Nous suivre

CDM de rugby à XV 2019

Notre XV Type de la Coupe du monde de rugby 2019

Flo Ostermann

Publié

le

Notre XV Type de la Coupe du monde de rugby 2019
Icon Sport & Getty Images

Coupe du monde 2019 – Quelques jours après la fin du Mondial japonais, découvrez notre XV type de la compétition. Action !

Les avants

1.  Mako Vunipola : Autre symbole de la mêlée anglaise : il a roulé sur tous ses adversaires, jusqu’en finale. Il ne s’est pas caché non plus dans le jeu (33 courses en 4 matchs).

2. Bongi Mbonambi : Impeccable en touche, il a aussi été un véritable mur en défense pendant toute la compétition, réussissant 100% de ses plaquages (33/33).

3. Kyle Sinckler : Sa sortie en finale n’est certainement pas anodine au loupé anglais, tant il a écrasé tous ses adversaires en mêlée jusqu’à l’obstacle sud-africain. Un pilier mobile et puissant, moderne en somme.

4. Maro Itoje : Quelle Coupe du monde et quelle présence dans les rucks ! Le deuxième ligne anglais a prouvé que même s’il n’atteignait pas tout a fait les 2 mètres, il était la référence mondiale à son poste. 71 plaquages en 5 matchs, pour un taux de réussite de 92%.

5. Alun Wyn Jones : Meilleur plaqueur de la compétition avec 79 plaquages en 6 matchs, il a tenu à flot le navire gallois qui a parfois vacillé jusqu’à la petite finale.

6. Tom Curry : Omniprésent dans le combat (89% de réussite au plaquage) et une énorme activité dans les rucks. Un vrai rock.

7. Sam Underhill : Presque 14 plaquages de moyenne par match sur cette compétition (69 en tout), le troisième ligne anglais de 23 ans est une véritable machine en défense.

8. Kazuki Himeno : Quel joueur ! Un troisième ligne centre moderne qui sait absolument tout faire : pour preuve, en cinq matchs, il a parcouru 219 mètres avec le ballon, tout en répondant plus que présent en défense. Un régal à voir jouer.

Les notes de la charnière et des trois-quarts


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

2 Commentaires

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Commentaires
0 Réponses
0 Followers
 
Commentaire le plus populaire
Commentaire avec le plus de réponse(s)
2 Nombre d'utilisateurs
occitaniaPhilippe Utilisateurs récents
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
occitania
Invité
occitania

Beaucoup d’Anglais dans cette équipe…….Mais pas champions. Tant mieux

Philippe
Invité
Philippe

Belle composition même si j’aurais préféré voir Gareth en 9 et Matsushima en 11

Fil Info

Actus à la une