Nous suivre

Actualités

Yannick Borel, un garçon en or

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Il y a quelques semaines après son titre de champion d’Europe, il avait déclaré dans nos colonnes qu’il était déjà concentré sur les championnats du monde, et il a eu raison. A 29 ans, il est devenu pour la première fois champion du monde en individuel en Chine. 

Après le championnat d’Europe remporté, Yannick Borel se savait attendu en Chine à l’occasion des championnats du monde. Déjà titré à deux reprises sur la scène mondiale par équipes, il n’avait encore jamais décroché ce graal en individuel.

Le moment le plus compliqué pour le Français en Chine a été son huitième de finale, qu’il a remporté 15 à 14 face au Japonais Kano. Ensuite ce fut une formalité ou presque : 15 à 5 face au Kazakh Alexanin en quarts et 15 à 11 face à l’Ukrainien Svichkar en demies pour rallier la finale. A l’image du reste de la journée, Yannick Borel a maîtrisé sa finale d’une main de maître et n’a laissé aucune chance à son adversaire. Il s’impose 15 à 4 face au 12ème mondial, le Vénézuélien Limardo Gascon et s’offre son premier titre mondial en individuel.

Après ce titre, le Français voulait savourer et remercier toute son équipe qui lui a permis de décrocher ce sacre mondial au micro de nos confrères de L’Equipe : « Mais ce titre individuel est aussi un peu un titre par équipesCar j’ai été très entouré : l’équipe technique autour de moi, mes préparateurs physiques, mon préparateur mental. Mais aussi ma femme. Sans elle, rien ne serait faisable. Moi, je n’ai qu’à penser à l’escrime. Elle s’occupe de tout. Au moment des championnats d’Europe, c’était son anniversaire. Et moi, je n’avais même pas de cadeau pour elle. »

A 29 ans, l’escrimeur tricolore possède un palmarès gigantesque, il ne lui manque plus qu’un titre : l’or olympique en individuel.

Le palmarès de Yannick Borel, champion olympique et triple champion du monde

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une