié

le

Tournée d’automne – Terrible déception pour le XV de France, qui est tombé dans le piège fidjien en s’inclinant (14-21). Les notes des Bleus.

Les avants

Jefferson Poirot – 4 : Le joueur de l’UBB a souffert dans le jeu face à la puissance fidjienne, y compris en mêlée. Du déchet défensivement Remplacé par Dany Priso (58′).

Guilhem Guirado – 6 : Toujours aussi courageux malgré une activité moindre, le Toulonnais s’est offert un doublé anecdotique ce soir. Remplacé par Julien Marchand (69′).

Rabah Slimani – 4 : Il a davantage tenu la baraque en mêlée fermée, mais il s’est montré bien trop discret dans le jeu courant et a souffert physiquement. Remplacé par Demba Bamba (52′).

Sébastien Vahaamahina – 5 : Le Clermontois a tenu le choc physiquement et a été présent dans le combat. Discret dans le jeu et pénalisé à deux reprises. Remplacé par Felix Lambey (52′).

Yoann Maestri – 4 : Un bon début de match pour le Parisien, avant d’être un peu plus en difficulté, avec deux ballons perdus. On l’a peu vu ensuite en deuxième mi-temps.

Wenceslas Lauret – 5 : Deux ballons grattés pour le Racingmen, toujours aussi important dans les rucks. Il a subi en revanche sur les plaquages, battu sur la charge victorieuse de Radradra (20′). Moins d’activité en deuxième mi-temps.

Arthur Iturria – 5 : Présent dans le combat, il a été parfois refoulé par la puissance des Fidjiens. Mais la révélation de cette tournée n’a rien lâché, prenant notamment un ballon en touche sur un lancer fidjien. Moins en vue après la pause. Remplacé par Kélian Galletier (61′).

Louis Picamoles – 7 : Le Ciste a connu un début de match compliqué, en étant bêtement pénalisé et en perdant un ballon. Il s’est ensuite montré actif de par ses charges. Quatre défenseurs battus et joueur bleu ayant parcouru le plus de mètres ballon en main. Cramé, il a cédé sa place à Arthur Iturria (69′).


La charnière

Baptiste Serin – 4 : Souvent approximatif dans ses transmissions, Serin n’a pas confirmé ses deux bonnes premières sorties. Constamment sous pression, il a cédé sa place à Antoine Dupont à la 52ème minute.

Camille Lopez – 4 : Des mauvais choix et un manque de solutions face à la pression permanente des Fidjiens. Il s’est progressivement éteint au retour des vestiaires. Remplacé par Anthony Belleau (77′).


Les arrières

Yoann Huget – 6 : L’ailier toulousain a été discret lors de la première demi-heure. Il s’est réveillé avec un bon tampon sur Radradra avant la demi-heure de jeu. Une relance sur laquelle il élimine deux Fidjiens (45′) et plutôt disponible globalement. Signe de sa générosité dans ce match, il se sacrifie sur un gros plaquage à l’heure de jeu, alors que les Bleus prenaient feu.

Gaël Fickou – 3 : Étincelant face aux Argentins, le centre parisien a cette fois été transparent, souvent dépassé par les centres îliens Radradra et Vatubua. Une vraie déception. Remplacé par Geoffrey Doumayrou (71′).

Mathieu Bastareaud – 7 : S’il se fait dépasser sur la combinaison des Fidji sur l’essai de Tuisova, le Varois a encore une fois montré qu’il était important pour le XV de France. Des charges et des défenseurs battus (5). Un ballon gratté également. Quel guerrier, qui n’aura rien pu faire ce soir pour éviter le fiasco bleu.

Teddy Thomas – 4 : Décevant et peu inspiré, il a été en difficulté sur son aile face à la densité physique des Flying Fijians. Un peu plus en vue après la pause.

Benjamin Fall – 4 : Quasiment invisible en première période. S’il n’a pas eu beaucoup de munitions, il n’a pas bonifié ses rares occasions avec des mauvais choix.

Flo Ostermann


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une